Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > La culture du rut des 343 salauds

5 janvier 2020

La culture du rut des 343 salauds

Classé dans : — eructeuse @ 7 h 23 min

« Nous considérons que chacun a le droit de vendre librement ses charmes – et même d’aimer ça. Et nous refusons que des députés édictent des normes sur nos désirs et nos plaisirs ».

« Touches pas à ma pute » se croit le propriétaire des lieux ! Façon de dire je dispose du corps de l’autre comme je veux ! 

Z’ont tout compris des droits humains ceux-là, coincés dans leur culture du rut !

Patria oh patriarkk, t’as beaux jours devant toi !

Ainsi donc acheter quelqu’un est un plaisir, acheter vendre, client, proxénète, esclavagiste, même combat !

Ah charme moi le phallus ma cocotte et t’auras quelques billets ! tout est dit !!

Je présume que ces pères de famille proposent  les universités du trottoir à leur charmante fille dans leur cursus scolaire pour les préparer à  sucer des bites, on ne sait jamais…

Savoir se vendre en toutes circonstances, vive  le libéralisme mon enfant !!!

Le 30 octobre 2013

Commentaires désactivés.

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus