Victoryne Moqkeuz alias La Bordczyk

pique et pique et décolle grave

3 août 2013

La chaleur de l’écrin jamais ne s’éteint !

Voici un texte que j’ai écrit le 28-12-09, récupéré sur mon premier blog « Irrévéren…chieuse… » …

 

Suavement votre !

 

Que l’année 2010 soit chaude, ah mais sans danger climatique, hein !

 En ce moment, je n’ai personne pour faire bondance et faire monter le score de mes bagatelles…et je ferais bien ripaille avec quel-qu’amant dodu de la circonférence tant intellectuelle (rien ne vaut un amant avec des savoir-faire) que physique !

 Ah l’amour ! cette fusion des âmes et des corps ! J’avoue que là tout de suite, la fusion des corps épancherait un tantinet ma soif de connaissances ( l’autre est toujours un inconnu à découvrir) et je me damnerais bien, même pour un câlin furtif !

 Ah l’appel de la chair ! Mais bon la libertin/aire est emprisonnée dans sa carapace de douleurs laissant les douceurs de l’amour en ce moment dans le fond du coffre aux souvenirs.

 Trêve de rêveries personnelles suaves et palpitantes, je vous souhaite beaucoup de luttes heureuses et beaucoup de love love love, car comme on dit de part chez moi, « le café du pauvre », ça c’est une chose que les riches ne nous prendront pas ! Bon café !

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus