Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

2 novembre 2019

Pour vivre heureux…

Dans la rivière d’Ô, un drôle de poisson, une drôle de sirène batifolaient tendrement depuis un long moment… Mais hélas un jour un pêcheur passa avec son enfant qui voulait remplacer « baleineau » son poisson trop gros…

Dans son épuisette, l’enfant captura la drôle de sirène qui se débattit tant qu’elle put… ses ailes jamais déployées ne purent la sauver ! Un bocal étroit l’attendait. Elle perdit et l’appétit et sa joie de vivre…

Depuis ce jour mortifère, le drôle de poisson pleurait chaque jour sa déesse, sa reine de toujours !

Le vent chagriné de voir son ami si désespéré, porta à sa mie, son amour d’elle… Alors la drôle de sirène trouva la force de déployer ses ailes ! Elle quitta sa geôle pour secourir son amour, son roi !

Dans la rivière d’Ô des amants fébriles se cachèrent pour vivre leur idylle tranquille !

20191102_062011-1_resized

31 octobre 2019

Binez avec le sourire

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 16 h 10 min

Margotte pleurait de voir ses trois moutons pelés dans son pré ! Margot, l’œil avisé et la langue coléreuse lui dit :  « C’est la faute à Curo qui déverse à longueur de journée, sa mixture de son pré carré… Venez on va lui faire cracher ses boyaux ! »

D’où détenait-il ces informations, ce Margot ?

Curo était un vieil homme qu’on disait idiot, qui ne faisait rien comme les autres. Il disait avec ironie, utiliser pisse de blaireaux et purin de lapin dont il tirait une mixture qu’il épandait dans son jardin avec dextérité et bonne quantité ; il n’était point radin…

Margot qui avait des vues sur le terrain, voulait pousser ce crétin à vendre son lopin…

Curo le tenait de son père qui le tenait du sien et qui lui avait expliqué :  « Travaille ton bien, il te rapportera bonne soupe et légumes que tu feras farcir pour te maintenir le sourire et au marché tu mettras des couleurs dans les cœurs ! »…

« Curo va curer tes poireaux, t’empeste jusqu’à chez moi ! », disait déjà le grand-père de Margot à son voisin…

Mais un jour, il surprit Curo dire à son fils qu’un trésor était caché dans son jardin… Dans ses yeux brillèrent des paillettes d’or !

Depuis, de génération en génération les Marot empoisonnent l’atmosphère des Curo pour leur voler ce lieu !

Depuis des générations, les Curo retournaient leur terre et se régalaient de ses trésors !

jardin1

Image Pixabay

30 octobre 2019

Il y a des promenades…

Classé dans : Hi ronde d'ailes,Va chemine va trottine — eructeuse @ 5 h 21 min

Une aventure qui dure est-ce encore une aventure ? On prend un chemin commun, on pose les rails d’une amitié, on roule ensemble quelques temps, puis on s’éloigne d’autres chemins s’additionnent, et nos amis restent éternellement dans notre cœur, la vie est pleine d’aventures, et d’aventures en aventures, elle s’est remplie d’échanges et de complicités… Au centre de ma poitrine le coffre à émotions est bien rempli, mon ex mari décédé avait ces termes pour mes échanges, il parlait d’amants intellectuels… A une autre époque lors de nos débats, autour aussi de plats, je disais qu’on était le cercle des poètes retrouvés… C’est dans le coffre aux souvenirs plein de couleurs et de saveurs… Notre corps et notre âme ont besoin de nourritures multiples et variées et je peux dire que je me suis bien nourrie de vous… merci !

Le temps est venu où l’on est derrière un écran, est-ce que la vie s’est vidée ?  Il y a des personnes que je n’ai jamais rencontrées, mais qui logent en mon cœur, touchée par leur grâce, leurs dires, leurs combats… On les imagine et si on a vu une photo, elle s’imprime dans nos échanges mêlée à la conversation souvent virtuelle, parfois téléphonique… C’est un peu magique, féérique, irréel tout en étant réel,   Internet est  virtuel mais ses ailes nous livrent des correspondants « amis », bien en vie derrière leur écran, on ne se touche pas, ni des yeux ni des doigts mais du cœur, leur vie nous touche, on se promène ensemble sur un lien fragile, ils sont dans ma vie un peu comme des « amis », des amants virtuels ?

monet0136

Monet

25 octobre 2019

A petite vitesse et grand doucement

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 11 h 57 min

Sur les musiques de mon Dédé*, j’arpente des vallées imaginées !

Ah le vélo c’est beau…

Légère comme jamais, j’me sens portée comme un bébé à cette vitesse**…

Ah le vélo c’est trop !

Car il s’agit de faire flamber sur le compteur de mes hardiesses, cette indélicate hôtesse posée sans politesse sur la Bougresse…

Ah le vélo c’est bon…

Sur les musiques de mon Dédé, j’arpente des vallées imaginées !

Ah le vélo c’est chaud !

Sur mon vélo d’appartement, hautement perchée, « faudrait pas tomber en l’descendant »  me dit la descendance !

Alors je suis assidûment un conseil avisé de mon père : à petite vitesse et grand doucement… Lui qui allait sur nos routes de campagne avec une puissance de cheval !

Ah le vélo c’est pas banal !

*en fait Nanard !

** de dame tortue

a vélo

Image Pixabay

24 octobre 2019

Je t’aime

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 53 min

A la tombée de la nuit

A l’aube de mes envies

A l’heure de retrouvailles

Tu as fait partie intégrante de ma vie…

banc

Image de Colors for you FB

 

23 octobre 2019

L’amour toujours

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 17 h 39 min

En mode rangement, j’étais en train de placer mes tuniques sur mes portes manteaux dont beaucoup sont en bois et qu’est ce que je vois de noter : mon prénom et mon nom avec l’écriture de ma maman !

Wahou Dieu que j’aime ton écriture maman ! Quand je vois ton écriture, je te vois, c’est si réel ! Dieu que je t’aime…

Pourquoi cette inscription, c’est que je suis partie en classe de neige quand j’étais au CM1 et donc j’ai emporté des portes manteaux pour ranger mes habits ! Ma petite maman toujours prévoyante ! Ainsi donc ce noble morceau de bois si utile et si cher à mes yeux, à 54 ans ! Après réflexion, je me suis dit : » Mais c’était un de ses portes manteaux donc il est encore bien plus âgé ! » Ma relique ! C’est qu’il y a de l’amour toujours, à foison, dans mon cœur de mamie pour ma chère maman, c’est un conservatisme qui me plaît bien !

coquelicot5

22 septembre 2019

Levée d’automne

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 8 h 04 min

Il est venu tout gris, il s’est assis à côté de lui… Dans ses grands yeux bleus, le vent a soufflé un peu de mélancolie… Il est venu tout gris, s’asseoir près de son arbre, le vieil homme sans bagage … que celui de son âge… Il dit alors à sa mie la confidence du moment : »J’aime l’automne… » En lui serrant tendrement la main, où une vieille bague brillait encore de mille feux !

Bonjour Automne

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 1 h 09 min

colors for you1

Colors for you

16 septembre 2019

Le bisou du matin

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 8 h 01 min

Merci de vos 1500 visites hier ici bas ! La bise qui claque !

11 septembre 2019

FORCE AMOUR HONNEUR

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 10 h 30 min
Image de prévisualisation YouTube

Les Corons de Pierre Bachelet

Image de prévisualisation YouTube

Le vibrant hommage des supporters lensois avant la recontre Lens – Clermont. (11/03/2016)

11 mars 2016 : Avant la rencontre Lens – Clermont, le public du RCL n’a pas oublié de rendre hommage aux 1099 mineurs décédés lors de la catastrophe de Courrières 110 ans en arrière.

Image de prévisualisation YouTube

J’en ai les larmes aux yeux !

Comment « Les Corons  » sont devenus l’hymne du RC Lens :

https://www.vice.com/fr/article/9k3awa/comment-les-corons-est-devenu-lhymne-du-rc-lens

Image de prévisualisation YouTube

Reportage sur Pierre Bachelet dans JT de 13 heures de France 2.

12345...39
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus