Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 novembre 2020

25 novembre 2020

FRANCIS KILIAN

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 22 h 17 min

francis kilian 25

SPLENDIDE

Depuis toujours amoureuse des pierres

J’aime l’architecture, les châteaux, les vieilles pierres, les églises, les vitraux, les musées… J’aime les lieux de paix de silence, j’aime les lieux où la culture flamboie éclaire inspire du respect, de l’admiration, nourrit notre savoir… Voilà un temple, le Temple de la Culture  que j’irais bien visiter aussi c’est la BNF…

Ça trotte dans ma tête depuis longtemps !

Il faut dire que mes livres y dorment… Sourire…

Je pense que je vais m’organiser ça, moi qui n’aie jamais pris l’avion… Avec accompagnateur bien sûr… Mes jeunes veulent que je me bouge !… En attendant d’aller peut-être un jour dans les nuages de mes rêves : Machu Pitchu avant que ne trépasse !

D’autres rêves, aussi en lien avec notre belle architecture, m’habitent, eux accessibles, revoir la Normandie et aller voir le Palais du facteur Cheval, aller à Carcassonne… dans la cité médiévale !… Les rêves ne sont pas encore interdits ! L’espoir toujours sous mon toit ? Y croire… Sortir de ma tour d’ivoire serait un exploit !  Allez hop hop hop… Chic chic l’accompagnateur est enchanté, je vais pouvoir mettre en place ce projet disons pour nos anniversaires…  Avec le nouveau squelette que me livrera le père Noël,  dans mes bagages ?

img035

CONVOI EXCEPTIONNEL

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 15 h 29 min

Hé bien ça m’a fait chaud chaud au cœur de recevoir de Jeannine Castel cette poésie après la lecture de mon roman « SUR L’HORLOGE DU TEMPS L’ETERNITE N’A PAS D’HEURE »

à Caroline Bordczyk

 

Entre blogueuses

Sur l’horloge du temps
L’éternité n’a pas d’heure …
Il n’est plus question que l’on meure
Puisque déjà mort sur l’horloge du temps.

Les jaseuses, ces aiguilles folles,
Ont toute l’éternité pour jacasser
Sans s’encombrer de multiples pensées.
Les tourments du temps s’envolent !

Seule l’horloge du temps
De son éternité marque l’heure
De nombreux vivants et leurs leurres
Dont le temps, d’une éternité, attend.

Sur l’horloge du temps
Les cœurs sècheront leurs larmes
L’éternité dévoilera ses armes
Sur l’horloge du temps.

23 Novembre 2020 -

Jeannine Castel
1000-face-book
 
Les poèmes de Chatnine

chatnine.unblog.fr

Caroline Bordczyk

mes romanscarolinebordczyk.unblog.fr

photo par jeannine
Merci beaucoup
Un convoi exceptionnel s’impose !
1059996_10200814273656527_10078345_n

Posément

Classé dans : ça décoiffe !,Mes écrits 2020 — eructeuse @ 11 h 28 min

Posément

 

Ah désencombrer ses intestins… Ah mirer son œuvre ! Ah magnifier la gloire de son colombin puant ! L’Important pousse deux sons comme en emporte le vent des médisances rances au petit matin suivant un gros festin…

« Ah je l’ai bien dégouliné celui-là ! Voilà une longueur qui mériterait le prix du coccyx ! pense l’Important admirant le fruit de son dépôt ! Il faut l’immortaliser ! »

Dans quelle collection va-t-il ranger la photographie ? Après quelques secondes de réflexion, il sort un album où trônent des photographies de jadis : « Ah oui à côté de ce boudin ! »

Pauvre Gladys ! Il ne lui a jamais pardonné de l’avoir quitté ! Il faut dire que vouloir qu’elle mange ses excréments même posés délicatement entre deux tartines de pain complet, peut conduire maintes demoiselles à prendre leurs jambes à leur cou !

Mais il y en a encore pour croire

Classé dans : Quelques échantillons de mes créations, de mes dessins... — eructeuse @ 10 h 19 min

qu’ils sortent de la cuisse de Jupiter

img030

L’AUTOMNE

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 8 h 01 min

BEAUT23

J’ADORE

Image prise sur la page FB de Beautiful Planet Earth

Train de vie

Classé dans : Mes écrits 2020 — eructeuse @ 7 h 34 min

TRAIN DE VIE

 

Hé Choubidou Bidou

T’as vu les mètres carrés d’mon train arrière

ravale les prétentions de ta misère

J’roule pô tout mou mon chou

mais j’en fais pas un drame

Et gare toi loin de mes arrières

14597374frise

Hé Choubidou Bidou

Pour entrer sous ma bannière

faut autre chose qu’une bananière

J’roule sur l’or dur mon chou

Tu peux en faire ton drame

Et gare toi loin de mes arrières

 14597374frise

Hé Choubidou Bidou

Point à la portée de tes bourses,

Point princesse mais reine 

Pointe pô tes quatre sous

Ta misère c’est bien l’drame

Et gare toi loin de mes arrières

14597374frise

Hé Choubidou Bidou

Ravale tes armes avale ta rage

va bramer ton amour au large

Tes rêves ne sont pas dans ma marge

Arrête de dire que j’suis vénale

 

L’amour sans thunes quel drame !

 

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus