Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 2 juillet 2020

2 juillet 2020

Vous aimez rigoler

je vous invite à lire mon texte CANAL HISTORIQUE dans Pages !

a-ane-6-300x198

En plus c’est fin ça se mange sans faim !

Ah mince j’ai écrit un mot caca

Classé dans : Et vous trouvez ça drôle ? Complètement ! — eructeuse @ 10 h 58 min

logement

voir aussi *

Mince mince on ne dit et n’écrit plus caca parce que le caca a la bonne couleur ?

Ha mince ! Et au fait, caca est-il un mot  négatif  ?

Oh les spécialistes des mots à castrer : alors caca ou pas caca ?

Oh rage, oh désespé-rance !

Quand tu n’es pas de la famille sécateuse, pas facile de dire quel mot mettre aux WC !

 J’ai souvenance d’une personne scandalisée parce que j’avais écrit ici couilles !

Faites gaffe les gars parce que vous n’êtes point à l’abri que les personnes qui castrent les mots vous coupent un jour les couilles ! Vu qu’en plus c’est la grande mode de dire que l’homme est un vilain vilain de naissance !

Si je dis les castratrices si actrices aiment les hommes aux couilles molles mais aux bourses pleines, suis-je mauvaise langue ?  Ou encore une castratrice ne lustre que ton porte-feuille en cuir ?

PTDR ! Oui complètement !

* il parait qu’un coup de blanc sur les toits fait chuter les températures  (vu dans une vidéo de France 3 Aquitaine !)

Tandis qu’un coup de rouge fait chuter du toit ! Chut !

ADDICTIONS

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 8 h 43 min

ADDICTIONS

Quand j’étais une jeunette (vers la trentaine), le remplaçant de mon médecin me fit savoir que j’avais une addiction au café ! Olé ! Je changeais donc ( j’aime les combats, je suis une joueuse d’échecs !) et réduisis ma consommation. Il en fut de même pour le téléphone portable dont la pression sur mon budget demandait correction, vers ma quarantaine (l’époque où tchatcher coûtait un max de pognon…)…

Puis vint l’époque, enfin, où je sortis de mon addiction à vouloir toujours être amoureuse ! Je reçus cela comme une bénédiction, – pour un peu j’aurais mis un cierge à Lourdes -, ce moment divin où j’étais en apesanteur loin du « Je t’aime, mais je t’aime mal » de l’un et « Puisque tu m’aimes tu dois souffrir » d’un autre et encore «  Ne te fais pas d’illusion, je ne suis pas dingue de toi »…

Folâtrer sans être sonnée par les gouzis-gouzis de l’amour rose bonbon, n’est point sans attrait ni jouissance…

La panoplie de la libertine libertaire est maintenant dans le coffre aux souvenirs, une addiction de casée ?

En mode écriturienne depuis 5 h du mat, je fais une pause, l’écriture est-elle une addiction ?

rire sourire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus