Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

10 août 2019

Comme deux gouttes d’eau

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 4 h 22 min

Une chanson dit : « qui se ressemble s’assemble », c’est pas faux ! Il suffit de voir que des gens politisés ont créé un site de rencontres pour se retrouver entre eux ! Des religieux l’avaient déjà fait ! Dieux du ciel ! Qui disait : « vive la diversité » ?… On fréquente les gens qui pensent comme nous, (loin des repas de famille où, s’il y a des engueulades, c’est qu’il y a diversité, mais aussi des combats de coq…)  et si le nous dérive, il s’avère qu’on est vite mis à l’écart, on devient infréquentable, pire on dit qu’il faut se méfier de nos idées… Ainsi quand le mouton a viré sa cuti idéologique et quitte la secte bergerie, il devient le mauvais, la bête noire ! Ce fonctionnement est du même acabit que celui d’une secte ou d’une religion…

D’ailleurs il est intéressant de noter que le mouvement des Gilets Jaunes, cet extraordinaire mouvement de révolte, avait une bien belle particularité c’est qu’une voix comptait pour une voix et qu’il ne suivait pas une ligne, pas de missionnaire pour  dire quoi et comment penser jusqu’à l’infiltration des politiques venus infuser leur messe, on voit le résultat…

Revenons à mon mouton sectaire : il ne lit que ce qui le conforte et ne s’aventure pas vers des presses jugées réactionnaires, voire nuisibles, l’air y est mauvais… Toujours la même presse, surtout ne pas déroger d’un iota de sa ligne directrice, toujours d’accord à 100% avec son parti ou son mouvement, rien à envier aux soviets… Non non, la dictature c’est les autres… L’idéologie un tourment ? Non un serment génuflexibilisé au gourou du moment !

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus