Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

13 mars 2016

Que pensez-vous de cette affirmation ?

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 16 h 21 min

a boris cy

Qu’en pensez-vous ?

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 16 h 16 min

 » Ces gens dont l’âme et la chair sont blessées ont une grandeur que n’auront jamais ceux qui portent leur vie en triomphe. »

-Christian Bobin-

NKM UNE FOIS FÉMINISTE UNE FOIS EN GREFFE DE COUILLES MA FOI ON ATTEND LA SUITE

Classé dans : Allergique hic ! — eructeuse @ 12 h 19 min

Dans le Monde, Nathalie Kosciusko-Morizet expliquait ainsi être « en mode greffage de couilles », une manière fleurie de dire qu’elle trouve certains collègues trop timorés.

Français françaises

l’heure est grave !

Notre chère droite nobleuse est castrée !

Mais où sont passées les couilles d’antan ?

Dans nos  c… avec le viol du référendum !

MORTECOUILLES !

La suite au prochain feuilleton : slip ou caleçon  pour bien séduire Marianne !

Une sans culotte !

LA PROMESSE D’UN LIVRE ?

Classé dans : Art, vie et avis,mes écrits 2016 — eructeuse @ 8 h 48 min

Qu’est-ce qui pousse à acheter un livre ? Une promesse d’évasion ? Un souci de contemplation ? Un désir de répit ? Une réponse à une interrogation ? Un besoin de transformation ? Une soif d’émotions ? Une source d’informations ? Allez je me moque, une illumination ? J’ai eu un coup de foudre livresque boum !

Certainement déjà le plaisir de lire !

Je pense qu’on n’achète pas un livre policier comme on va acheter un livre de psychanalyse, les motivations sont intimes. Le choix d’un livre peut être dû à une recherche de réponses à des questions…comme sur l’histoire par exemple…

Qu’est-ce qui me pousse à acheter un livre ? 

Car il m’arrive encore d’acheter des livres. Très peu il est vrai, chez moi ce serait plutôt ce qui m’empêche d’aller acheter des livres, car commencer un livre pour ne pas le finir c’est triste…c’est une déception mais bon c’est comme ça, le livre ne me doit rien fondamentalement à moi perso et si je n’accroche pas, je n’en fais pas une maladie, car tout est affaire de goûts personnels. Rentrer dans un roman ce n’est pas comme rentrer dans un livre politique ou sociologique, les attentes ne sont pas les mêmes, j’avoue que mettre trente euros dans un livre que je ne finis pas, a pour moi un parfum d’échec… pour moi évidemment car c’est moi qui fais le choix. Je pense qu’il en faut pour tous les goûts. Le prix à payer de la liberté d’expression, donnent des tonnes de livres broyés chaque jour sur la planète, et ils ne le sont pas parce qu’ils font de l’ombrage à Zola ou Hugo. Le livre le plus vendu reste la bible,  nous sommes bien dans le cadre d’une quête… L’Homme reste bien un animal qui s’interroge. C’est cela qui est formidable, je trouve, quoiqu’on dise l’Homme lit ! Après est-ce qu’il comprend ce qu’il lit ça c’est une autre histoire…comme disaient les inconnus « qui ne nous regarde pas ! » . 

Un roman que j’ai bien aimé c’est  » L’élégance du Hérisson » de Muriel Barbery ( ça date), qui n’avait pas eu au départ les éloges des dits spécialistes de la belle vraie grande littérature, mais qui a eu un vrai succès auprès du public et le bouche à oreilles l’a mis en belle tête des ventes… Cela m’avait intriguée et donc je l’ai acheté, j’avoue que je ne fus pas déçue. Oui pour moi il faut une sérieuse motivation, car je ne suis plus une dévoreuse de romans depuis longtemps…même si je continue de dévorer bien d’autres écrits. J’ai adoré ce roman, je suis restée scotchée à l’histoire, les personnages, j’ai tout aimé,  sauf la fin. 

Le livre romanesque est une promesse de bonheur d’un instant magique avec un auteur, un lien se tisse le temps de la lecture, lire c’est une histoire intime… pour moi cela doit être universaliste…donc loin de poncifs et de stéréotypes. C’est un avis personnel : lire c’est magique !

 

 

ANATOMIE ?

D’où vient la différence de ces ressentis : être en mâle de pouvoir et être un mâle de pouvoir ?

Un regard dans le miroir ?

Quoiqu’il en soit ça risque de finir mâle !

12 mars 2016

BRAVO VERTS !!!!

Classé dans : Treize à table he vindiou sur l'herbe ! — eructeuse @ 18 h 00 min

pour votre victoire a bonjour 3à Toulouse !

a Capat Theodora Daniela

 

a rugby ballon

Villeneuve XIII

LE BOUT DU BOUT OU LE PARFUM DE LA LIBERTE

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse !,mes écrits 2016 — eructeuse @ 8 h 34 min

Dans l’usine à moutarde de monsieur Lissieure dont le parfum fait fuir rats et vers, une alarme retentit et résonne fortement :

« Dringzincbling »

Un mail arrive sur tous les écrans du président.

« Cher patron

Nous, Moi Mail et vos chers journuinalistes informatiques, nous vous informons qu’une vague de disparitions inopinées c’est produite encore cette nuit ! C’est la troisième vague ce mois ci ! Nous avons relevé tous les mails de votre personnel, sans trouver de leader avéré et nous avons lancé le plan C qui devrait nous donner un premier rapport dans l’heure. RESPECTUEUSEMENT. »

« GRRR »

Ernest de la Sallière  maudit l’idée de son frère d’avoir installé le personnel dans les bas-fonds de leur usine, d’abord cela a fait des frais, en plus il y fait un froid de canard et puis bonjour la note de chauffage; bon certes c’est vrai le personnel participent, mais savoir ces vauriens à deux pas du château le constipe un tantinet depuis un moment. 

La meute de chiens robotisés revient sans rien. 

« C’est quoi cette mascarade hurle monsieur Lissieure dans le micro de son PC dernier cri. Même pas un bout de peau dans les chicots ? Alors MAIL TU JOUES A QUOI ? »

L’heure est grave ! La sonnerie aussi !

« C’est quoi cette intelligence artificielle de merde ! ».

Une voix toussote, Mail répond : « Vénéré et vénérable papapatron, je lance le plan D ? » 

 » Fais ! »

La patrouille polichessière XP 6668 sort des entrailles de l’usine et file comme si un radar était collé aux culs des disparus.

Ernest de la Sallière a quitté son bureau pour aller déguster son petit déjeuner, une foule de domestique lui astique tout ce qui faut pour le laver le vêtir et remuer le sucre dans son café ! Une bonne odeur de bacon lui fait gonfler les narines, « Ah du bonheur sur mes tartines. »

Alors qu’il achève son café, la sonnerie retentit, un mail livre  un nouvel échec. 

La coupe est pleine cette fois Ernest de la Sallière prend sa rage par les cornes et fonce dans son bureau envoyer un message directement au général en chef mains droite et gauche du président de la Dévocratie, qui sait diligenter vérité et forbans rapidement.

Un petit bout de chou pas bien haut, arrive en baillant :  » Tiens papa Nanou m’a donné ça tout à l’heure !’ 

L’enfant tend le papier à son père surpris qui lui répond:  » Merci mon chéri file voir ta mère ! »

« COUCOU PATRON

Nous avons décidé de boycotter ta générosité, ne fais pas de recherche mondiale, et n’en veux pas à Mail, il est devenu pessimiste sous le règne de ta moutarde à l’ail !

D’ailleurs à cette heure, il a du s’auto détruire et se reproduire pour être avec nous !…

Que veux-tu ta moutarde lui est aussi monté au nez ! »

PS : Nanou est à nos côtés !

Moralité : le travail c’est la santé mais faut pas moutarder la liberté du salarié !

10 mars 2016

10 MARS : Aurais-je oublié quelque chose ? Ah oui !

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 16 h 52 min

a loi loi

a loi manif 9 mars

petite fille de mineur, 

fille de mineur,

fille d’une mère qui a cassé son dos en usine, 

lutter est une nécessité un choix pour soi c’est sûr, mais je n’oublie pas d’où je viens, mon combat est un rêve d’une autre société, dans lequel mes parents sont présents, dans chaque centimètres de mon cœur de mon âme, les sacrifiés les oubliés les damnés de la terre, dans lequel sont mes enfants, mes fils et mon petit fils, mes amours, ils me donnent la force d’ouvrir les yeux sur ce monde de merde. Pour moi, il n’y a qu’un salut c’est la lutte et je signe ma conclusion de révolutionnaire de pacotille :

je te conchie capitalisme 

et tes sbires gouvernementeurs !

a mineurs

 

ACCROCHE TOI JEANNOT

Image de prévisualisation YouTube

EXCELLENT !

LE PATRIARCAT EST TOUT PALE : VA CONSULTER MON MINOU !

Ô rage ô désespoir le patriarcat est tout pâle ! il éternue il est tout nu il pleure ( ?) il a du mal ?

Allo doc vite un rendez-vous !

Le pauvre petit s’est levé tout bizarre ce matin !

Il file chez le docteur qui lui retire trois poils dans le fond de son nez et lui dit : « Quand vous frappez les gueuses restez loin de leur gynécée ça vous plombe les naseaux vous souffrez maintenant de  »gynophobie  » ! »

La peur vint en frappant ! han ! han !

« Oh ciel mes sels dit le patriarcat je me sens mâle ce matin un petit mâle de tête une petite gynophobie ! « 

Oh ciel le patriarcat aurait une tiote peur  ?

« NON MAIS TU RIGOLES LA ! »

TU RIS FEMME ?

PAN !

 

1...258259260261262...361
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus