Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

21 novembre 2022

Cent boutons sans bouton

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 9 h 53 min

Ce monde est-il encore mon monde ?

En quoi ce monde me correspond-il ?

Est-ce possible d’être de ce monde ?

Où ai-je ma place ?

Les infos défilent et plus ça passe plus ça me dépasse, suis-je devenue un vieux crouton, suis-je hors ligne parce que ce monde qui marche sur la tête me choque au plus haut point et même à ses virgules ! ?

Lassitude, déconnexion, aigrie, mélancolie…? où la visionneuse ne voit que des contre-façons… Visionnaire en rade ? Et même pas un mars à la maison ! Puisqu’avec mars ça repart ! Voilà! parler de mars et je vois l’autre millionnaire qui veut aller là-bas pour encore un saccage (mot d’une politesse extrême chez moi, vous vous doutez bien que j’ai retenu l’autre mot) ?

Faut que j’arrête de faire l’enfant ? Paraît que la vieillesse est un naufrage, c’est peut-être pour ça que j’aime tant les bateaux ?

2 réponses à “Cent boutons sans bouton”

  1. POLICAND gérard dit :

    Tu n’es pas seule à le ressentir.

  2. CAROLINE BORDCZYK dit :

    Oui…Je me doute un peu…

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus