Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

30 août 2019

NEANMOINS

Classé dans : Va chemine va trottine — eructeuse @ 7 h 59 min

Dans le pays de la Finefleur, tous les bébés naissant avaient le bout du nez coupé aux premières heures de leur vie ! Personne ne pouvait dire d’où remontait cette tradition quand un odieux farfelu, chargé de dépoussiérer le palais du roi, prit l’idée de passer son plumet des cachots au grenier ! C’est ainsi qu’il trouva un parchemin qui brillait de mille feux, caché dans un coffre lui-même caché dans un lieu caché qu’il ouvrit par inadvertance ! Il était écrit en langue ancienne… Il le cacha dans sa poche et se dit que son ami Merlan lui traduirait aisément !

« Où as-tu trouvé cela doux fou ? »

Il lui narra sa découverte ! Merlan en était tout abasourdi mais ne put résister à la tentation de le déchiffrer ! Il y passa plusieurs mois et découvrit un dessin caché qui s’avéra être celui d’un ancêtre de la famille royale ! Et le portrait le fit sursauter ! Ce royal personnage portait en son centre, un nez si énorme qu’on aurait dit qu’il avait été piqué par un insecte ! Ainsi donc le texte disait que sa majesté avait eu le nez dévoré et qu’il dut se le faire raccommoder ! Sa souffrance fut énorme, et dura un long moment ! Cet incident majeur caché à tout le royaume tomba dans l’oubli mais une pratique en sortie, pour que le divin souverain ne pense plus à son excroissance, il fut décrété que tout citoyen aurait le nez fin dès l’aurore de ses jours ! Ainsi donc c’était pour la commodité du roi que cette pratique fut appliquée: chaque nez devait ressembler à celui du roi !

Le doux fou se gratta son nez raccommodé, tout dépité ! Merlan se dit qu’il fallait en informer sa majesté ! C’est ainsi que cette tradition fut décrétée obsolète ! Les raccommodeurs manifestèrent leur mécontentement mais sans succès ! C’est ainsi que maintenant les bébés naissaient avec le nez en avant et pouvait grandir en pic en roc, en toute liberté !

POUR LA JUSTICE

Classé dans : Va chemine va trottine — eructeuse @ 7 h 05 min

Chaque vie est une expérience, une aventure, un cheminement personnel, ce qui a été vécu par l’un aucun autre ne l’a vécu et rien n’est écrit d’avance… Les points communs, nos similitudes d’humain ne font pas de l’un l’autre, chacun a sa conscience propre, son vécu propre… Personne n’est dans la tête de l’autre… Notre société en dégénérescence collée à son capitalisme fou, déconstruit notre universalisme… L’universalisme ce je suis un humain comme toi, j’ai les mêmes droits que toi, aucun humain n’a de droits supérieurs à un autre humain… Certains s’arrogent le droit de dire celui-ci n’est pas humain : la nazi, le violeur, le dictateur, le dominateur, l’autre défini comme non humain est sa proie, son objet jusqu’à son anéantissement total ! Les prérogatives que s’octroient certains sont de la domination : ah dominer l’autre, l’humilier, en faire son souffre-douleur… son esclave consentant… aucun lien avec la justice !

Ah dominer et juger ! Nous sommes dans l’ère des jugements, juger et condamner tout ce qui n’est pas soi au nom de la loi de son égocentrisme : être enfin Dieu !… Il est difficile de comprendre que le système économique gère tout, dicte tout, modèle tout, dans un seul but, manger tout seul le gâteau ! Il est difficile de comprendre que l’être humain est porteur du bien comme du mal ! Heureux celui qui dit n’avoir jamais eu de haine, ni n’avoir jamais menti ! Vous me direz le nom de la lessive qui lave plus blanc que blanc…

Je ne viendrai pas débattre de l’inné ou de l’acquis : si on ne naît pas femme on le devient, on ne naît pas non plus manipulateur on le devient ! C’est clair que la société avec son capitalisme : ce cannibale financier, aidé en ça, de son pote de domination : le patriarcat collé à ses burnes et ses sœurs de formatage : religions et sectes, pervertit !

De par le monde la femme a été jugée comme moins qu’un humain, pensez donc : sortie de la côte d’Adam, et donc durant sa vie devra être au service et vice de son maître et seigneur : son époux ! Grandir, vivre avec ce qu’on vous martèle en tête constamment que vous être responsable du péché originel et pour ça vous accoucherez dans la douleur, ça vous modèle grave votre statut social ! Même les révolutionnaires de l’égalité de la fraternité et de la liberté l’ont oublié, il a fallu les luttes des ouvrières de l’ère industrielle pour sortir de cet effroyable enfermement ! Il faut rendre aux combattantes ce qui est aux combattantes, ce sont leurs luttes qui ouvrirent les chemins de notre libération…

L’aube se lève, la route est longue encore, rien n’est figé… Toutes ces expériences, tous ces vécus font des beaux tout quand le fond de commerce est la justice ! Le mouvement historique des Gilets jaunes où chaque voix compte a ébranlé les puissants de notre pays, oui, l’histoire est en mouvement !… Pour la justice !

29 août 2019

SERGEY BOYEV

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 20 h 45 min

sergey boyev

Magnifique

AU FEU

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 7 h 41 min

FEU

DES NOUVELLES

Classé dans : Mes livres,Va chemine va trottine — eructeuse @ 7 h 07 min

Ainsi les corrections de mon roman aux cinq nouvelles : L’Alarme au cœur, sont rentrées ! Et oui ! C’est la rentrée ! Mon roman de science-fiction : L’ÉTERNELLE est parti pour sa deuxième correction… A suivre…

ecole1

Image Pixabay

28 août 2019

Mettre de la modération dans ma passion

Classé dans : Mes livres,Va chemine va trottine — eructeuse @ 9 h 10 min

Je suis sur mon quinzième ouvrage ! Le onzième : Sur l’horloge du temps, l’éternité n’a pas d’heure, sortira en septembre, l’Alarme au Cœur est encore chez une de mes correctrices, il va rentrer sous peu ; mon livre de science fiction part ce mois ci à la deuxième correction et mon conte pour enfant est encore à finaliser, mais tous les dessins sont faits et il y a encore du travail à faire dessus !

J’aime ce cheminement de l’écriture, du roman en construction, rien n’est figé… Je lis, relis, chemine, modifie, je trouve que mon chapitre deux n’est pas bien à cette place… Il va de soi que j’ai déjà fait lire ce que j’ai écrit, qui fut apprécié… Bref, rien ne sert de courir… Et comme disait mon cher papa quand il me demandait quelque chose : avec petite vitesse et grand doucement !…

relax-1183452__340

Zéro pointé

Classé dans : ça c'est ben vrai ! — eructeuse @ 5 h 34 min

rien

Mais qu’est-ce qu’elle dit ?

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 5 h 25 min

maison 2

VOL EN REUNION

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 5 h 09 min

vol

LA CONDITION HUMAINE

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 4 h 58 min

arkhipov abram

Arkhipov Abram 1862-1930

1...34567...423
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus