Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 1 février 2019

1 février 2019

ËTRE DANS LE COUP

Classé dans : Suavement — eructeuse @ 9 h 26 min

Le bonheur comme un coup de fil, un coup de langue en bande coquine sur le fil de l’érectile communication …

Le fil en prose déclamée suave et chaude à volonté… Je vous laisse… IL sonne !

tel3

Comment rééduquer le cerveau

Classé dans : Barbare rit, il suffit ! — eructeuse @ 9 h 06 min

Beaucoup s’y sont attelés et dans tous les domaines, les charniers ont jalonné la frappe des rééducateurs !

C’est quoi cette intolérance à la liberté d’expression, à la liberté de penser, à la liberté de ne pas voter et autres joyeusetés ?

C’est quoi cet appétit à vouloir faire mon bonheur, faire le bonheur d’autrui, il l’a commandé ? Comment c’est pas gratuit ? Et tu le vends combien ce bonheur ? Parce que le fond du fond de l’opération c’est de remplir le fond de la caisse enregistreuse…

Est-ce que j’ai demandé quelque chose, est-ce que j’ai délégué quelqu’un à me caresser le nombril ? A s’immiscer dans ma vie ? Ah rééduquer le cerveau lui montrer le vrai chemin du bonheur, comme le beurre pour éduquer la glisse de ton anus ! tu le sens ton bonheur, ouvres-toi bien à ton destin !

Prenons l’exemple comme ça par hasard, je me marre, du roitelet, président des riches et des innocents incrédules, qui ont voté pour lui, pour chasser la vilaine et qui ont élu un lanceur de balles qui mutile des manifestants pacifiques ! On te dit tous les jours que c’est pour notre  bien ! Ah ah ah le mot est lâché : BIEN !

Pour sauver le bien des riches, on rééduque le peuple des gilets jaunes à coup de balles de guerres et ça passe… comme lettre à la poste, d’ailleurs des grévistes y furent délogés à coup de CRS !

Douce France cher pays où les matraques fleurissent et font moisson, faut dire que le fumier y est constat depuis quelques années ! Le bonheur mon œil ?

poing jaune

Fermeture ouverture

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 01 min

Google fermera ses portes le 2 avril 2019 ! Deux avril le jour de la naissance de ma maman… Ce qui est important… Les êtres dans nos cœurs…

tatania Deviant

Image Tatania Deviant

EN PLUME BUISSONNIERE

Classé dans : Mes écrits 2019 — eructeuse @ 6 h 51 min

En plume buissonnière

 

L’esprit guide la plume, encrée dans les entrailles intellectuelles de la vie… emplies de joies, de peines, d’amours, de déceptions, de turpitudes… S’il y a de la bassesse en l’être, il y a aussi de l’humilité et de compassion… La plume ne se noie pas dans l’encre de son sang, elle s’en nourrit comme embryon de vie… Elle cherche, elle trouve, se perd, la vie est un mystère, gardée par des fous, des troubadours, des bouffons, des fées… Multiple, par mimétisme, adoration, pulsation, où sont les limites ? Dans la morale mal dégrossie d’un ventre devenu flasque, du front dégarni, d’une libido en oubli, d’une besace peu remplie, d’un Dieu assoupi ? Qui dicte les règles de la Morale ?

Ô vie ! Ô crépuscule et aube ! Belle demoiselle en devenir, en advenir, en avenir ? Vas-tu vomir les excroissances des monstres tentaculaires qui s’agrippent à ton moi ? Ô Vérité de la vie où te caches-tu ? L’âme s’habille-t-elle que de pessimiste ? que d’optimisme ?

Ô vie, nivelée par le bas nivelée par le haut, peuple, aristo ? En génuflexion devant sa propre supériorité encensée ? Croyance en l’être supérieur… aux autres ?

Ô vie, tu rumines tes envies, tes folies, tes points d’interrogations, tes points d’exclamations… Belle vie si fragile dans les tourments que tu t’infliges…

Ô vie, la quête de la vérité se résume-t-elle à la trouver par de là le bien et le mal ? Être esclave ? Le néant de l’être… Être roi ? Nourri des forces du bien, ayant abattu les forces du mal ?… Point de pouvoir, de défauts, de cruelles déceptions, la perfection ? Être lumière : Dieu ?

Qui régit les lois de la vie ? Qui définit les valeurs du cœur, ses rôles, les moteurs de son existence ? Qui définit les mots de l’âme ? Qui asservit les maux de l’âme ? Ne sont-ils point teintés de bonheur de malheur des composantes de la vie ? S’il advient que le cœur se cache, par pudeur, n’est-ce point un choix de légitime intimité ? Et son apparente frugalité, dans la plume de ses émois, un gage de liberté  ? Le doute en bandoulière, la vie en plume buissonnière ?…

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus