Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 29 janvier 2021

29 janvier 2021

FRONTIERES BELOTE REBELOTE ET DIX DE DER

Classé dans : Cela va mieux en le dsant — eructeuse @ 16 h 21 min

Le 25 octobre 2020, j’écrivais un article intitulé Frontières :

On se croit à l’abri, puis un jour, elle est là, elle a tout envahi… Tentaculaire, elle a posé ses ventouses jusque sur l’âme de l’idéal… Elle a franchi les frontières, poussé les barricades, pompé pompé les résistances… Qui ? Mais ma fatigue !

Puis le 26 , j’écrivais sa suite :

Et c’est parce qu’elle s’est étalée dans tout mon espace, trouvant de la place entre mes piques qui mitraillent mon dos mes reins mes intestins etc excès de zèle, que ma plume allonge sa pause depuis septembre. Elle a laissé en jachère mon dernier roman dont je vous dévoile le titre : Le labyrinthe des pas perdus… Ainsi va ma créativité au gré de cette fatigue qui enveloppe mes douleurs extrêmes, ce monde intérieur brouille attention et concentration… Bah s’il y a des jours meilleurs qu’ils viennent, je les attends ardemment !

C’était donc il y trois mois et je n’ai donc pas remis mon nez dans ce roman commencé  le 28 aout 2020… Non non, ce n’est ni une grève, ni un rejet, juste l’évidence que pour écrire un roman, il me faut beaucoup beaucoup  d’énergie… Le temps passe, 5 cinq mois déjà que je me suis éloignée de cet univers particulier où ma ponte écriturienne pose ses effets…

Bah un jour mon prince viendra et il repoussera cette fatigue niqueuse d’énergie et de concentration ! J’espère qu’il aura un dragon, j’irai faire un tour sur son dos ! Ah tiens en parlant de dragon j’ai aussi L’Eternelle à publier ! Bah comme c’est la crise cela attendra bien encore un tiot moment… et puis, fondamentalement, je ne le vis pas si mal que ça, cet arrêt sur roman,  une année sabbatique tic ça ne peut que me faire du bien ! …

AU PAS CADENCE

Classé dans : Mes écrits 2021 — eructeuse @ 11 h 25 min

Au pas cadencé


La canne d’Anne, n’aime pas les escaliers ni les cailloux ni les feuilles qui brillent au petit matin où courent encore les lutins…

 

La canne d’Anne n’aime pas le sable ni les marées, elle se cabre, se fige comme un coton tige dans l’arrière d’un visité testé…

 

Mais la canne câline Anne, collée serrée, fidèle à ses côtés… Sur son chemin de vie, elle allège dos et cœur de sa douce Anne qui adopte son pas, tranquillisée…

 

LE GRAND DEBARRAS

Classé dans : Et vous trouvez ça drôle ? Complètement ! — eructeuse @ 9 h 54 min

TROU 29

* dit aussi le cacateux : personnage qui sait et il sent fort…les choses, donc qui sait tout sur tout !

Crénon de diou !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus