Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

3 novembre 2019

REX PERSTON

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 13 h 55 min

rex

Merveilleux !

A la soupe !

Classé dans : Quelques échantillons de mes créations, de mes dessins... — eructeuse @ 13 h 44 min

20191104_064337-1_resized

La discipline du capitalisme

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 10 h 17 min

J’ai dû déjà faire quelque chose la dessus mais bon…

Le dieu pognon parle et commande à un de ses disciples :

seul le pognon tu adoreras et accroitras

tu ne voleras que le peuple (des pauvres, les pauvres sont plus nombreux !)

tu fricoteras avec la femme de ton copain des fois qu’elle sache la combinaison de son coffre

tu ne tueras pas la poule aux œufs d’or

tous les jours tu m’honoreras et ton peuple esclave aussi mais dans le travail lui !

T’inquiète, la justice suit mes pas !

Allez va dans la paix du fric !

 

L’événement du samedi

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 9 h 43 min

L’événement du samedi

La sociologie de bas étage et les élites scrutent la France profonde : celle qu’elles méprisent ! Dans le canal de son rein, en son sein, mon Dieu, mon seigneur, squatte un Gilet Jaune ! Que d’articles pour nous dire quoi comment penser cette insurrection manquée et surtout quel chemin ELLE AURAIT DÛ PRENDRE ! Ces culs posés derrière leur bureau savent le pourquoi du comment ! C’est qu’ils savent parler et écrire et nous dire l’événement historique… Alors les chéris, on a raté son coup ! Vous êtes vraiment très cons !

L’histoire ne se fait pas sans les peuples qui ne veulent plus qu’on guide leurs pas !…

Mortecouilles putréfaction crénon de boudiou des gueux osèrent sortir des usines, de leur boulot précaires parce qu’ils vivaient avec des salaires de misère, oui ils osèrent dire eux qui se taisaient depuis si longtemps qu’ils avaient la dalle et leurs enfants avec, et pas que !

D’ailleurs ces prétentieux n’avaient pas la côte au début de leurs luttes du côté de celle qui doit défendre l’exploité, cette gauche de la gauche qui se prétend la vraie gauche, plus prompte à défendre le seul vrai prolétaire à leur yeux : « l’immigré »…  Faire cause commune avec ce sale con de gilet jaune qui en chie aussi mais qui doit voter front national, tu n’y pensais pas !… D’ailleurs ce n’est pas un hasard qu’elle défende le voile islamique ! Mais où est passé le chiffon rouge ?… Après c’était mieux, vu l’ampleur du mouvement, cette gauche, l’éduquée, a sauté dans son train à toute fin utile : guider ce bas peuple, histoire qu’il vote bien et impriment bien ses slogans ! C’est bien connu la gauche a l’expérience des victoires collée à sa boutique : une révolutionnaire permanente ! …

Ah l’histoire !

Comme on dit : l’histoire jugera !

Vindiou de crénon de boudiou revenons à mes moutons dorés, c’est quelles, les élites, ont eu chaud à leur cause profonde : que le pognon ne se partage pas !  Les gueux ne le méritent pas, connards sans diplôme qui coûtent un pognon de dingue à sa majesté !

Oui elles ont eu chaud au cul et pas qu’au cul, les élites, et aidées de leurs médias, elles ont tout fait pour faire passer les Gilets Jaunes pour les méchants !

Vilains sales et méchants : ces coupeurs de tête ! On se croyait au temps des seigneurs ! Ah parce qu’on l’avait quitté ?

Tout est fini ouf ! Vraiment ? Chut ! Ah oui l’histoire parle ! Les élites ont enterré les Gilet Jaunes ; les idiots utiles du capitalisme qui eux aussi savent l’histoire, rêvent d’une insurrection chaque soir et mettre le feu aux poudres, n’est pas un problème mais où est l’étincelle ?…

Alors Peuple tu vas la faire cette révolution pacifiste ou pas ! Au pas camarade au pas !

Une révolution pacifiste c’était bien un slogan, ça…

L’étincelle du mépris de classe a bien pris, gare gare à jouer avec le feu on se brûle !

2 novembre 2019

LYUBOMIR KOLAROV

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 14 h 58 min

lyubomir kolarov

Splendide !

Pour vivre heureux…

Dans la rivière d’Ô, un drôle de poisson, une drôle de sirène batifolaient tendrement depuis un long moment… Mais hélas un jour un pêcheur passa avec son enfant qui voulait remplacer « baleineau » son poisson trop gros…

Dans son épuisette, l’enfant captura la drôle de sirène qui se débattit tant qu’elle put… ses ailes jamais déployées ne purent la sauver ! Un bocal étroit l’attendait. Elle perdit et l’appétit et sa joie de vivre…

Depuis ce jour mortifère, le drôle de poisson pleurait chaque jour sa déesse, sa reine de toujours !

Le vent chagriné de voir son ami si désespéré, porta à sa mie, son amour d’elle… Alors la drôle de sirène trouva la force de déployer ses ailes ! Elle quitta sa geôle pour secourir son amour, son roi !

Dans la rivière d’Ô des amants fébriles se cachèrent pour vivre leur idylle tranquille !

20191102_062011-1_resized

1 novembre 2019

Info tardive

Classé dans : VINDIOU ! — eructeuse @ 23 h 28 min

On apprend que le marchand de sable est en grève ! Vindiou ! Lui aussi ! Hé oui, Le sable est en voie de disparition ! Mais quel monde ! Bonne nuit quand même les petits et les grands ! Doux rêves !

ship-1204156__340

Désabusée ?

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 23 h 18 min

Lu : les prix littéraires la grande farce ! Question farce c’est la saison : Halloween, bientôt miss France, puis Noël… Qui est le dindon ? On va s’en farcir encore des années dans notre espace public, de quoi bien rire ; mais il paraît qu’on est en période pré-révolutionnaire alors ! Oui je sais j’abuse comme d’hab !

vache

Mais où a-t-il la tête ?

Classé dans : Quelques échantillons de mes créations, de mes dessins... — eructeuse @ 4 h 08 min

20191101_224942-1_resized

TOUSSAINT

Classé dans : Tristesse — eructeuse @ 2 h 31 min
  »La Toussaint se célèbre le 1er novembre, la veille du jour de la commémoration des fidèles défunts, le 2 novembre, où l’on prie pour les morts. La Toussaint est une fête joyeuse, c’est la fête de la communion des saints, c’est-à-dire de tous ceux, vivants ou morts, qui sont déjà réunis en Dieu par la foi. » La Croix

« Fête des morts », faites, pas de soucis, l’Homme s’y emploie journellement… animaux, planète font partie du lot ! Ô comble du bonheur il y a un jour pour se draper dans le deuil et penser à nos proches perdus… à notre bon souvenir ! Au fait ce ne serait pas une tradition religieuse ça dans l’espace public ? En plus journée fériée ! Hé oui la France a été sous « domination » catholique… Mais non ça ne me donne pas la colique, c’est l’histoire de mon pays ! Je sais que nos divins rois descendaient de la cuisse de Jésus qui doit se retourner dans son ciel ! Pensez ! Lui ! Un pauvre ! Collé aux culs des Puissants, un coup à ne plus jamais vouloir redescendre sur terre !

D’ailleurs c’est bientôt la fête de la grande boucherie, rien que d’y penser j’ai mal ! Tous ces hommes morts pour la patrie, en fait sacrifiés pour que le capitalisme perdure… C’est clair que ça fait mal au cœur toutes ses guerres, ces atrocités… Le capitalisme continue son petit bonhomme de chemin, les guerres aussi, chair à canon, chair à pognon… Oui honorer les miens dans l’intimité de mon cœur et tous les autres bien sûr aux monuments aux morts, à chaque fois que je passe devant, loin des discours politiques à la langue de bois…

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique latine honore tous les Saints, connus et inconnus.

La célébration liturgique commence aux vêpres le soir du 31 octobre et se termine à la fin du 1er novembre. Elle précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre.

Les protestants ne pratiquent pas de culte des saints mais certaines églises luthériennes célèbrent néanmoins cette fête. Les Églises orthodoxes ainsi que les Églises catholiques orientales de rite byzantin continuent à célébrer le dimanche de tous les Saints, le dimanche suivant la Pentecôte.

Les fêtes des martyrs

Des fêtes honorant tous les martyrs existaient dès le IVe siècle dans les Églises orientales le dimanche après la Pentecôte. De nos jours, c’est toujours à cette date que la Communion des Églises orthodoxes célèbre le dimanche de tous les Saints. À Rome, au Ve siècle également, une fête en l’honneur des saints et martyrs était déjà célébrée le dimanche après la Pentecôte.

Après la transformation du Panthéon de Rome en sanctuaire, le pape Boniface IV le consacra, le 13 mai 610, sous le nom de l’église Sainte-Marie-et-des-martyrs. Boniface IV voulait ainsi faire mémoire de tous les martyrs chrétiens dont les corps étaient honorés dans ce sanctuaire. La fête de la Toussaint fut alors fêtée le 13 mai, date anniversaire de la dédicace de cette église consacrée aux martyrs, peut-être aussi en référence à une fête célébrée par l’Église de Syrie au IVe siècle. Elle remplaçait la fête des Lemuria de la Rome antique célébrée à cette date pour conjurer les spectres malfaisants.

Choix du 1er novembre

Solennité de la Toussaint, dans le Graduale simplex

La célébration de la fête chrétienne de la Toussaint au 1er novembre est une spécificité catholique apparue en Occident au VIIIe siècle. En effet, c’est peut-être à partir de cette période qu’elle est fêtée le 1er novembre, lorsque le pape Grégoire III dédicace à tous les saints une chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Vers 835, le pape Grégoire IV ordonne que cette fête soit célébrée dans toute la chrétienté. Pour certains historiens, c’est à l’occasion de cette décision que la fête de la Toussaint est fixée au 1er novembre. Sur le conseil de Grégoire IV, l’empereur Louis le Pieux institua la fête de tous les saints sur tout le territoire de l’empire carolingien…Wikipédia

12345...441
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus