Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

1 octobre 2020

Le souffle des vents

En dehors des clous, – même piquée – des parenthèses et des thèses, des bornes, – même bornée -, des moules – trop dure à cuire-, je me prélasse sur mon matelas à chatte molle en vous disant que rien ne sert de péter plus haut que son terminus, on finira, mordicus, roi reine renégat et sa sœur gâtée, en gaz à effet de terre… Bouffonne ben quoi tant qu’il y a de l’humour même très bas sans porte-jarretelle, c’est qu’on est en vie même au ras du gazon de la Nini ! Poil au zizi !

 

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus