Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

23 juillet 2013

LA LIBERTÉ NE S’HABILLE PAS DE HAINE

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 43 min

Chaque matin que diable fait ou Dieu selon le pied qu’elle a posé au sol en premier, la bête tisse tisse sa toile, elle sait chaque acte, elle sait chaque geste, elle sait ce qu’elle fait, heureuse de son savoir, elle entonne de doux chants patriotiques appris à la source de son camp.

Son petit garnement aux yeux de braise l’admire inlassablement, elle est sa reine, elle est sa muse, elle est sa force, rien ne l’amuse rien de la distrait de son engagement.

La bête sait la force de sa partition, de sa répétition, elle sait la force de ses convictions…

La haine ne descend pas du ciel,

elle sort des abîmes d’une volonté puissante de dominance,

elle siège dans la pierre d’une aigreur où le cœur s’est noyé depuis longtemps.

La haine ne descend pas du ciel,

elle puise sa source dans les bas-fonds d’une religion de la supériorité de soi sur l’autre.

La haine ne descend pas du ciel, 

et tout s’enchaîne tout est fixé tout est joué, 

l’autre est un ennemi. 

La bête tisse tisse sa toile habille son petit garnement de son manteau de haine, 

tu es le plus beau le plus grand tu es le plus fort tu es le seigneur de tous les temps tu es mon sang,

du sang pur de nos ascendants que tu dois faire respecter,

tu dois te faire respecter. 

Chaque jour apporte son lot  de paroles 

chaque jour apporte son lot  de leçons 

chaque jour qui passe la bête tisse tisse son manteau de haine, distille son tribalisme, son égocentrisme…

Puis le fil de la toile se casse l’oiseau quitte le nid, tue symboliquement la bête nourricière,  il ne peut y avoir qu’un seul DIEU.

La haine ne descend pas du ciel,

elle est en chaque homme, libre à lui de ne pas en faire un dogme.

Libre ?

La liberté ne s’habille pas de haine… 

11 juillet 2013

Même si j’ai écrit un livre sur le patriarcat

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 25 min

Même si j'ai écrit un livre sur le patriarcat dans Hi ronde d'ailes lamour-passion-150x150

messieurs ne vous méprenez pas 

j’aime tout chez vous 

le lard et la fesse 

le hard de la cuisse

le symbolique surtout s’il est de forme phallique

le romantisme s’il s’habile de sensualité ludique

je me nourris de vos essences philosophiques autant que de vos délicieuses effluves masculines authentiques, vous respirer est un gage de chaleur, vous désirer un cheminement de bonheur 

oui j’aime tout chez vous de la dégustation au calice de votre vie 

tout  sauf votre machisme !

Suavement votre !

Texte provocateur, ah la pesteuse, chatouillé le 19 avril 2013

 langue dans Hi ronde d'ailes

 

1...3233343536
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus