Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

26 juin 2020

ET LA LUMIERE FUT

Classé dans : Chut ! — eructeuse @ 6 h 56 min

Que vois-je à la lueur de mes chandelles ?

Je ne vous ai point aimé mes amants d’un soir, mais vous non plus, car ce n’était pas notre propos…

Quant à ceux aux longs parcours, m’avez-vous aimée ? Et moi ? En mode éternellement amoureuse scotchée dans ce formatage complètement illusoire dont j’ai fini par me libérer ?…

Vous me vouliez soit friandise soit muse, pour vous dépasser, abattre des montagnes…

Vous ne m’avez aimée que pour vous même, jamais vous ne m’avez dit : « Pour toi je déboulonnerai, dévisserai des montagnes, je défierai l’enfer… » Seuls comptaient vos projets… trop conne j’étais ?…

Je n’ai pas partagé la vie d’une âme sœur, c’est un fait !

Certes désirée, maintes fois demandée en mariage, (la prison dorée des bonniches), mais l’amour fut-il à vos rendez-vous ? L’illusion de l’amour, c’est certain !

Ah l’amour, le vivre ne se résume pas qu’à des guili-guili sexy pour contenter nos appétits, l’amour ce n’est pas tout ce qui reste quand la fièvre du charnel a disparu ?

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus