Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

17 septembre 2018

A l’aube de mes mots merci !

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 8 h 19 min

 

Hits aujourd’hui Visites aujourd’hui Hits les 7 derniers jours Visites les 7 derniers jours Nombre total de hits Nombre total de visites
760 744 6920 6561 553470 486588

1 septembre 2018

Comme dirait Axle Munshine : Il y a toujours des portes…

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 6 h 14 min

Comme je l’ai déjà annoncé ici, mon roman de science-fiction clôturera ma période d’écriture, c’est pourquoi ce dernier ouvrage sera peaufiné avec une petite surprise !

Je ne sais pas si je continuerai à commenter l’actualité…

Besoin, envie de pousser d’autres portes… de revisiter l’Histoire… de différentes manières !

Bises et love !

L’ETERNELLE, mon roman de science-fiction

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 6 h 00 min

J’ai eu l’immense bonheur de rencontrer, chez eux, il y a plus de trente ans les créateurs de la bande dessinée : Le Vagabond des Limbes*, il va s’en dire que mon livre de science-fiction rendra hommage à nos dessinateurs, ces bienfaiteurs de l’Humanité, nos amis pour la vie !

vagabonddeslimbes01

Le Vagabond des Limbes est une série de bande dessinée de science-fiction dessinée par Julio Ribera sur des scénarios par Christian Godard créée en 1975 chez Dargaud

Voir le Site officiel de Christian Godard 

https://www.godard-christian.org/vagabond-des-limbes.html

LES PREMIERS DU MOIS

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 4 h 29 min

Merci de vos passages sur mes mots , 22 000 ce mois ci… Je fus peu présente, cela risque que de durer encore, je suis dans la fin de mon roman de science-fiction « L’ÉTERNELLE »… Quand je dis fin, bien sûr, il y aura le peaufinage, voir si tout concorde, les lectures, relectures, les corrections multiples… Mais en attendant qu’est-ce que je me régale ! Les bisous sont de mise ! Bonne rentrée à tous et toutes !

2 août 2018

Semaine de canicule

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 32 min

Prenez soin de vous !

cocci

Image de Colors for you

25 juillet 2018

COPINAGE OU LA NAGE DU BONHEUR

Classé dans : Hi ronde d'ailes,Mes livres — eructeuse @ 19 h 44 min

Copine, de passage, est venue me voir et m’a ramené mon manuscrit de science-fiction « L’Éternelle » qu’elle a adoré !

Que de compliments ! « Une jolie introduction c’est plein de poésie on en veut encore des planètes, on reste sur sa faim… C’est ton style ! »  Pas de problème il y aura le tome 2 ! Me voilà rassurée, c’est une grande lectrice, quand j’aurai fini mon roman sociétal, je m’attelle au tome 2 de l’Éternelle…

De plus un jeune homme de 20 ans qui a beaucoup aimé « Le commerce des mots » m’a fait lire son avis qu’il va m’envoyer par mail, de quoi être satisfaite ! Son avis sera mis sur mon blog « Mes romans Caroline Bordczyk » La bise qui claque !

9 juillet 2018

Roule galette

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 31 min

Il roulait en décapotable* mais ne dépassait pas les limitations de vitesse, il roulait par monts et vallons, dans bien des régions et n’oubliait pas de nous joindre des cartes postales… Il a refusé de travailler dans les îles où le nucléaire s’envoyait en l’air… Il roulait en décapotable c’était mon père et comme j’étais fière d’être sa fille !

* impossible de mettre l’image encore un problème sur le site ! C’était évidemment une deudeuche !

4 juillet 2018

Senteur

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 8 h 07 min

Douceline passe beaucoup de temps pour se préparer !

– Tu en es où chérie ? demande l’amant en patience.

– Il me faut mettre mon parfum !

- Hum je le sens, comment s’appelle-t-il ? 

– Nue  !

- Hé bien cela valait la peine d’attendre !

2 juillet 2018

La bise reconnaissante

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 50 min

Que vous soyez près ou loin de moi je vous remercie les amis lecteurs et amies lectrices qui me soutiennent et partagent mes écrits, les statistiques  basiques notent 27 000 visites au mois de  juin !

a bonjour 3

29 juin 2018

Au centre de son coeur

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 8 h 55 min

Dans la levée du jour, en nouvelle spécialiste de l’abondance, elle a pris son plumeau, mis ses yeux en orbite dans le grenier des joies de son cœur.

« Ah tiens la Yvette a changé de coiffure, ah ah elle est vraiment très belle… Marcel part faire sa ballade, tiens il n’a pas son chien ?  Un tracteur au loin toussote ! Ah le René a sorti l’ancien… que la nature est belle… »

On entend comme un piaillement…

Elle n’entend pas.

« Quelle bonne idée j’ai eu d’acheter au marché des belles occasions cette longue vue sur pattes ! Tiens Suzanne sort déjà sa mobylette, elle a pris le grand cabas, elle va faire son plein de commissions ! »

 

Le piaillement se fait plus pressent ! « Celui-là il sait se faire entendre ! » Mais voilà que le tambour du garde champêtre entonne l’heure de sa messagerie et annonce que le feu d’artifice sera exceptionnel… « Patati patata, on s’en fout, encore nos sous qui partent en fumée ! »

« Oui oui je viens », hurle-t-elle, dans la solitude de son cœur, elle s’est prise d’affection pour un vieux bâtard aussi vieux qu’elle : un jour de grand froid, elle était sur la route avec sa brouette et comme à chaque fois qu’on la voyait d’un peu trop près, elle recevait quelques caillasses de quelques crasses… sans parler de ceux qui lui prenaient son intimité, ces orduriers pensaient la mettre plus bas que terre, lui rappelaient sa condition d’animal, ces orduriers de la génuflexion hypocrite du dimanche…

Elle vit une forme toute recroquevillée dans un fossé, intriguée elle alla regarder, un animal maigre gémissait, elle lui parla doucement !

« Faut vraiment être un monstre pour mettre un animal dans cet état ! Le pauvre hère était enroulé dans des barbelés ! Ah les porcs ! »

Pour les lui retirer, elle mit beaucoup de temps, le pauvre être était sans force et sous la voix douce, se laissa extraire de sa prison !

« Ah ben mon cochon t’es plein de puce ! T’es aussi moche que moi, à nous deux on fait la paire ! Ah ben hé ben, bienvenu dans la maison de la sorcière ! »

Elle vivait dans une cabane à l’orée d’une forêt, qui tenait debout par miracle, elle bichonna le chien et l’appela Miracle ! Quand sa mère mourut, il fallu toute la patience et la générosité du curé et du médecin, de quelques amis, pour la maintenir en vie…

 

L’obscurité n’avait pas envahi son cœur…

 

Elle savait beaucoup de la méchanceté de l’être humain… Et celui-ci prétendait tout savoir d’elle, avait colporté ses médisances, avait décortiqué sa vie, comme s’il était dans sa tête, comme s’il vivait avec elle, comme s’il connaissait sa vie ses peurs ses joies ses souffrances, et parce qu’elle était si différente d’eux, avait tiré des plans des conclusions sur leur comète, surtout depuis qu’elle avait hérité de la Belle du Pré, une résidence huppée et d’une fortune conséquente qui la fit basculer du ruisseau au chaud !

 

Il s’avéra qu’elle était une enfant naturelle d’un riche bourgeois du coin qui avait laissé une lettre pour son fils à lire après sa mort… Le fils trouva la lettre dans un tiroir secret d’un bureau…Il avait une sœur… alors il la coucha sur son testament et ne mit plus la maison en vente ! Sa mère n’avait jamais voulu entendre parler d’elle… La fortune venait d’elle et menaça son époux de la rue…!

 

Elle sortit vivement du grenier inquiète pour Miracle, elle passa un coup de plumeau sur le christ, sur sa croix qui brillait déjà comme un sou neuf, lui fit un énorme bisou et lui dit : « Merci ! »

On aurait dit qu’une larme coulait sur le corps du Christ, la vieille dame le regarda, le prit contre son cœur et dit : « Ta place est au salon ! Fini le grenier ! »

La vieille dame, Marie de son prénom, retrouva son Miracle qui avait un peu la truffe chaude ! Elle appela le vétérinaire et dit : «  Tu vois ça, c’est un téléphone et hop on parle à qui on veut ! Ça aussi c’est un sacré miracle » Et elle lui fit un énorme câlin !

12345...30
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus