Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

20 septembre 2018

Allez dans une logique économique : fais ce que je te dis ! Pas ce que je fais !

Selon le Conseil général de la Gironde, aujourd’hui sur les trajets domicile-travail, 9 véhicules 10 ne transportent qu’une seule personne ! C’est quoi cette inconscience ? Allez tous dans la même charrette ! C’est pas parce que le ministre dépense un fric de dingue en avion que vous, la populace, tu nous lasses, que vous devez oublier votre devoir de citoyen sauvant la planète ! M’enfin quoi ! Lire « le commerce des mots » où je montre commence on détourne l’écologie, mon roman d’anticipation… 

IMG_20170314_025918IMG_20170301_040602

15 septembre 2018

FEMINISTE ? PLIEE EN DEUX DE RIRE

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 8 h 44 min
Des paroles et des actes sur Marianne

​Militante ou secrétaire d’État : mais à quoi sert vraiment Marlène Schiappa ?

Par Anthony Corty Publié le 14/09/2018 à 07 :

Installée depuis un peu plus d’un an au secrétariat d’État pour l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa enchaîne les prises de position enflammées sans forcément les accompagner d’actes politiques concrets. Et l’agacement gagne peu à peu les rangs du monde associatif féministe.

Je rêve là ? Féministe ? Où ça ?

rire sourire

Elle est l’une des figures emblématiques du gouvernement Philippe. Issue de la société civile et traînant une solide réputation de féministe – de par les nombreux ouvrages qu’elle a consacrés aux droits des femmes ces dernières années -, PTDR

la nomination de Marlène Schiappa au secrétariat d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes avait suscité quelques espoirs. Mais bien sûr. Ah la croyance ! Seize mois plus tard, c’est plutôt l’exaspération qui domine. Si beaucoup lui reconnaissent une certaine sincérité dans son engagement, ils sont tout autant à déplorer un art de la représentation et de la communication poussé à l’excès, au détriment d’actes politiques concrets. Indignée, revendicative ou pédagogue, elle ne rate pas une seule occasion d’exister sur les réseaux sociaux ou sur les plateaux de télévision… Mais rattrapée par son impuissance et le manque de moyens, la militante passionnée PTDR passe régulièrement le relais à la secrétaire d’État mesurée. De là à s’interroger sur son utilité dans le gouvernement Philippe, il n’y a qu’un pas…

Double langage

Dernier exemple en date, ce jeudi 13 septembre à l’antenne de BFM TV. Face à Jean-Jacques Bourdin, la secrétaire d’Etat semble tiraillée, partagée entre ses différentes casquettes. D’abord celle de la militante et même de la mère, outrée de voir qu’une énorme majorité de femmes continuent, lors de la rentrée scolaire, d’accompagner leurs enfants à l’école – comme dans celle de sa fille – et pas les hommes. Militante encore à l’évocation d’un éventuel allongement du congé paternité. Interrogée sur le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) remis la veille au gouvernement et qui préconise de porter sa durée de 11 jours à 4 semaines, Marlène Schiappa lance : « Moi, je suis favorable à l’allongement du congé paternité, à titre personnel. Cela fait des années que je milite pour cela. » Puis arrive le discours de la secrétaire d’État prudente quelques secondes plus tard : « Il y a un engagement de la part du gouvernement à étudier ce sujet, maintenant il va falloir concerter les partenaires sociaux avec la ministre du Travail, celle de la Solidarité et de la Santé… Après il faut étudier la manière dont on le finance. » Pour espérer compter sur son poids politique, il faudra visiblement repasser…

 

 

 

Fin du monde ou fin des Hommes ?

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 7 h 10 min
Image de prévisualisation YouTube

L’empirisme politique se porte bien quand je vois des gens des mouvements qui se prétendent écolos et dont les slogans disent qu’il faut sauver la planète ! La terre a plus de quatre milliards d’années  et si on ne change pas de modes de production, si on ne balance pas le capitalisme, on va griller, qui nous, pas la planète, chut, faire croire que de trier c’est sauver la planète ? C’est forcément utile mais c’est nous qu’il faut sauver parce que c’est ça le fond du problème, on est sur le chemin de l’extinction, avec les animaux, grâce au « genfoutisme » ambiant, pourquoi mentir aux gens ? La planète est bien mise à mal, et vous croyez qu’elle va mourir ? S’attaquer aux vrais problèmes mais vous n’y pensez pas c’est politique !

9 août 2018

Quand tu cherches la fraîcheur

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 8 h 01 min

fraicheur

poubelle

 

29 juillet 2018

Lui aussi on le disait jeune quand il a été élu

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 16 h 28 min

ce président au nom aristocratique avec sa marche  vers l’Élysée, et son bel accordéon, qui s’invitait chez les prolos !

Giscard à la barre vantaient les apolitiques !

giscard à la barre

bb

Le coup du monopole du cœur ça n’a marché qu’une fois ma foi !

Ce monsieur au grand cœur touche des sous de la République, un beau pactole, et comme il a un grand cœur, je présume qu’il le reverse aux restos du cœur !

Pour Valéry Giscard d’Estaing, sa retraite officielle est estimée à 18 000 euros par mois plus les 12 000 euros du Conseil constitutionnel que l’on peut considérer comme une retraite additionnelle, soit 30 000 euros au total, ce qui fait 360 000 euros par an. Source Le Point.

23 juillet 2018

Prendre un Macron par la main…

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 7 h 29 min

et le conduire jusqu’à demain !

prendre un macron par la main

Prendre un Macron par la main

prendre un macron

Sous l’eau de pluie que c’est un bon bain !

C’est beau comme un roman à l’eau de rose !

Comment ? Benalla n’a pas compris le message, on donne la main, pas le poing, m’enfin !

6 juillet 2018

Ma liberté

Classé dans : ça décoiffe !,Qui rit qui rit ? — eructeuse @ 8 h 04 min

Encore une plainte ! Jeff se lève en entendant sa promise geindre dans la cuisine…. C’est un fait, elle n’est pas heureuse !

Rendre sa dulcinée heureuse est un dur métier, pas de livre pour connaître les règles à suivre ! Elle a voulu Cuisinella, elle l’a et il a fallu la basculer sur la table à manger comme dans la publicité ! Elle a voulu partir à Medon, même avec le dos rond, j’étais de la partie ! Elle a voulu s’inscrire aux cours de Rock, j’ai tout appris de ses acrobaties…

Jeff se lève va faire son pipi de la nuit, il entend:  « N’oublie pas de baisser le couvercle ! Sur un ton qui ne lui laisse aucun doute !

- Comme si j’allais oublier ma mie chérie ! Dire les mots tendres ça compte dans une vie ! Il ne voit pas Sylvaine hausser les épaules qui lui répond :

– Rase-toi de près ! Ta barbe pique c’est une vraie saloperie ! Le mot est lâché, il sent que ça va être sa fête, alors il retourne dans la chambre prend un grand carton, ses cartouches de cigarettes bien cachées et commence le fruit de sa détermination, quand un vent de furie fait voler la porte en éclats !

– Qu’est-ce que tu mijotes minable dans ton coin et elle lui file une rouste en le maudissant d’avoir oublié de programmer son café, elle qui part bosser à six heures du matin, il ose :

- Mais Minou c’est toi qui ne veux pas que je travaille qui veux que je reste au foyer, il reçoit un aller et retour dans sa figure aux yeux pochés.

– Justement bon à rien !  T’es même pas capable de penser à mon café ! »

La tempête passe sur ses reins, Sylvaine s’est défoulée ! Les nerfs vidés, elle le laisse en plan sur le parquet  de leur chambre à coucher ! Jeff pense que l’amour, ce n’est pas prendre des coups, il prend son courage à deux mains et ses papiers d’identité, passe par dessus le petit balcon de la chambre, prend l’escalier de secours, monte sur le toit et s’assoit souffle, il a deux cotes cassées… Puis continue son périple sur les toits de Paris « Oh  ma belle ville ». Il décide d’attendre un peu, son café du matin lui manque mais il était toujours accompagné d’une torgnole, pas de croissant pour le « bon à rien » !

Il cherche le numéro de Martin, un vieil ami installé il y a quelques années en banlieue ! « Pas de métro j’irai en taxi »… Il avait pris ses économies cachées dans la boîte en carton !

« Alors mon pote,  t’as quitté ta prison, lui dit Martin en lui ouvrant la porte !

- Bienvenue chez toi ! Ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre… » Jeff laissa enfin couler ses larmes…

L’ami bienfaisant le soigna et lui dit : – Repose-toi autant que tu veux ! Mon patron cherche un ouvrier qualifié dans ton domaine, ça te dis ?  » Il mit un certain temps à répondre, cela faisait si longtemps qu’on ne lui avait pas demandé son avis ! Il dit « OUI » ! Alors Martin lui répondit en rigolant : – Waouh le oui franc et massif mais c’est pas une demande en mariage ! » Jeff éclata de rire les poumons remplis de sa liberté retrouvée !

La liberté est une et indivisible, ses attaques sont à dénoncer partout, la liberté n’a ni sexe ni religion ni idéologie et n’appartient à aucun camp ! Et ce n’est pas parce que ce monde est dominé par le capitalisme et son frère le patriarcat qu’il ne faut pas dire les choses réputées tabou bouh !

en 2012 et 2013, 149 000 hommes ont été victimes de violences dans leur couple.

Sur la même période, les femmes étaient cependant bien plus nombreuses à se déclarer victimes de violences de la part de leur conjoint ou de leur ex-conjoint avec 398 000 cas recensés.

5 juillet 2018

Théâtral

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 7 h 45 min

Quel est donc cet animal conservateur qui crie à hue et à diable sur le marché aux âmes qu’il détient la potion de notre satisfaction ! Debout sur sa petite estrade, – la folie des grandeurs n’est que dans ses déclamations- il pointe au ciel sa liqueur aux merveilles que nous pouvons nous procurer pour une modique somme !

Passe Solange, belle, pleine de santé qu’il prend à partie !

« J’ai pour vous belle plante de quoi réduire votre penchant aux kilos…

 Le silence s’installe sur la place de grève, tous attendent la répartie qui ne se fait pas attendre !

« C’est à moi que vous parlez monsieur ?

- Mais oui gente dame je ne vois point d’autres belles plantes qui ont besoin d’être amincies !

Ni une ni deux elle lui plante un pain dans sa face de malotru en ne mâchant point ses mots :  » Le jour où j’aurai besoin d’un avis pour ma santé ou pour ma beauté je ne viendrai pas à vos pieds et encore  moins acheter votre potion attrape nigaud, somme, somme modique vous vous êtes cru aux marché aux ânes ? Pleutre ! Si mes deux mamelles imposantes vous indisposent, partez soulagé que je ne vous les ai pas balancées en pleine figure…

Un cri fort joyeux remplit la place !

Le garde-champêtre hoche la tête en souriant et relève le marchand de fadaises tombé sur son séant en disant :

- Prendre à partie dame Solange quel mauvais choix pour votre commerce…

- Je je vais porter plainte !

- Faites donc en attendant donnez-moi une liqueur que je la fasse analyser ! »

Le marchand d’attrape idiot range ses bouteilles en grommelant qu’on ne le reprendra plus à venir dans ce bled d’intolérants !

Les villageois sont retournés vaquer à leurs occupations, un sourire encore sur leurs lèvres…

4 juillet 2018

Ce matin là

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 9 h 07 min

Ne souffrez point Edgar que je prenne de la distance ! C’est juste que votre verbiage plus proche du lancer de crachats que de la prose romantique ne convient point à mon habillage du matin !

Le pauvre Edgar, son vent souffla si fort, que la rupture tomba !

29 juin 2018

C’est fou quand un ami parle de vous sur Twitter

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 23 h 38 min

Joseph Toquec sur Twitter !

Le 9eme livre de Victoryne vient d’être édité (Le Commerce des mots de cette auteure (autrice) m’avait réconcilié avec le genre roman que j’avais délaissé depuis des décennies ). https://plus.google.com/+VictoryneMoqkeuz/posts/UyvfAboM1Pc …, (post sur G+) http://victorynemoqkeuzaliaslabordczyk.fr/2018/06/29/il-est-arrive-2/ … (son blog)

Avec la photo chapeau ! Wahou ça me touche !

123456
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus