Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

21 mai 2014

EDUCATION

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 50 min

a mandela3

ELEVATION

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 41 min

a victor h

SAGESSE

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 34 min

a sagesse

TENTER

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 32 min

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu’on ne les a pas tentées.
A. Gide

a gide

20 mai 2014

SONDER

Classé dans : Certains de mes écrits 2014 — eructeuse @ 6 h 30 min

ventiler ses délits

ouvrir grande sa bouche des goûts

vider sa benne à  l’oreille  des médiachiasses complices

juntes dans le purin

fruit de leur passion

la collaboration

se complaire dans les bas-fonds

puis descendre plus profond

atteindre  la couche du con

draguer sous la masse des perditions

remuer putréfaction

manipuler sédition

touiller les addictions

puis récolter le sondage des nausées

venter venter faux septiques et vrais galeux politiques

l’odeur de vos allégations allocutions  négations collées en des mains faussement patriotiques

 vanter vanter votre pollution marinageuse loin loin loin de mon nez outragé…

19 mai 2014

Tiré par les cheveux ?

trouvé sur FB, j’ai trouvé ça rigolo

a chapeau

mon père me disait: « la tête ça ne sert pas qu’à porter un chapeau ! »

 

Coin de paradis

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 35 min

suite

a cabane

cette fois ci il y a l’intérieur, sympa !

17 mai 2014

SEXISME AMBIANT

Classé dans : Féministe vindiou pour sûr !,PATRIARCACA TIRONS LA CHASSE ! — eructeuse @ 11 h 29 min

L’ambiance est au sexisme ordinaire, et ça ne date de notre ère et je ne cautionne pas cet air qui parcourt nos rues nos affiches les écrits les citations et autres envolées de dernières nos préhistoires comme encore une citation lue ce matin sur google par une femme qui se gausse d’autres femmes comme si gueuler avec la meute des viandards queurdars autres frustrés de tous les petits matins qui, -parce qu’ils ont leur jambon constipé, lâche leur venin sur les femmes, vindiou la belle jouissance- allait lui faire partager l’égalité, mieux accéder au pouvoir des mâles, croyant avoir une place dans la poudrière patriarcale ?…

 Femme soumise bonniche  victime travailleuse pleureuse ravageuse envieuse pesteuse  glorieuse collabo, femme « je sais tout », sans doute, femme éternelle amoureuse accrochée au cou de son amoureux comme un pou sur le cul d’un poilu… Femme femme femme… La solitude une indépendance ? Non une femme seule sans homme c’est une erreur de la nature… Femme vassale gouvernée du con au plafond jouant son rôle de bonniche le sopalin à la main, prête à pester contre sa voisine s’il advenait qu’elle paraisse plus pimpante, ciel une concurrente, une concurrente de quoi ?  La femme vassale est une femme infériorisée inféodée rangée à la place que les dominants lui laissent dans cette chaudière patriarcale : vassale tu es, vassale tu te dois…vassale tu seras…emmurée dans le culte de la princesse (???), dans le culte de l’amour de son maître et seigneur…

Un très bon livre à lire  » droits des femmes pouvoirs des hommes », c’est vieux mais ça a le mérite de nous montrer que le pouvoir ne donne que ce qu’il veut… En parlant de livre, un écrivain a dit en gros « je me sers d’une femme comme un vase, par nécessité… » * 

La vassale qui « crache » sur son mec dans son dos avec ses copines, ben oui affronter dialoguer, donner son avis revendiquer est une attitude dite masculine, la femme c’est génétique a le gène de l’abnégation, ah le bon genre, ah le bon stéréotype, ah le bon gène que voilà, le gène de l’enfermement, bien enfermée cadenassée, jusqu’au jour où la prison explose, le prince est parti baiser la bergère, alors la vassale crie au loup au salaud la déprime en nœud coulant, et l’aliénation continue, la victime s’installe dans le statut de la cocufiée et la société se charge d’en faire une « folle » avec ses ennemis tous désignés,  les autres : cet homme ce compagnon cet époux ce bourreau, c’est lui l’enfer ça permet de se dédouaner de ses propres responsabilités…sans parler de l’autre, celle qui  a « volé » le prince, ce pauvre homme kidnappé  !

Diviser les femmes pour mieux régner…

La vassale n’est pas semblable au pleutre au  goujat du sexiste ordinaire, mais elle participe à sa façon au formatage des petites filles et des petits garçons, montrant ainsi aussi son degré de vassalité à ses propres enfants, la boucle est bouclée…

Subir n’est pas une vocation et la maternité n’est plus une fatalité ! comme la solidarité une obligation, tout est question de conscience, de choix, d’engagement,  une conscience ça s’éduque…éducation le vilain mot est lâché !

Chaque femme porte et ou a porté la croix de sa vassalité,  l’égalité n’existe pas, la liberté se conquière… La lutte jamais ne s’arrête… Dur est le combat des femmes dans ce monde qui nie sa mise en servitude quotidienne…

La lutte des classes domine, la femme servile sert la classe dominante autant que l’homme servile et sa quadruple exploitation ne rend pas la femme servile plus consciente que l’homme servile , cette exploitation quotidienne (au boulot à la maison tâches domestiques et éducation des enfants, je ne parle même pas de la sexualité… )  de la femme est renforcée chaque jour par notre société du spectacle du fric du paraître…du profit mais des îlots de résistance ici et là nous rappellent que rien n’est figé et que le monde est en mouvement et nous montre des voies…nous font entendre des voix…il faut avoir goûté à la liberté pour la revendiquer…

Un merci à nos jeunes Nantais et Nantaises pour leur combat contre le sexisme les sexistes et leurs dévots ! 

Au passage un merci aussi aux Femen du monde entier !

*Quant à l’enflure vaseuse c’est Sade !

15 mai 2014

TURLUTUTU CHAPEAU POINTU

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 20 h 55 min

biscornue et pointue

un amour de maison 

a maison 5

et quelques soeurs 

a maison 6

1174529_425289864258735_2023020875_n

Bonne soirée

L’infamie de Vichy

Classé dans : Art, vie et avis,Treize à table he vindiou sur l'herbe ! — eructeuse @ 9 h 28 min

Un peu d’histoire 

a interdit

Le début de la deuxième guerre mondiale va stopper l’essor du rugby à XIII. Avec l’armistice du 22 juin 1940 et la création de l’Etat français le 11 juillet de la même année, les orientations données au sport français vont changer. Le sport professionnel est perçu comme opposé aux valeurs que les dirigeants politiques veulent promouvoir. Si l’on joue encore au rugby à XIII le 6 août, Jean Ybarnegary, ministre de la famille et de la Jeunesse, déclare le 22 : « Le sort du rugby à XIII est clair, il a vécu, rayé purement et simplement du sport français… »

Au mois d’octobre, un comité d’étude du professionnalisme et d ‘amateurisme mis en place par le Commissariat général à l’Education générale et aux Sports, dirigé par Jean Borotra, rend publiques ses conclusions. « Les sports professionnels sont tous supprimés. Un délai de trois ans est accordé au football, à la boxe et à la pelote basque. Pour les autres, tennis, lutte, rugby àXIII, c’est à effet immédiat, ou plutôt le temps que le commissariat général puisse aviser les fédérations intéressées » (extraits du journal l’Auto du 4 octobre 1940).

Des associations et des comités régionaux du rugby à XIII gardaient tout de même l’espoir de voir se perpétuer une activité amateur qui constituait un secteur important du rugby à XIII. Mais l’unité du rugby français avait déjà été aménagée. On lit, en effet, dans le journal l’Auto daté du 14 octobre 1940 : « Le rugby à XIII a réintégré la FFR. Le retour à la fédération mère devra être terminé le 15 novembre, et l’on étudiera l’opportunité de pratiquer le rugby à XIII dans le cadre scolaire. » Dans le même numéro de ce journal un communiqué du Commissariat général de l’Education physique et des Sports précise : « le 15 septembre, le commissaire général a recu le Dr Ginesty, président de la FFR. Après cette entrevue il a eu un entretien téléphonique avec M. Laborde, puis il a chargé le Dr Voivenel de lui présenter un rapport sur la situation d’ensemble du rugby français. Le 10 octobre, le commissaire général a reçu à Vichy M. Laborde. Après ces consultations successives et examen du rapport du Dr Ginesty, le commissaire général a décidé, dans l’intérêt du sport français, de rétablir l’unité du rugby. Pour des raisons évidentes, l’unité ne peut se faire qu’au sein de la FFR en même temps que sera réorganisée celle-ci. Il a donc été demandé à M. Laborde de spontanément dans le FFR le Ligue qu’il préside. Au nom de la ligue, et dans un esprit d’entier dévouement mis à la cause du sport, M. Laborde a donné son acceptation…

SUITE SUR LE BLOG RUGBYAXIII

Très bel article à lire sur le blog RUGBYAXIII

http://rugbyxiii.blogspot.com/2009/03/linfamie-de-vichy.html.

1...283284285286287...306
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus