Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 29 décembre 2020

29 décembre 2020

Satire ça tire

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 10 h 04 min

Satire ça tire

 

Dring dring ! Allô, dîtes-moi grand gourou médicinal, si j’ai la rate qui se dilate, le foie en épouvantail et le pied non marin, est-ce que des énergies négatives dirigent mon gouvernail ? L’équilibre de mes énergies est-il chaotique, ô doux magicien du questionnement énergéticien ?

 

Ô dîtes-moi grand gourou de la connaissance universelle, mes ondes auraient-elles mauvaises fréquences ? Oui oui, certes, ce ne sont pas des énergies, mais se pourrait-il que ces flux comme vous dîtes, affectent mes divines* pensées ?

 

*puisqu’elle croit en lui et lui des fois en elle

 

Ô ah oui vous ne conseillez de consulter un magnétiseur, voire un chaman ! Merci bien… Oui oui je règle par carte bancaire.

 

250 euros la consultation ! Chat alors avouez que c’est pas cher ! On en a vraiment pour son argent ! Ah ah ça n’ira pas dans la poche des labos !

 

Oui oui je reprends ma crème aux plantes du flux régénérateur HB3, 80 euros…

 

Vaut mieux un bon porte-monnaie plein de sous pour que les croyances se portent bien !

Qu’est-ce qu’une dérive sectaire ?

Sur la base de l’expérience de la Miviludes, qui reçoit quelques 2 000 signalements par an, la dérive sectaire peut être définie comme suit :

La dérive sectaire

Il s’agit d’un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société.

Comment détecter une dérive sectaire ?

À chacun alors de rester vigilant et de déceler les dérives sectaires d’une personne ou d’un organisme en recoupant les signaux d’alerte détaillés ici par la Mivilude. Voici les signes qui doivent attirer votre vigilance :

  • déstabilisation mentale
  • promesse de guérison miracle grâce aux médecines « traditionnelles » ou « alternatives »
  • rupture avec la famille, les amis, les collègues
  • rupture avec les soins et traitements conventionnels
  • vente de produits de soins ou de services (formations, stages, etc.) à des prix exorbitants
  • volonté d’embrigader des enfants
  • discours stéréotypés à toute question existentielle
  • perte d’esprit critique
  • discours antisocial et troubles à l’ordre public
  • atteinte à l’intégrité physique

« Un seul critère ne suffit pas pour établir l’existence d’une dérive sectaire et tous les critères n’ont pas la même valeur. Le premier critère (déstabilisation mentale) est toutefois toujours présent dans les cas de dérives sectaires », rappelle la Mivilude.

Les bons réflexes à avoir

Si vous devez voir un thérapeute, vérifiez au préalable s’il est bien inscrit sur le répertoire Adeli de votre région, garantissant les titres et diplômes des praticiens. L’annuaire est à consulter ici.

Vous avez un doute à propos de telle ou telle pratique, d’un organisme ou d’un praticien, vous pouvez contacter la Mivilude sur cette page. Si vous subissez des comportements sectaires ou si une personne proche en est victime, agissez en sollicitant l’aide des associations suivantes :

  • Union nationale des association de défense des familles et de l’individu victimes de sectes 01 34 00 14 58
  • Centre contre les manipulations mentales 01 43 71 12 31
  • Association alerte faux souvenirs induits 06 81 67 10 55
  • Institut national d’aide aux victimes et de médiation 08 842 846 37 (numéro non surtaxé)
  • Centre national d’accompagnement familial face à l’emprise sectaire 03 20 57 26 77                                   (pris sur Dossier familial)

CLAUDE MONET

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 46 min

claude monet 1885

1885

Bonne journée

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 43 min

colors for you 29

Colors for you FB

Le chant de Gertrude (suite)

Classé dans : Mes écrits 2020 — eructeuse @ 6 h 41 min

Gertrude s’arrêta, tendit l’oreille, en se cachant derrière un grand pin, et écouta le doux chant du berger qui se dirigeait vers de gros rochers… Elle le suivit, le vit disparaître, lui et son troupeau et entendit la source couler…

Que devait-t-elle faire ? Il lui fallait trouver Ahcize. Elle poursuivit sa course et se dit qu’au retour elle retrouvait ce drôle de troubadour !

Elle essaya de suivre le bruit de l’eau et se rendit compte qu’elle ne descendait pas vers la vallée mais allait vers un autre Mont qui était au delà du pays des Langues Fourchues, comme l’indiquait une pancarte : « Ici luit le pays du Chant Joli »…

Alors elle comprit ! Elle comprit que le cours de la source avait été détourné. Comment était-ce possible et pourquoi ? Qui avait pu faire ça ? Elle continua son exploration et vit l’endroit où la source jadis se séparait en deux, là où elle avait été bloquée…

 

L’œil d’Ahvisé, l’espion de la Fée Tide prévint sa maîtresse qu’une personne avait dépassé le lieu du Bonné ! Fée Tide forte de sa baguette des plus ragoutantes fonça vers le lieu secret  en liesse ! Mais sa présence détectée par Deubou, la fille d’Ahcize, ondulante comme une source, la mit face à un guerrier qui lui dit :

« où vas-tu sorcière? Ici n’est point ton domaine, chacal puant !

- Arrête les compliments avec ton chien aux chausses de donzelle ! »

 

Hector qui avait reçu des gouttelettes scintillantes de la baguette de Deubou avait été – mais c’était l’hiver – transformé de berger en puissant guerrier…

 

Un combat sans merci se livra encore Hector et Tide. Quant à son chien Balthazar, il devint un dragon luisant qui hurla :

« Toi la givrée qui sent le purin et la graisse ! Tu veux aussi sentir mes griffes de donzelle ? Espèce de sexiste ! 

Ce qui eut pour effet de remplir Tide de haine et de décupler ses forces, bien contente de mener une bataille !

- Viens petit roquet prétentieux, je vais t’occire et te faire mijoter dans l’ail et la graisse de bestiaux ! »…

 

Un combat sans merci se livra entre Hector et Tide ! Le combat aurait pu être sanglant ! Mais Hector réussit à pousser Tide dans la source ! Elle se débattit en hurlant :

«  Aux diables ! Aux sorcières ! Au secours ! Je fonds je fonds…Aaaah… »

C’est ainsi que Fée Tide devint Fée Tiède et perdit toute propension à la diatribe serpentueuse…

 

Hector et Gertrude portés par le dragon arrivèrent au château, où la populace apeurée, courrait chercher refuge dans quelques cachettes sauveuses…

Puis un calme olympien remplit l’espace. On aurait dit qu’une onde magique balayait le ciel ! Tous arrêtaient le travail, dans les champs, les carrières, les boutiques, partout Un chant merveilleux s’élevait et parcourait le pays des Langues fourchues…

Le chant de Gertrude, si doux si doux si harmonieux brisa les chaînes invisibles qui retenaient depuis des décennies les mots d’amour, du bonheur et de la joie…

Un feu d’artifice fit disparaître les pancartes portant cet affreux nom ainsi que toutes les méchancetés du roi se demandant ce qui lui arrivait… Il prit sa fille dans ses bras et lui dit : «  Ma chère enfant ! »

 

Au pays des chants heureux, sonnaient les cloches pour annoncer le mariage de deux amoureux sous l’œil attendri d’un papa qui avait abdiqué pour sa digne et courageuse fille ! Il va s’en dire qu’au banquet, des biscuits beurrés étaient servis, sous l’œil d’un chien ravi !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus