Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 29 janvier 2020

29 janvier 2020

CELINE PINA

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 12 h 59 min

France – 2020 – L’Etat n’est pas en mesure de garantir la sécurité de Mila, 16 ans. Elle ne peut être scolarisée car aucun établissement scolaire ne peut garantir son intégrité physique. Là où nous scolarisons nos enfants, les petits voyous radicalisés de l’islam font donc la loi? Quand s’est-on retrouvé dans une situation pareille? Quelle religion a à notre époque fait autant de dégâts dans la vie d’une adolescente au nom de son refus de toute critique? Dans quel monde sommes-nous passés?

En 2020, en France, le délit de blasphème a été rétabli dans le faits grâce à l’alliance islam politique-islam traditionnel (CFCM-frères musulmans) et grâce au silence du gouvernement. Lequel aimerait enterrer une affaire qui nuit à ses petits arrangements électoraux avec les islamistes au sein de l’AMIF, mouvance créé par l’orgueil du président Macron alors que le CFCM créé par Sarkozy n’a pas permis de rendre évident son rôle en matière d’intégration. Au contraire ses instances ont favorisé un esprit tribal et le refus de l’acceptation des lois de la Republique au nom de la fidélité des origines.

Le CFCM a été créé par Sarkozy et son bilan est piteux quand il n’est pas honteux. Quant aux frères musulmans, grâce à l’AMIF, ils sont en train de mettre la main sur un « islam de France », parti pour être une arme contre notre esprit et notre culture. Et cela finit par donner la justification du massacre de Charlie et l’agression d’enfants au nom de l’honneur d’une religion. Franchement il faut que cela s’arrête et que l’État réinstaure un état de droit.

L’histoire de Mila, c’est le retour de la loi du plus fort. Force est en train de rester à la violence et non à la loi. Et cela dit que nous ne sommes plus vraiment en démocratie.

Honte à ce gouvernement: à travers Mila c’est nous et nos enfants, notre avenir qu’il abandonne pour se plier à des injonctions fascistes qui veulent mettre l’islam au dessus de nos lois, de nos moeurs, de notre histoire et de nos principes. Les conséquences sont matérielles, évidente. Pourquoi nous sommes tous Mila? C’est parce que nous savons maintenant que si nous sommes attaqués et si c’est au nom de l’islam, notre gouvernement nous abandonnera.

Si vraiment Emmanuel Macron cherche une explication au vote RN et au fait que faire barrage n’est plus un vote possible, la réponse est là.

Honte à notre gouvernement en premier lieu, mais honte aussi à la gauche.

Le reportage est impitoyable envers le PS et LFI dont la lâcheté et le caractère minable des excuses invoquées sautent aux yeux. Agnès Buzyn est en dessous de tout. Seuls le RN et la droite ont une parole claire.

Quand on vient de la gauche, on ne peut qu’être choquée de ce qu’elle est devenue et se demander si son destin n’est pas de devenir la supplétive d’un nouveau totalitarisme, religieux cette fois-ci.
Texte par Céline Pina

PRIS SUR LA PAGE FB DE WALEED AL HUSSEINI

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus