Victoryne Moqkeuz alias La Bordczyk

pique et pique et décolle grave

7 octobre 2013

Mon amour des lois ça va de soi !

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 8 h 40 min

Mon amour des lois ça va de soi !  dans certains de mes écrits 2013 2275299537_small_1-300x240

MON AMOUR

La loi du plus fort : donne les coups, t’ordonne de fermer ta gueule…

La loi du plus riche : se prend pour celui qui est plus haut et on peut rajouter, ben, fallait naître dans la bonne classe sociale…

La loi du silence : philosophie du plus fort…

La loi du plus beau : t’es beau et con à la fois, ben on ne peut pas tout avoir…

La loi du genre : toi la gonzesse, sois belle et tais-toi…

La loi du talion : œil poché pour œil poché, dent s’il t’en reste…

La loi de la jungle : Attila c’est moi pousse toi…

La loi des séries :quand le hasard devient une science…

La loi de la rue : ne gouverne pas ( c’est Sarko qui l’a dit et en plus c’est vrai !).

La loi du sport : c’est pas forcément le meilleur qui gagne (même dopé ?).

La loi du rugby : Johnny fait moi mâle !

La loi de la nature : con de père en fils si si c’est prouvé (l’humour se congèle-t-il?)

La loi de l’amour : tu seras un homme mon fils, une pute ma fille !

La loi de la vie : Rien ne sert de courir…

La loi de la mort : Rien ne sert de courir…

Devant la recrudescence du chacun fait sa loi, dans un monde où le pognon vaut plus que la vie, dans un pays où la philosophie du rejet de l’autre trouve son chemin sous la bannière du FN et peut être présente à des élections sans outrager la république, j’éructe mon amour de tes lois ma république, de mon amour de l’égalité, de mon amour de la justice, de l’amour de ma patrie en tant que peuple souverain, l’amour de la liberté et en cela je rejoins ce qu’a dit monsieur Robespierre :

le 30 mai 1791, en conclusion du discours sur la peine de mort, qu’il est un des rares à condamner, monsieur Robespierre indique que « la force des loix dépend de l’amour et du respect qu’elles inspirent » .

Pour Robespierre, l’amour des lois est un attribut de la souveraineté du peuple et un devoir pour les représentants du souverain. Ceux-ci doivent se montrer vertueux c’est-à-dire agir par amour de l’égalité afin d’établir des lois bonnes auxquelles on obéira parce qu’on les aime : c’est là l’horizon du travail législatif. Les lois injustes n’inspirent au peuple ni le respect ni l’amour. Lorsque le peuple s’insurge contre de mauvaises lois, il le fait pour rétablir l’ordre social fondé sur le respect des principes du droit naturel à l’existence, c’est-à-dire la patrie. Un peuple, au sens politique du terme, agit par amour de la patrie, ce qui le définit comme peuple et le distingue de la masse.(Ce qui est en italique est un EXTRAIT tiré d’un article de Yannick Bosc : Robespierre et l’amour des lois).

20100217-justice-haiti amour dans certains de mes écrits 2013

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus