Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 23 mars 2020

23 mars 2020

AVEUX…

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 9 h 00 min

La quête de tendresse n’est ni un aveu de faiblesse, ni une capitulation… Je repense à mon père quelques jours avant son grand départ, à l’hôpital, nos mains serrées… Instant sans mot… j’avoue ma peine, l’aveu de peine n’est pas une ode à la victimisation, l’aveu de peine est en moi…je repense à toutes ces mamies mortes seules lors de la grande canicule, je pense à toutes ces personnes qui sont parties seules, partiront encore seules, dans ces moments de grande solitude obligatoire, chaque geste d’humanité envers notre prochain est un acte de tendresse, on a tous besoin de tendresse… Aimons-nous les uns les autres, soutenons-vous les uns les autres…

Gratuité

Classé dans : Atypique pique,ça décoiffe ! — eructeuse @ 8 h 04 min

Quels conseils donner pour les confinés ? Moi qui le suis de longue durée j’ai plongé dans les films avec Lino Ventura, je l’adore, en plus il me fait penser à mon papa ! Question lecture je me pencherais bien sur une BD, mais celles que j’ai, ont été lues maintes fois… Ma foi, du coup je repose mes yeux ! Quoique je visite beaucoup internet… Du coup, je vous conseille vivement l’article : « Voici venu le temps des Assassins » sur Michel onFray.com !

cat-984097__340

Qui rit qui rit

allan barle 22

LE CHOIX DU ROI

Classé dans : Tristesse — eructeuse @ 6 h 30 min

Le choix du roi

Dans société policée, il fut de bon ton de tirer sur des mineurs grévistes… comme de mettre au bagne l’enfant chapardeur avec bonne ardeur…

Dans société policée, il fut de bon ton de faire monter sur l’échafaud l’avorteuse…

Dans société policée il a été de bon ton de dire que Charlie-Hebdo mettait de l’huile sur le feu…

Dans société policée on ne se suicide pas et on ne revendique pas l’euthanasie, on va jusqu’au bout de sa maladie, on est maintenus en vie contre notre avis…

Dans société policée, il arrive qu’en raison de l’état moribond des hôpitaux sacrifiés sur l’autel du libéralisme, qu’une personne en raison de son état ne sera pas intubée pour sauver celle d’à côté…

Dans société policée, on laisse la tempête tomber sur le corps médical dans la débâcle qu’on a semé !… Chut !… Mais c’est la guerre a dit le roi ! A la guerre comme à la guerre, la guerre qui doit sauver l’Humanité… L’Humanité policée !

Silence dans les rangs, dans société policée, il est de bon ton de ne pas critiquer le choix du roi ! Fondamentalement il ne faut pas se tromper, la société policée vaut sauver d’abord et avant tout, le soldat bourgeois et son économie ! La preuve en est le traitement répressif des gilets jaunes !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus