Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

27 février 2021

Stylée

Classé dans : Mes écrits 2021 — eructeuse @ 10 h 20 min

Stylée

 

Le nez collé sur la vitre de la cuisine, Madelaine balaie d’un regard ombragé les passants qu’elle trouve bien mal habillés :

« On dirait des zombis sortis froissés de leur trou à rat… », puis regarde sa fille monter les marches… Elle l’entend poser son parapluie dans le hall de l’entrée, mettre son imper sur le perroquet, se déchausser, en se disant :  « Elle va encore tout me saloper… »

« Bonjour maman ! Pourquoi tu ne sors pas un peu ? Tu pourrais profiter du beau temps, t’aérer un peu, il ne pleut pas ce matin !

- Jour !… Ils ont annoncé de la pluie.

- Tu pourrais papoter avec tes voisines ! Ton jardin est splendide… 

De quoi je m’occupe ! marmonne Madelaine…

- Dis-le si ça te dérange de venir me voir !

Céline hausse les épaules :

- Mais tu sais bien que non ! Pourquoi tu dis ça ?

Madelaine commence à critiquer le jardinier qui n’est pas passé hier !

- Mais il ne passe jamais le jeudi !

Puis elle s’en prend à Maurice le boucher qui n’a pas livré sa commande !

- T’en as pas marre de critiquer tout le monde ?

- QUOI MOI CRITIQUER ? N’IMPORTE QUOI ! Puis en baissant le ton : des constats, rien que des constats qui me portent préjudice ! Tu sais quoi, toi, de ce que je fais de mon temps ! Toi qui passe que tous les 36 du mois !

Céline soupire et range les courses, prépare le thé et fait des tartines avec le pain tout frais du matin, comme chaque jour…

Sentant qu’elle a dépassé les bornes, Madelaine, s’assoit et tente de s’excuser :

- Je suis une vieille ronchonnant qu’a autant de style qu’une vieille porte rouillée, je couine, je te casse les oreilles… et c’est pas dit que demain mon style sera meilleur !

Céline sait sa mère sincère à ce moment là, elle dépose un bisou sur son front !

- Oui et demain je serai là maman !

Madelaine lève les yeux sur sa fille, et lui dit dans son élan :

-  T’es quand même une bonne gamine ! »

Il n’est pas aisé pour tout le monde de dire « je t’aime » et il faut savoir l’entendre là où il est caché.

Une réponse à “Stylée”

  1. POLICAND gérard dit :

    La pudeur de l’amour maternel!

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus