Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Pétroleuse de pacotille la fille !

20 mai 2020

Bien sûr

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 15 h 01 min

Je sais qu’on compte pour des prunes, nous les petits, les petits riens qui nous agitons dès notre venue au monde ! Je suis une femme qui a beaucoup gigoté, je me suis beaucoup agitée, ne voyant aucun danger, j’ai fait mon premier collage à 18 ans alors que je n’avais pas le droit de voter ! J’en ai mené des combats, j’ai été encartée, puis j’étais dans tes collectifs, milité avec des féministes… J’ai été syndicaliste !

Etait-ce pour croire qu’être un petit rien dans la grande foire humaine ferait naître ma société idéale ? Oui je rêvais d’une société socialiste, oh pas cette sociale sale démocratie mais une société par le peuple et pour le peuple et puis j’ai vu de près comme lors de mes jeunes combats que les idéologues étaient toujours là, en place, pour le pouvoir, pour eux, le peuple ils s’en branlaient aussi, la chute a été dure rude !

De la rupture de l’union de la gauche à la trahison de la gauche au pouvoir, oui la chute a été dure… De loin comme de près les querelles de chapelles toujours en place… même dans les collectifs…

Sur quelles rives était-je arrivée?

De désillusion en désillusion, je me suis amarrée à d’autres voyages… Bien sûr le fait de vivre avec mes maladies auto-immunes a eu des incidences sur mon mode de vie et de pensées… Passons…

Le mot camarade n’a plus la même saveur et pour moi jamais il ne se mariera avec l’islamisme politique !

Il fallut se libérer des chaînes idéologiques… Cela a été fait… Ces chaînes que certains ont essayé de mettre au mouvement des Gilets Jaunes !

Pouvoir avancer, rester lucide, faire des choix, accepter que ce monde ne soit pas prêt de changer, de se dire qu’on n’a semé que de toutes petites graines, qu’il faudra encore des décennies pour que les Hommes soient capables de partager, mais l’horloge climatique a déjà enclenché le compte à rebours… mais il n’y a pas de combats inutiles…

Ce confinement, cette solitude imposée, broyage social, ces mensonges d’état, l’hypocrisie des Hommes comme cet affreux, dans le reportage d’antenne 2 sur les inégalités salariales qui ne daigne pas répondre à Élise Lucet et la bonne femme qui le protège des caméras, comme si c’était un dieu ! Mais putain ce n’est qu’un citoyen comme un autre ! On vit en monarchie ? Oui ! Voilà ce qu’est devenu mon pays ? Une farce, un leurre, c’est assez marrant de voir que ceux qui ont voté Macron croit en un demain meilleur… En fait une suite logique de leur cheminement libéral… Le chemin sera long pour l’égalité salariale ! Quant à madame Bachelot mise devant ses manipulations et mensonges, elle pérorait moins que sur la 5 ! Avoir osé retirer la pénibilité aux infirmières pour 150 euros par mois et repousser leur retraite de 5 ans, on sent l’engagement des promesses du renard… qui s’était augmenté de 80% en arrivant à l’Élysée ! Tu le sens le pognon de dingue, c’était bien avant Macron ! Brave madame la Mi-sinistre !

La classe du fric est en place pour un bon moment, hé oui, il me faudra partir en acceptant de voir et c’est un fait, que le pays de la révolution française a mis au monde cette monstrueuse machine à écraser les gens, ce libéralisme broyeur de peuple, la loi Avia en est la preuve !  Et vous voudriez que je ne parle pas de dictature ? Bien sûr nous ne connaissons pas le fascisme mais faire des citoyens des esclaves consentants n’a rien de démocratique !

capitalisme2

19 mai 2020

AIDES NON DEGUISEES

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 8 h 20 min

Alors les bouffeurs de fric, les privés, ceux qui cachent leur fric en Suisse, si l’état n’était pas là vous boufferiez votre slip ! Qui paie ? L’état qui garantit les prêts, l’état ! L’état, le peuple, la France !

rire sourire

14 mai 2020

Dessine-moi un rêve

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 7 h 55 min

L’Homme est ainsi fait qu’il fait des rêves, des rêves très personnels, ben oui il est d’abord concerné par sa vie et puis aussi celle de sa famille… La nature est ainsi faite que fort heureusement nous n’avons pas tous les mêmes rêves ! Chacun dans sa position sociétale fait des rêves… Certains rêvent de nous mener à la baguette, de nous surveiller de haut en bas, de nous réduire à l’état d’esclave… De faire de nous des esclaves consentants… Cela me fait bien sourire de voir que beaucoup veulent attaquer la Chine pour le virus ! Mais quand il s’agissait d’aller délocaliser leurs usines ça ne les gênait pas beaucoup les profiteurs les gouvernementeurs d’être dans une dictature… Dans le monde de la finance il n’y a pas de morale ni d’amis ni d’ennemis, juste le sens du profit ! Quant à rêver d’être gouverné par le peuple et pour le peuple c’est encore une vue de l’esprit… Chut… Le silence permet l’introspection…

jl de pixabay

JL G de Pixabay

6 mai 2020

CLASSES

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 7 h 52 min

CLASSES

 

Il y a deux cours, la cour des grands, la cour des petits, pas de miracles, aucune passerelle, aucun permis de franchir la ligne qui sépare la noblesse, la finance, des bouseux, des gueux qui triment pour deux sous trois cailloux jusqu’à l’aube de leur tombe ! Vindiou !

Que d’injustices subies pour qu’un peuple fasse 1789 !

Il en a fallu de l’injustice pour que les ventres creux balaient la monarchie…

Les seigneurs sont pourtant toujours là, toujours bien ventrus à la droite du perchoir, fidèle à leur classe, ils ont montré leur mépris quotidien de ceux qui n’ont rien, – en cela ils sont bien la descendance des nobleus – la matraque sur leur dos pendant plus d’un an, avec la complicité des médias… mutilés les gueux !

Il y a deux cours, la cour des grands, la cours des petits, pas de miracles, et s’il te venait à l’esprit, petit, juste d’oser avoir l’idée de franchir cet ordre divin, ils te couperont l’herbe et les pieds avec, en te privant de travail, de ressources, et s’ils te maintiennent le nez au dessus de l’eau, c’est qu’ils ont trop peur que toi et tes semblables, tous ensemble, tous ensemble, chassiez le roi et ses hyènes du château !

5 mai 2020

Le sens de la marche… arrière

Se mettre en avant

tout devant

tout devant

le lustrant bombé

le balai enfourché

balayer le passé

ah narrer

cocoricoter

détourner

fables flammes nouvellement décorées

Un vent d’une hauteur démesurée empapaoute l’air déjà pollué… En arrière toute… Le jour d’après sera encore derrière.

En écriture automatique hic

Dessin créé en un jet

lustrant bombé 001

 

2 mai 2020

Sonnez trompettes de la Renommée

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 15 h 33 min

hussards

22 avril 2020

LA CLAMEUR

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 10 h 05 min

LA CLAMEUR

 

Le boulanger ne clame pas qu’il fait le pain, il fait le pain comme un bon samaritain…

La caissière ne clame pas qu’elle tape nos courses, l’intérimaire range les produits dans les rayons, tous deux dans des horaires d’enfer, ils font le taf consciencieusement, visibles à tous, invisibles à ceux qui les payent… comme les éboueurs, ces mal vus qui ramassent nos merdes…

Bien des gens ne clament pas ce qu’ils font dans leur vie silencieuse (considérée sans intérêt par ceux qui se pensent supérieurs à eux)…

Et  en novembre 2018, fleurirent les Gilets Jaunes, ces fauteurs de troubles… Beaucoup les jugèrent, les matraquèrent, les cassèrent comme des chiens comme des riens, des malfaisants jugés d’office fascistes !…

Ah juger !…

L’Homme juge tout le temps, qu’il soit riche qu’il soit pauvre, l’être humain juge son prochain sans distinction de sexe ou de race… L’être humain peut vouloir devenir riche alors il clame et fait même des vidéos pour voir s’il clame bien… et il n’est pas inscrit dans sa bible économique qu’il doit être un bon samaritain…

Ah clameur de soi, clameur de ses aventures, clameur pour accéder à la notoriété et aux miettes succulentes des repus…

Le riche, le vrai, le milliardaire ne clame pas ses appétences, il a les lauriers et la viande qui va avec… et sa cohorte soldatesque, ses demi-riches, lécheurs d’assiettes, de râteliers, de tous les jours, qui mouvent pour lui… Pour vivre heureux le riche vit caché !…

Le pauvre veut-il devenir riche ? Être calife à la place du calife ? Non, il veut survivre, il sait que dans ce monde de fric, qui ne lui a pas fait de place, il lui faut retrousser ses manches, se bouger pour manger !

Le demi du demi-riche, lui, veut accéder à la table des demi-riches qui veulent être calife à la place du calife… Alors il clame sa joie ses peines il vend son flan tend son cul, le petit cireur de pompes de tous les petits matins… Il croit en son mérite… Nous noterons au passage que la génuflexion est une position fortement répandue dans les strates de la pyramide sociétale…

Le demi du demi-riche peut rentrer dans n’importe quelle église : prêcheurs de partis, ces religieux de la politique, qui clament leur grande utilité à être élu…

Ah la clameur de nos défenseurs, nos protecteurs…

Le demi du demi-riche peut être assis à l’Assemblée Nationale, assis sur notre abandon : lui avoir confier les rennes de la Nation ! Pauvre de nous !

D’abord notre illustre seigneurie l’a dit : nous pouvons tous devenir millionnaire, il suffit de traverser la rue… Heureux magicien ! Pour un peu, il nous ferait rire !

S’il suffisait de venter pour que le monde change…de se vanter…

La clameur révolutionnaire sortira-telle de cette crise sanitaire, pour chasser les estomacs remplis d’ego du prétoire, des institutions ? Et mettre le partage sur la table afin que chacun mange à sa faim ? Rien n’est moins sûr !

26 mars 2020

Sur le carreau

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 15 h 53 min

Pour les intérimaires la situation est dramatique !

Subissant de plein fouet la baisse d’activité due au coronavirus, une grande partie des deux millions et demi d’intérimaires se retrouvent sans activité et parfois sans chômage, en particulier dans certains secteurs plus lourdement touchés comme le commerce de détail, l’hôtellerie et la restauration.

C’est un des secteurs qui risque de durement pâtir des mesures de restriction : l’intérim. Deux millions et demi de travailleurs remplissent des missions ponctuelles dont beaucoup ne sont pas réalisables en télétravail. Le confinement est donc un coup dur pour ces intérimaires souvent précaires qui subissent de plein fouet la baisse d’activité due au coronavirus

Depuis début mars, les agences de travail temporaire tournent au ralenti. Leur taux d’activité a d’ailleurs baissé de 60%, parfois même de 90%, confie à demi-mot un très gros acteur du secteur, qui se dit extrêmement inquiet. (Europe 1 le 20 mars 2020)

L’état paiera mais pas pour tout le monde !

Mai 2020 va être chaud bouillant ! Risque de fièvre sociale !

16 mars 2020

VOL AU DESSUS D’UN NID DE COCUS

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 4 h 46 min

vol election

22 décembre 2019

Allons peuple sens tu cette pluie de générosité qui pointe son nez

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 12 h 14 min

retraite president

12345...14
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus