Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

4 janvier 2020

Au creux de son nid

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 6 h 53 min

Le contrat était d’écrire mon journal de mon bord jusqu’à mon échographie du 30 décembre ! C’est fait, je suis dans les annexes ! L’objectif étant de fermer la page avec un résultat, je n’en dis pas plus… Lundi 30 je fais l’écho pour voir si le cerveau de la bête est bien irrigué et le 3 janvier, après un petit somme, d’où j’émerge vers 11h 15, je ne peux pas me mettre debout tout tourne ! J’appelle de l’aide… La cavalerie arrive ! Après avoir vérifié ma tension, je constate que je suis montée (bien que l’ascenseur soit en panne) à plus de dix neuf, le lot de vertiges est toujours là ce qui fait que j’ai passé la journée dans mon lit ! Je peux vous dire que je ne faisais pas ma maligne ! Je n’vous dis pas le dégât des eaux ! Je passe sur les détails de ce qui est sorti de mon nez, je ne voudrais pas que vous remettiez votre petit-déjeuner ! Bien entourée, j’ai apprécié ma compagnie  ! Mon palpitant faisait sa Castafiore, même jusqu’au soir quand mon médecin est passé ! (joint au tel, il m’avait prévenue qu’il passerait le soir !)

Je n’avais jamais eu ce type de vertiges où tout chavire et la Bougresse heureusement à deux doigts de son lit est retombée dessus ! Comment ce type a fait pour rentrer à la maison non mais ! Mais quel monde ! Sur ce, la bête retourne dans le moelleux du creux de son nid !  Ce qui me désole le plus c’est que je ne pourrais pas aller au rugby demain ! Wouhin !

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus