Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

21 novembre 2015

INNA SHEVCHENKO FEMEN

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 8 h 30 min

Il n’est pas temps de défendre les religions, mais de défendre l’humanité

ISLAMISME – Le Président François Hollande a déclaré la guerre à l’Etat Islamique le 13 novembre suite aux événements à Paris, durant lesquels 9 hommes ont transformé la ville de la vie festive en un lieu de silence mortifère en s’attaquant à des civils alors qu’ils profitaient de leurs libertés sacrées: le divertissement, la musique et les boissons. Les terroristes de l’Etat islamique ont tué 130 personnes dans une ville qui m’a tant appris. Profiter de la joie de vivre dans des rues bruyantes, danser pendant des heures, écouter de la musique qui perce vos oreilles de sons insupportables mais pourtant appréciables, prendre de longues gorgées de vin rouge en terrasse des cafés dans le 10e ou le 4e arrondissement, Paris m’a appris le pluralisme.

Ce que l’EI appelle la capitale « des abominations et de la perversion » dans son communiqué de revendication des attentats m’a appris à penser et à analyser, à être fière de nos libertés et à les défendre sans compromis. Ce sont la liberté et les valeurs qu’incarne Paris qui ont été attaquées. Si c’est une guerre, comme l’a déclaré le Président Français, c’est une guerre idéologique. C’est une guerre pour défendre nos valeurs libérales menacées. Mais les commandants en chef de cette guerre ne sont pas ceux qui décident d’intensifier les bombardements en Syrie, augmentant probablement les risques de toucher les populations civiles locales, ils ne sont pas ceux qui commercent avec l’Arabie Saoudite mère patrie du Wahhabisme (dont l’EI s’inspire), ils ne sont pas ceux qui dirigent le commerce international d’armes ou ceux qui collaborent avec le Kremlin plutôt que de soutenir les Kurdes. Ceux qui dirigent cette guerre idéologique contre l’Etat Islamique sont les civils – nous. Alors que j’écris à la terrasse d’un petit café du 4e arrondissement, le même type d’endroit que ceux visés vendredi, le silence autour de moi m’assourdit. J’ai envie de crier que les commandants en chefs de cette guerre idéologique sont les amoureux de la démocratie, les libre-penseurs, les laïques, les athées, les gens de gauche, et surtout les musulmans.

C’est une guerre entre le dogmatisme et le libéralisme, entre des dessins, des livres et des kalachnikovs, entre de la musique et des grenades. Une guerre entre la volonté de vivre et la volonté de mourir, entre la vie joyeuse et le meurtre haineux. C’est eux ou nous, et nous avons la responsabilité de gagner cette guerre.

Pour ce faire, nous ne devons pas simplement retourner en terrasse boire du vin, c’est nécessaire mais pas suffisant de danser, jouer et festoyer encore pour marquer notre opposition. Nous devons nous exprimer, penser, profiter du pluralisme et surtout, nous devons défendre haut et fort nos valeurs et ne laisser personne les pervertir.

Les condamnations et messages de paix affluent du reste du globe tandis que l’humanité pleure la cruauté des assaillants. Les chefs d’États ont condamné le massacre et envoyé des messages de soutien, qui furent vite suivis par d’importantes discussions, notamment de la part de musulmans, sur les réseaux sociaux à propos du rôle de la religion dans cette attaque ainsi qu’au sein du terrorisme.

De nombreux Musulmans ont déclaré « les terroristes ne représentent pas le véritable islam. L’islam est une religion de paix ». Alors que nous avons tous entendu ce message, et que beaucoup d’entre nous l’ont accepté, il n’a pas apporté de résultats suffisamment efficaces.

Quand l’EI lit des versets du Coran pour justifier les meurtres et la manière dont ils les commettent, les affirmations des musulmans modérés selon lesquelles le terrorisme n’a rien à voir avec l’Islam ne sont pas assez convaincantes, et pas seulement pour les sceptiques. Le fait que de plus en plus de jeunes Européens musulmans deviennent des jihadistes radicaux démontre que l’islam est une religion multiple – c’est en train de se produire, les musulmans ne peuvent pas l’ignorer. Les musulmans sont en première ligne de cette guerre idéologique contre des fondamentalistes religieux. Ce sont les musulmans qui peuvent apporter la plus grande contribution aux débats publics, offrant de l’espace aux idées de liberté plutôt que de terreur. En reconnaissant la diversité de l’islam et la nécessité de réformer certains aspects médiévaux de la religion, les musulmans peuvent contribuer à faire face à la montée des fondamentalistes au sein de leur religion et créer un plus grand espace pour la liberté, l’égalité et la laïcité.

Nous devons accepter que ces terroristes sont aussi musulmans et que leurs actes représentent des aspects fondamentalistes de l’islam, que la plupart des musulmans dans le monde rejette. Dire que ces terroristes sont musulmans n’est pas dire que tous les musulmans sont des terroristes. L’écrivain somalien et défenseur des droits humains Ayaan Hirsi Ali a tweeté: « Tant que les musulmans diront que l’EI n’a rien à voir avec l’islam ou parleront d’islamophobie, ils ne sont pas prêts à réformer leur foi ».

Si une majorité de musulmans s’oppose aux fondamentalistes de leur religion, pourquoi ne s’opposeraient-ils pas à certains aspects fondamentaux de cette religion?
Certains le font déjà activement à travers le monde, y compris dans des États religieux. L’activiste anti-islamistes iranienne Mariam Namazie écrit sur son blog « Pour repousser ce mouvement, nous devons tous nous y opposer – pas seulement les djihadistes – et pas seulement en Europe… En cela nous avons de nombreux alliés au sein des peuples d’Afghanistan, d’Iran, de Syrie, d’Irak à l’Algérie, qui se sont levés et résistent à l’islamisme depuis des décennies ».

Maajid Nawaz, un ancien musulman radical, aujourd’hui écrivain anti-extrémiste et activiste, a écrit dans son dernier article en réaction aux attaques à Paris que « La solution à long terme ne peut continuer à ignorer cette vérité, et ne peut continuer à négliger ces quelques musulmans, et d’autres, qui tentent de répondre à cette menace au sein de leurs communautés ».

Les musulmans modérés et les ex-musulmans sont ceux dont la position peut garantir la sécularisation européenne. La communauté musulmane, en reconnaissant les aspects de l’islam à réformer, contribuera de manière significative au combat contre l’extrémisme religieux et le terrorisme en Europe.

De la même manière, les gens de gauche, les laïques et les athées ne devraient pas nier les motivations religieuses des terroristes, comme ils sont nombreux à le faire aujourd’hui. Beaucoup de gens de gauche, particulièrement en France et en Grande-Bretagne, décident de ne pas évoquer la connexion entre l’islam et l’attaque de Charlie Hebdo ou bien l’attentat à Copenhague dont j’ai été témoin, de même que pour les dernières attaques à Paris, afin de ne pas contribuer au discours ouvertement xénophobe et raciste des partis d’extrême-droite comme le Front National ou UKIP.

Je pense qu’une telle stratégie est dangereuse pour la cause de la laïcité et de l’humanisme; de plus, celle-ci est bénéfique à l’extrême droite. En restant silencieux et en ne nommant pas l’idéologie qui est derrière ces attaques – l’Islamisme – et les motivations religieuses des tueurs, ils ne donnent que plus d’opportunités à la xénophobie de se propager avec la marque des Le Pen, ce qui stimulera même davantage la radicalisation de certains jeunes Européens musulmans. Aujourd’hui, l’échec des penseurs progressistes à critiquer certaines idées répressives laisse les haineux d’extrême-droite être les seuls à les décrier pour tant de raisons erronées.

L’extrême-droite à son tour s’exprime et prouve qu’elle est la plus grande source de haine en Europe… Spéculant sur le sujet, Le Pen accuse tous les réfugiés de causer la terreur ambiante, négligeant le fait que les terroristes sont Français et souvent auto-radicalisés… Cela a de plus pour effet d’embrumer les esprits de l’audience de droite avec une « invasion de migrants terroristes », tandis que l’Allemagne a accueilli des centaines de milliers de réfugiés syriens pendant ces derniers mois, la France n’en a accepté que quelques centaines.

Ce n’est que le début de cette guerre idéologique. Nous devons tous comprendre nos responsabilités et nous armer de mots, de dessins, d’articles, de discours, d’affiches et de slogans pour faire taire les kalachnikovs dans les rues de l’Europe, pour défendre nos valeurs sacrées de liberté et de laïcité qui garantissent l’égalité, la paix et des vies heureuses pour tous, croyants et athées. Il est temps de mettre en oeuvre tout ce qui peut être fait.

15 novembre 2015

… … …

Classé dans : Chut ! — eructeuse @ 10 h 10 min

a paris att

 la photographie  est de Lulú Jimenez sur Facebook.

 

 L’ AMOUR  LA COMPASSION LA SOLIDARITÉ L’UNION COMBLERONT NOTRE VOTRE NOTRE DOULEUR PROFONDE PROFONDE CE SERA LONG

a paris att2

 

 

14 novembre 2015

La barbarie a faim

Classé dans : Barbare rit, il suffit ! — eructeuse @ 8 h 46 min

elle se nourrit de haine 

les vendeurs d’armes l’alimentent

les vendeurs d’armes se moquent bien des larmes des pitiés des massacrés, ils  sèment leurs balles et les barbares les plantent dans le cœur d’innocents…

Histoire sans fin ?

Douleurs

Classé dans : Pouce ! — eructeuse @ 5 h 15 min

a attentat13

10 novembre 2015

Prendre de la hauteur

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 5 h 27 min

a hugo

9 novembre 2015

DIRE TOUT ?

Classé dans : certains de mes écrits 2015,Pouce ! — eructeuse @ 8 h 05 min

L’inspiration :  inspirer respirer respiration expulser l’air d’hier expirer son enfer expier ses fautes expédier ses maux rêver les mots de demain pour les écrire vivre mais écrire c’est mentir le présent des mots est déjà mort et le futur est passé. La vérité reste figée dans l’instant jusqu’à la disparition du papier envolé avec les pensées,  le présent n’est plus maintenant, il est temps de mettre un point final à la logorrhée masturbatoire d’une inspiration débridée…Ah j’écris ton nom Agonie ! 

Pour bien commencer la journée !

Classé dans : PATRIARCACA TIRONS LA CHASSE ! — eructeuse @ 6 h 00 min

Motivée motivée il faut se motiver !

la féminité c’est un choix quoi !

Image de prévisualisation YouTube

Comment être féminine – Natoo

Excellent ! 

si derrière ça on n’est toujours pas féminine c’est qu’on y met de la mauvaise volonté ! 

7 novembre 2015

Citer pour mieux penser ?

Les riches achètent les médias pour donner leur message bien choisi aux pauvres.

- Bourdieu

Je cite donc je pense ?

Je cite par fainéantise aussi  ! 

Sur ce bonne journée  !

5 novembre 2015

JUSTE CIEL !

Classé dans : Va chemine va trottine — eructeuse @ 9 h 22 min

J’aime l’expression : le retour à la terre !

Pourquoi tu t’étais perdu au ciel ?

1234601_423355687785486_1566904918_n

tout au fond de tes rêves ?

Bises et love !

Les photographies de la vie

Classé dans : certains de mes écrits 2015,Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 6 h 40 min

 Les photographies de la vie ou l’amour ne jaunit pas.

 

Devant son miroir un peu plus courbée qu’hier soir, malgré ses six heures de sommeil, elle se dit qu’il faut qu’elle se décide, c’est maintenant ou jamais. On l’a prévenue, passer cinquante ans le décalage est trop grand, beaucoup ne réussissent pas le décollage. Elle se sent recluse dans ce corps en partance vers sa destination finale, sur son issue fatale. Et l’autre qui était parti avec toutes leurs économies. Heureusement elle a fini de régler ses commandes, ses acquisitions sont payées rubis sur ongle. « Voilà ce que c’est de vivre avec plus vieux que soi » marmonne-t-elle tristement. « Il a filé avec notre bas de laine et sa secrétaire, ah l’infidèle ! Il ne l’emportera pas au paradis ». C’est certain elle fut refoulée à l’entrée du compartiment d’enregistrement, elle avait beau avoir 28 ans, le robot la repoussa : on ne trompe pas impunément l’administration de la puissante organisation des retraites programmées.

Sortir sortir de ce corps fuir abolir la marche du temps. Dans son coffre à chaussures, dans son armoire à matelas, dans sa boîte à pharmacie, dans son frigo à peau, il y a toute la panoplie pour faire celle qu’elle veut être ce matin ! Dans sa tête c’est clair ! Elle a fini sa collection et sa palette de maquillage est parfaite !

L’industrie du relooking a été formelle, sans photographie nette pas de clonage réussi. Elle lui a fourni les photographies de sa vie où elle se sentait belle libre accomplie… Il faut qu’elle suive à la lettre le programme d’installation et qu’elle respecte à la seconde son temps passage en chambre froide. Elle a fait l’acquisition d’un groupe électrogène de peur des coupures de courant. C’est décidé elle le fait ce matin. Son passeport pour Mars est arrivé hier, sa résidence l’attend. Son mari et elle, se sont choisis un paysage où la beauté de la mer côtoie celle de la montagne. Ils ont cotisé toute leur vie pour cette retraite parfaite et c’est ensemble qu’ils ont choisi son âge pour leur nouvelle vie, elle se sent trahie.

Elle ouvre son coffret à bijou, prend la photographie et la clé pour l’opération. Oui elle est souriante oui elle est jeune réjouie oui c’était le temps du bonheur mais son cœur est brisé son âme broyée son amour envolé. A quoi bon partir il n’y a plus de rêves à accomplir. Bien sûr sa place est retenue, l’administration l’a prévenue que son passage est respecté, la voleuse a été chassée et envoyée dans un pénitencier…Quant à son mari il purge une peine de prison pour fraude. Elle regarde une nouvelle fois la photographie, part dans ses souvenirs. Des larmes coulent le long de ses joues…

Une sonnette stridente la sort de son voyage. Elle va sur son ordinateur : « Allo mamie, bonne fête mamie » c’est son petit-fils qui lui sourit et lui adresse mille baisers, il lui dit qu’il est rentré au lycée des Innovations à Plutarque que c’est une très belle ville et qu’il a hâte de la voir arriver ici… Mais mais la sonnerie tambourine encore et encore…

L’énorme réveil rouge réveillerait un mort, Aline sort une main de dessus la couverture et stoppe le cri de la bête. « C’est pas Dieu possible des rêves pareils ! ». Elle se lève fait ses gestes coutumiers et sourit car son petit fils a encore joué avec le réveil ! Bah il est l’heure de son café, elle ouvre les volets et s’installe sous la véranda, sa chatte lui ronronne de tendres paroles, l’air est doux le soleil lui fait coucou, une belle journée d’automne se lève. Le cœur d’Alice est couvert de cicatrices, son visage de rides, elle sait que rien ne changera le passé, qu’elle faut aller de l’avant, que ressasser hier ne fait pas avancer demain, et qu’il y a bien sûr de l’amour dans les joies de tous les jours. Elle regarde les photographies de ses « ouistitis » comme elle dit. Souvent les personnes âgées s’entourent de mille photographies sur leurs guéridons, les murs de leur salon, sur leurs tables de chevet entre le livre et la lampe, complice des souvenirs… c’est qu’on vit mieux bien entouré de ceux qu’on aime.

1...291292293294295...379
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus