Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

16 juin 2019

« La culture de masse est un vecteur de régression » titre Marianne.fr dans Culture

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 18 h 22 min

 

Cédric Biagini : Divertir pour dominer est paru en 2010 et a rencontré un certain succès. Au travers de quatre thèmes (les écrans, le sport, le tourisme et la publicité), il montre que le capitalisme n’est pas qu’un système d’exploitation, mais que c’est un fait social total, qui embrasse toutes les dimensions de nos vies et façonne nos imaginaires. Nous nous sommes par la suite rendus compte que certaines thématiques déterminantes de la culture de masse n’avaient pas été traitées, faute de place ou parce qu’elles n’étaient pas à l’époque aussi prégnantes… Divertir pour dominer !!!

Comment parler de domination sans se pencher  sur cette culture qui maintient la femme dans un statut de bonniche, cette culture que j’appelle la culture du formatage ou l’épandage culturel de la bourgeoisie, avec sa presse à confesse ou encore littérature à l’eau de boudin ! Ah des thématiques déterminantes de la culture de masse… n’étaient pas aussi prégnantes ! Ah oh je rirais si je n’avais les lèvres gercées !  Petite visite dans mon livre sur le patriarcat sorti en décembre 2014 :

20190616_174423-1_resized20190616_180900-1_resized

20190616_174855-1_resized

2 réponses à “« La culture de masse est un vecteur de régression » titre Marianne.fr dans Culture”

  1. 010446g dit :

    Approuvé!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Radotage (20 mars 2011)

  2. Caroline Bordczyk dit :

    MERCI BEAUCOUP!

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus