Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 4 novembre 2020

4 novembre 2020

KALINA TONEVA

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 25 min

Kalina toneva

Merveilleux !

Les bouffées d’oxigène du bourgeois

Classé dans : Art, vie et avis,Le coin du coin coin ou le con-fi de la canarde — eructeuse @ 7 h 02 min

Sur son blog, le maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Nantes Olivier Ertzscheid évoque le «fantasme» rassurant de la lecture.

«La bataille des livres, la bataille du jogging, la bataille des restaurants aussi, sont des batailles bourgeoises, écrit le chercheur. L’essentiel des batailles médiatiques des confinements sont l’écho d’une société bourgeoise qui se regarde courant, se restaurant et lisant. Qui se fantasme aussi beaucoup en train de courir et de lire. Les légions de joggers qui s’étaient levées lors du premier confinement n’ont rien à envier aux légions de lecteurs qui se lèvent actuellement. Elles sont pour une large part suspectes autant qu’insincères et traduisent surtout le besoin d’appartenance à une conscience de classe. Pour être reconnu bourgeois parmi les miens, je dois me dire courant, je dois me dire lisant. Notre désir de voir les librairies ouvertes est aussi le désir du spectacle de notre plaisir bourgeois.» (tiré de l’article de Christine Laemmel du 3/11 sur slate.fr : la fermeture des librairies est-il un problème de bourges)

Bourge ou point bourge, le feuilleteur de livres dans une librairie ? Ah humer les livres, être dans le temple, le temple de quoi ?… La librairie rejoint-elle la magnificence d’un musée, d’une bibliothèque, lieux de la culture partageuse ? Une librairie est un commerce où s’étale la pensée bobobourge descendue de Paris avec ses prix… Si les librairies brayaient leur combat contre l’obscurantisme ça se saurait ! ça faisande plutôt le bon chic bon genre de classe de ce qui doit se lire… Je lis donc je vis ! Je ris ! Lieu de passage du savoir je rigole… Il y a des exceptions, de vrais amoureux des livres et du savoir… des bouquinistes… en totale voie de disparition… perdus dans la jungle de la vente du livre en mode étalage de super marché de la bonne-pensance du moment… Les libraires braire font de la résistance, les librairies des lieux de démocratisation ? Laissez-moi rire, bah on a les révolutionnaires qu’on peut !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus