Victoryne Moqkeuz alias La Bordczyk

pique et pique et décolle grave

10 décembre 2013

Que pèse la liberté ?

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 8 h 18 min

SUR LE BALANCIER DE LA VIE

 

Que pèse la sagesse?

 

Une poussière de liberté?

 

Que pèse l’amour?

 

La légèreté d’une cellule fusionnée?

 

Que pèse l’âme?

 

Le poids de ses pêchés?

 

 

Sur le balancier de la vie est-ce la souffrance, la haine, la douleur qui engendrent la colère? Est-ce l’injustice?

L’INJUSTICE

 

L’injustice et son lot de soumissions

 

perverse parmi les perverses

 

de compromissions

 

tortueuse parmi les tueuses

 

de renoncements

 

aliéneuse parmi les aliénants

 

d’effacements

 

broyeuse parmi les possédants

 

d’humiliations

 

sous ses cadenas ses chaînes ses fouets ses rouets

 

L’injustice n’a pas d’idéal

 

elle porte en elle profond profond son manteau de crime à la couleur de son racisme, de son inégalitarisme, de son fascisme bourgeois, la forfaiture à la boutonnière, elle a la haine à la place du cœur…Et quand elle fouette de trop prêt, l’amour l’âme et la sagesse, qu’elle vient bafouer, nier, exploiter, tuer, alors la seule force qui nous soulève c’est la force de ce sentiment de justice qui nous habite et qui soulève des montagnes, des peuples…

Les révolutions naissent parce que l’homme est porteur de justice et qu’il combat l’injustice!

Ce n’est pas l’injustice qui pousse à la révolution

c’est la justice!

Et ce n’est pas pour rien que des hommes qui cachèrent des enfants juifs furent appelés les justes!

Personne ne peut arracher le cœur du juste

sa force c’est sa liberté

elle est inscrite dans ses idées!

Que pèse la liberté?

LA FORCE DE LA JUSTICE

8 décembre 2013

UN JOUR

Il est né le divin enfant, forcément mâle, toute société est patriarcale !

 

Il est temps de briser les prisons du conservatisme liberticide.

Il est venu le temps de la liberté de la Femme.

 

Qui peut prétendre avoir pour projet de mettre au monde un vendeur d’esclave, un marieur d’enfant, un violeur d’enfant, un proxénète, un mafiosi, un milicien, un génocideur dont la monstruosité ne se mesure pas à sa couleur.

Chaque continent porte les chaînes posées par les fous qui se sont octroyés ces territoires au nom du plus fort…les femmes comme des territoires…

 

Quelle force habite en l’homme pour devenir Hitler?

La force du fléau…caché dans les marécages d’une âme viciée?

Quelle force habite l’homme pour devenir Martin Luther King?

La force de l’amour universel…fleurissant au cœur de sa croyance?

Quelle force habite l’homme pour devenir Mandela?

La force de sa liberté, pensée de juste en une âme de sage et d’idéal… ?

 

Il n’y a pas de peuple choisi,

il n’y a pas de peuple maudit

il n’y a pas de race

il n’y a que la liberté

 

Nous ne pouvons qu’avoir le cœur serré de voir partir un Homme, un sage, un juste, qui s’est élevé au rang de grand, si grand, si grand, que tous les hommages hypocrites des tyrans capitalistes ne se hissent même pas à ses chevilles !

 

Sans canon sans arme avec la force de ses idées

avec le soutien de ses camarades du monde entier

 

Au cœur de tous les hommes justes,

la terre ne manque pas de justes

même s’ils sont dans l’ombre

la presse capitaliste fait bien son boulot d’esclavagiste moderne

au cœur de tous les hommes justes

il y a eu des femmes, des mères, des sœurs, des aimantes

 

Femmes de l’ombre

Femmes esclaves quelques soient les nations

Femmes de rien

de personne

Femmes sans nom

Femmes oubliées

Femmes sans histoire

en dehors des livres de L’Histoire

juste honorées car porteuses du fils

du mâle de la descendance patriarcale

 

Un jour les hommes comprendront qu’il n’y a pas liberté

sans la liberté des femmes

qu’il n’y a pas de liberté dans la négation de l’autre

et que la femme n’est pas un être de seconde zone

que la révolution passe par sa liberté !

 

Un jour l’utérus des femmes ne sera plus une prison,

le seul espace en semi-liberté que la société patriarcale lui tolère

et l’enfant fille ne sera plus assassinée !

 

Un jour…

Ps : la prostitution n’est pas une liberté!

A rappeler aux vélociraptors de chaire à disposition !

23 juillet 2013

LA LIBERTÉ NE S’HABILLE PAS DE HAINE

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 43 min

Chaque matin que diable fait ou Dieu selon le pied qu’elle a posé au sol en premier, la bête tisse tisse sa toile, elle sait chaque acte, elle sait chaque geste, elle sait ce qu’elle fait, heureuse de son savoir, elle entonne de doux chants patriotiques appris à la source de son camp.

Son petit garnement aux yeux de braise l’admire inlassablement, elle est sa reine, elle est sa muse, elle est sa force, rien ne l’amuse rien de la distrait de son engagement.

La bête sait la force de sa partition, de sa répétition, elle sait la force de ses convictions…

La haine ne descend pas du ciel,

elle sort des abîmes d’une volonté puissante de dominance,

elle siège dans la pierre d’une aigreur où le cœur s’est noyé depuis longtemps.

La haine ne descend pas du ciel,

elle puise sa source dans les bas-fonds d’une religion de la supériorité de soi sur l’autre.

La haine ne descend pas du ciel, 

et tout s’enchaîne tout est fixé tout est joué, 

l’autre est un ennemi. 

La bête tisse tisse sa toile habille son petit garnement de son manteau de haine, 

tu es le plus beau le plus grand tu es le plus fort tu es le seigneur de tous les temps tu es mon sang,

du sang pur de nos ascendants que tu dois faire respecter,

tu dois te faire respecter. 

Chaque jour apporte son lot  de paroles 

chaque jour apporte son lot  de leçons 

chaque jour qui passe la bête tisse tisse son manteau de haine, distille son tribalisme, son égocentrisme…

Puis le fil de la toile se casse l’oiseau quitte le nid, tue symboliquement la bête nourricière,  il ne peut y avoir qu’un seul DIEU.

La haine ne descend pas du ciel,

elle est en chaque homme, libre à lui de ne pas en faire un dogme.

Libre ?

La liberté ne s’habille pas de haine… 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus