Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

27 juillet 2013

PUTE OU PUTE

Pute ou pute ?

 Tout homme est-il potentiellement un client de la prostitution ?

Toute femme est-elle une pute en puissance ?

On ne nait pas pute on le devient ?

Un client qui achète un acte sexuel paie-t-il la TVA ?

Qu’est-ce qu’un rapport sexuel libre et consenti ?

Peut-on payer sans se faire baiser ?

Mon cul est libre et gratuit suis-je pire qu’une pute ?

Sucer est-il une option au baccalauréat ?

Comment porter plainte contre ces menstrues qui gâchent le gagne pain ?

Les clients des prostituées sont-ils des violeurs potentiels ?

Marie-Madeleine a-t-elle bien sucé Jésus ?

Le sexe est-il une marchandise ?

Croyez vous qu’un jour la femme sortira de sa vassalité ?

Le fric avilit-il le client, la prostituée, l’état, l’espèce humaine ?

Qu’est-ce qui pousse un être humain à acheter du sexe ?

Qu’est-ce qui pousse un être humain à acheter des esclaves ?

Qu’est-ce qui pousse un être humain à faire de son frère un esclave ?

Qui ne s’est jamais fait baiser gratuitement ?

La femme est-elle l’esclave de l’homme ?

La prostituée dit c’est mon choix, la porteuse de burqa dit c’est mon choix, la liberté peut-elle être une vassalité ?

Le sexe est-il une punition divine ?

Si Dieu a fait l’homme à son image, avec qui Dieu se prostitue-t-il ?

Qu’est-ce qu’une pute morale ?

Qui est la pute, le valet ou le maître ?

Pourquoi les femmes ne votent-elles pas dans certains pays ?

Qu’est-ce qu’être libre ?

Au fait qui est la pute, le client ou la prostituée ?

Dans la famille queutard je demande l’autre porc de Bretagne !

 

Dans la famille queutard je demande l'autre porc de Bretagne ! dans certains de mes écrits 2013 cloches-150x150Vallaud-Belkacem «suce son stylo très érotiquement»,tweeté Hugues Foucault, membre du parti chrétien-démocrate de dame Boutin, tout ce beau monde de Bretagne dans l’Indre.

Il a déclenché un tollé mercredi 19 juin 2013 sur Twitter.

Il a depuis effacé ses propos et présenté ses excuses à la ministre.

Mais il a bien montré qu’il ne comprenait pas le tollé qu’il a provoqué, preuve s’il est est que la bite ça ne pense pas et que ce n’est pas que l’apanage de DSK…

Le mec projette ses fantasmes et dit bien fort ce qui est de l’ordre de son privé à savoir ses fantasmes du moment, on peut être en manque de fellation et foutre la paix à ce pauvre stylo qui n’a rien demandé, ni dame Vallaud-Belkacem.

C’est du même type que le pédophile qui projette ses désirs sur l’enfant !

Décidément on ne lui a pas appris à éteindre sa bite dans son slip sept fois avant de tweeter à celui-là !!

On a les hommes politiques qu’on mérite ?

PIRATE !

Un peu de pitié pour dame Boutin, c’est un coup à finir sur le carreau !

boutin2-150x150 dans Féministe vindiou pour sûr !

texte écrit suite au tollé le 23 juin 2013   

26 juillet 2013

CANAL HISTORIQUE

Classé dans : Allergique hic !,certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 7 h 47 min

je je je, bla bla bla

caca ca toi toi toi

bla bla bla la vie 

bla bla bla ta vie

caca prout, moi moi moi

je vide le vide de ma vie

j’m'extasie sur la moquette bourgeoise jaunie

je chiale caca je mange caca

je défèque caca je chie la vie

mon essence, âme obsolète-tout s’en va-carbure au pétrole au nucléaire de leur égérie capitaliste

tout s’en va, tout s’en va, va-t-en crotte immonde

caca prout prout caca 

pardon chers frères de caca 

nous sommes tous frères de caca, merde, merde,

ma merde est politique, 

je te chie à la raie, misère, misère,

caca prout prout caca 

prout caca pardon,

je suis de la merde ambulante 

je fais ma dernière vidange dans mon petit panier à sciure 

faut être de la merde écologique 

nouvelle idéologie du « j’ai tout compris »

laissez passer l’ambulance

mon trou de balle a trop mal

je suis en partance…

bla bla bla bla bla bla 

mon pc ma télé explosés d’une overdose de merde…

Blogosphère, blogaustère, où es-tu?

Amis, ennemis, jolis, endormis sous une couche de vomi télévisuel?

Partie tirer la chasse d’eau de ton ennui, chacun, chacune centrés sur son trou de balle…

Prout !

 

Commentaires caustiques :

Vieux de la vieille : fais pas chier avec ta merde merde !

Multicolore: pourquoi toujours voir la vie en noir raciste !

Idiotutile: ta gueule t’es pire que le nabot !

Patron philosophe: chie bleu marine ça ira mieux !

Chialeuse: c’est magnifique, je pleure !

Ramhâge: comme c’est beau mais je n’ai pas tout compris,je ne fais pas de politique…

La faucille: révolutionnaire de pacotille !

nombriliste: je t’aime !

Texte évacué le 18 janvier 2013

AH ELLE JOUIT CINQ OU SIX FOIS DE SON PIED GAUCHE

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 7 h 27 min

Vindiou voilà une info qui me chatouille l’oreille et m’envoûte la vue…La science en est toute retournée et moi souriante ! 

Mais je les comprends c’est fort intéressant c’est pourquoi je livre à dame science que sans culotte, j’ai la fesse révolutionnaire et l’orgasme transcendantal…de ma jouissance pas question de faire table rase…

Quand j’éructe ma colère dans les rues de France, ma jouissance est sans limite, je prends mon pied de chatte libertaire pour botter le cul de la bourgeoise marine chaussée qui veut me faire taire…

Quand un nazillon me crie « salope va te faire enculer », je suis aux anges han han, de voir que ce constipé de l’extase trouballelisse tic (nerveux le pauvre !) est conforme à son parti d’aigris préhistoriques…

Bon tout ça pour dire au cul au cul aucune hésitation, sans pied gauche orgasmique ou sans manif, avec notre bel outil clic clic, au centre de nos cuisses, l’orgasme est toujours de la partie…

PS: Pour celles qui se lèvent du pied droit, Copé coupez le son de votre étalon, ça vous fera un grand bien ou un bien fou car  » je suis fou du pain au chocolat » ne fait plus recette…Il faut humour savoir garder !

prose jouissive du premier juillet 2013

24 juillet 2013

C’est vrai de vrai

 

Les vrais gens, la bonne personne

les vraies femmes, la femme bonne…

le vrai cinéma, la bonne image

les vrais perles, le bon bijou

la vraie cuisine, la bonne bouffe…

le vrai dieu, unique car unique en son genre

le vrai bonheur, le sien évidemment

le vrai talent, Depardieu c’est fini hic 

le vrai couteau, à double tranchant

la vrai peste, la fausse a le choléra

la vraie cause, pour soi,  la fausse c’est pour les autres

la vraie larme, celle essuyée par Nicolas Sarkozy sur la joue de son épouse, un jour d’intronisation

le bon boulot, l’autre, c’est niveau smig

la bonne épouse, fidèle au lit et aux fourneaux

la bonne famille, six gosses, un chien et un pater noster  en dessert

la bonne personne, soi évidemment !

 

Vraiment?

Vraisemblablement !

 

 

23 juillet 2013

LA LIBERTÉ NE S’HABILLE PAS DE HAINE

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 43 min

Chaque matin que diable fait ou Dieu selon le pied qu’elle a posé au sol en premier, la bête tisse tisse sa toile, elle sait chaque acte, elle sait chaque geste, elle sait ce qu’elle fait, heureuse de son savoir, elle entonne de doux chants patriotiques appris à la source de son camp.

Son petit garnement aux yeux de braise l’admire inlassablement, elle est sa reine, elle est sa muse, elle est sa force, rien ne l’amuse rien de la distrait de son engagement.

La bête sait la force de sa partition, de sa répétition, elle sait la force de ses convictions…

La haine ne descend pas du ciel,

elle sort des abîmes d’une volonté puissante de dominance,

elle siège dans la pierre d’une aigreur où le cœur s’est noyé depuis longtemps.

La haine ne descend pas du ciel,

elle puise sa source dans les bas-fonds d’une religion de la supériorité de soi sur l’autre.

La haine ne descend pas du ciel, 

et tout s’enchaîne tout est fixé tout est joué, 

l’autre est un ennemi. 

La bête tisse tisse sa toile habille son petit garnement de son manteau de haine, 

tu es le plus beau le plus grand tu es le plus fort tu es le seigneur de tous les temps tu es mon sang,

du sang pur de nos ascendants que tu dois faire respecter,

tu dois te faire respecter. 

Chaque jour apporte son lot  de paroles 

chaque jour apporte son lot  de leçons 

chaque jour qui passe la bête tisse tisse son manteau de haine, distille son tribalisme, son égocentrisme…

Puis le fil de la toile se casse l’oiseau quitte le nid, tue symboliquement la bête nourricière,  il ne peut y avoir qu’un seul DIEU.

La haine ne descend pas du ciel,

elle est en chaque homme, libre à lui de ne pas en faire un dogme.

Libre ?

La liberté ne s’habille pas de haine… 

17 juillet 2013

ALLO DOCTEUR,

Classé dans : Allergique hic !,certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 11 h 21 min

 

Depuis quelques temps, j’éternue tout le temps, dans la rue, au cinéma, au travail, bref j’ai un rhume qui ne passe pas.

-Je vais vous envoyer faire quelques tests, je pense plus à une allergie…

Quatre mois plus tard, la malade revint, les yeux rouges, le nez complètement pelé…avec les résultats des tests, rien n’indiquait d’allergie…

La dame sortit de chez son médecin sans traitement puisque rien n’indiquait de maladie…Son mari ne supportant plus ses nuits sans sommeil, décida de prendre les grands moyens et partit avec sa dame à Lourdes…

On a les espoirs qu’on peut, son mari étant de confession catholique…

La pauvre femme après avoir vu la grotte de près et bu le breuvage miraculeux tomba dans le coma…

Le mystère s’épaissit et l’état général de la dame se gâta…

Mystère et boule de cristal, l’époux décida de faire appel à un marabout qui vint chez lui, la dame étant revenue dans sa maison et qui demandait une somme conséquente…

S’ensuivit un guérisseur, un magnétiseur, une masseuse aux bains de boue miraculeuse ( terre ramenée directement de Jérusalem) rien n’y fit, la dame poursuivait sa descente dans une absence plus qu’inquiétante…

-Allo docteur, ma femme est au plus mal, pouvez vous passer?

-Allo je suis son remplaçant, j’arrive…

L’époux contrarié n’eut point le temps de s’opposer au remplaçant de son médecin de famille, et attendit le nouvel arrivant bien décidé à avoir un médicament !

- En plus c’est une femme se dit-il mécontent, un brin misogyne, enfin le montant autorisé par sa religion ancestrale, en voyant ce docteur sortir d’une  voiture des plus banales, psss…

Elle lui demanda de lui raconter ce qui était arrivé à sa femme, puis partit examiner la malade et décida  de l’hospitaliser sur le champs, le mari accepta si c’était à la clinique sainte Cécile. 

Le médecin lui conseilla une maison de repos qu’elle connaissait bien et après quelques échanges francs et toniques, l’époux se rangea à l’avis du médecin.

- Mais elle ne fait que ça se reposer c’est moi qui fait tout…

- Allons monsieur Cédillont, vous en profiterez pour vous reposer…Ce n’est l’histoire que de quelques semaines…

Depuis six mois qu’il faisait tout dans la maison, il trouvait qu’elle se moquait…

Ainsi donc madame Cédillont partit dans un lieu calme sain loin de tous bruits de toute télé dans un cadre magnifique qui la fit sortir instantanément de son coma, où seul le craquement du glacier la faisait rêver…sorte de monastère mais sans le poids lourd de la religion où elle put trouver un chemin vers ce qui la dévorait de l’intérieur…Son corps reprenait vie, il faut dire que le chef cuistot un beau brun aux épaules larges, lui remontait le moral …rien qu’en le regardant…lui et son fondant, c’est certain, il avait du talent !

Madame Cédillont revint chez elle, transformée, comme son intérieur qui ressemblait à une étable sauf que dans le lit, ce n’était point le petit Jésus qui y dormait avec sa voisine…Le mari surpris du retour de sa femme poussa sa bonne amie parterre en lui disant de se taire…

-J’t fais un café ma chérie ?

-Que ce passe-t-il ici?  Tu n’as plus de produit d’entretien? Tu fais grève du rangement?

-Non non, si si j’allais m’y mettre.

- Tu dors nu maintenant?

-Alors ta maladie ?

Madame Cédillont ne répondit pas tout de suite et rentra dans la chambre et fut saisie par l’odeur de festivités extra conjugales qui s’y dégageait.

- Je suis venue chercher mes affaires, je te quitte désolée, dit-elle en shootant dans la petite culotte de sa voisine qu’elle connaissait bien pour l’avoir eu sous son nez sur le fil à linge de son jardin qu’on apercevait de sa chambre à coucher.

- C’est grave ? Tu repars à l’hôpital ?

- Oui c’est grave, oui je repars.

- Qu’est-ce que tu as ?

-Je souffre d’agoraphosbite, doublée de religionphobie c’est dire si c’est grave, adieu !

Et elle claqua la porte sans prendre un habit.

Moralité : la bite ne fait pas le moine et la voiture, le médecin !

Je suis féministe pourquoi pas vous ?

Pamphlet écrit en juillet 2007

LETTRE À UN IMBÉCILE HEUREUX

 « Mais qu’est-ce qui se passe ? » s’inquiète Idiotaime devant le spectacle d’Âne vociférant, rageant, un article de Libé à la main (du 4-07-07) .

« Quoi, quoi, quoi, patriarcat ? Allons dis-moi ce qui t’assassine … »

C’EST DE TA FAUTE !

DE TA TRÈS GRANDE FAUTE !

« Tu ne sais pas la grande nouvelle de ce siècle ?! tempête Âne. Vlà que des spermatozoïdes batifolent tous seuls, donnent la vie et leur propriétaire n’était même pas au courant ! Pauvre homme ! »

Il est devenu géniteur malgré lui !

Je suis émerveillée (sic) devant tant d’innocence ! Boudiou ! Il bande, il jouit, mais il ne sait pas qu’il peut être père à chaque fois qu’il décharge ses balloches, ah ! C’est ballot ! Faut l’aider, l’éduquer ! Tous les enfants savent, eux, que la petite graine du papa sert à faire des bébés.

Eh du con ! dictionnaire Robert page 803

préservatif: enveloppe protectrice employée par l’homme contre les maladies … et comme moyen anticonceptionnel, contraceptif masculin

Contraceptif: voilà ce petit bout de caoutchouc (tu peux choisir la taille, la couleur, le parfum), tu le glisses (ou la dame) sur ton gland gonflé de plaisir et hop tes petites bêbêtes resteront dans le latex au moment crucial ! Tu vois ça préserve!! L’info passe ? Ah non ça glisse !

APRÈS CRIS ET GÉMISSEMENTS :

LA PLAINTE

Comment ?! explose Âne (Pas de plaisir) en continuant la lecture de l’article de libé;

QUOI !

IL A PORTÉ PLAINTE !

IL RÉCLAME JUSTICE !

Il croyait que la dame prenait la pilule. Où est le rapport si je puis me permettre ?

Depuis quand le fait d’assumer sa contraception féminine permet-il à l’homme d’occulter la sienne et le dédouane de s’occuper du suivi de ses petites graines librement éjaculées ?

Il vit à l’aube de l’humanité ou il est idiot chronique cet homme ?

Il s’aventure un soir, jouit et il porte plainte pour faute contre la femme.

POUR FAUTE !!

Je rêve !

Oh Cruella d’enfer, te voilà mal récompensée de lui avoir donné du plaisir !

Il parle de faire un enfant dans le dos, voyons, il sait bien que c’est pêché là ! ( sourire ) Il est perdu ce pauvre homme !

Oh femelle mâle veillante, oh lubrique donzelle en mâle de grossesse !

Cachez ce sein, plumeuse de spermatos, SALOPE !

Cette plainte est un non sens biologique, une dérive patriarcale, une insulte faite aux femmes ! Comment a-t-elle même pu être recevable !

Je serais pliée en deux si cette histoire n’était qu’un cauchemar, mais là ça dépasse l’entendement. Ne me dîtes pas que certains hommes ne participent toujours pas à la contraception?

Depuis la création du feu, auraient-ils stoppé leur évolution ???

Âne fustige son Libé à la main :

AH ! LES CHIENNES !

Non Monsieur Zemmour, les femmes ne font pas d’enfant dans le dos des hommes, (libé du 4-07-07) ils ne sont ni infantiles ni mineurs, ce n’est pas : « Jouis sans contrainte ! » pour les hommes et « Sois belle et tais-toi! » pour les femmes. Oui, Monsieur Zemmour, notre ventre nous appartient, il est indissociable de notre volonté !

Oui, nous décidons de vouloir « être mère ou pas »

Oui nous avons le choix ! En matière de contraception, chaque individu doit assumer sa propre fécondité !

L’OBSCUR OBJET DE DÉSIR !

La femme continue de porter le sceau de l’infamie toujours fautive, toujours punie, DE QUOI ? Crénondediou !

La guerre contre les femmes n’a jamais cessé: battues, lapidées, violées, excisées, voilées, brûlées, assassinées parce que fille et esclaves sexuelles des soldats.

De partout la femme est en danger: le patriarcat demeure, il rôde jusque dans nos institutions, au parlement, même dans la bouche des politiques, si peu friands de parité et vous ne voudriez pas que je crie au loup devant cette sexiste, misogyne, insultante plainte.

Oui, monsieur Langlois, (Politis du 5-07-07) nous sommes en terrain glissant, toutes ces attaques patriarcales sont « bonnes» à dénoncer !

Âne la Bougresse

Fille, Mère, Soeur,

Pucelle, Mégère, Amie,Belliqueuse,Putain,Amante,

Harpie, Sorcière…

Femme

et outrageusement Incorrecte politiquement, na !

11 juillet 2013

Même si j’ai écrit un livre sur le patriarcat

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 25 min

Même si j'ai écrit un livre sur le patriarcat dans Hi ronde d'ailes lamour-passion-150x150

messieurs ne vous méprenez pas 

j’aime tout chez vous 

le lard et la fesse 

le hard de la cuisse

le symbolique surtout s’il est de forme phallique

le romantisme s’il s’habile de sensualité ludique

je me nourris de vos essences philosophiques autant que de vos délicieuses effluves masculines authentiques, vous respirer est un gage de chaleur, vous désirer un cheminement de bonheur 

oui j’aime tout chez vous de la dégustation au calice de votre vie 

tout  sauf votre machisme !

Suavement votre !

Texte provocateur, ah la pesteuse, chatouillé le 19 avril 2013

 langue dans Hi ronde d'ailes

 

7 juillet 2013

AH RESPIRER LE CUL DES ELITES

 

Ah la bonne odeur de la dominance

à en boire le petit lait de la messe du dimanche

même dans les habits de l’incroyance

communier dans leur paraître

se glisser à leur table pour quelques miettes

au dîner de tous les premiers mercredis de chaque mois

comme au bon temps des rencontres notables 

un coup chez le maire un coup chez le notaire 

où les élites parlent de ce qui les démangent 

ah la bonne pitance 

à s’en repeindre les latrines

tendre tendre les yeux vers leur lumière lécher des yeux leur suffisance 

s’éblouir de leur ventripotence 

ah être du clan des suffisants 

pratiquer la belle-pensance 

accéder à leur saint graal

la finance quel régal

la gale c’est les autres 

et offrir son cul en signature 

se lier au bas du parchemin 

ah le beau destin 

ah respirer le cul des élus 

la merde n’a pas d’odeur chez les vainqueurs

 

Texte écrit le 21 avril 2013

 

1...275276277278279
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus