Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

10 janvier 2019

Avoir des rêves de justice

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 9 h 35 min

Avoir des rêves pour effacer les guerres ? Avoir des rêves pour oublier la misère ? Quand elle frappe à ta porte, c’est la réalité que tu vois ! Quand elle frappe dans tes tripes tu agis à ta manière : mon père nous racontait que pour ne pas montrer à leur mère qu’ils avaient faim : ils chantaient ! Je ne me berçais pas de rêves de princesse, quand j’écoutais mon père nous raconter quelques tranches de sa vie !

Le cœur de la gamine que j’étais, était bien ouvert et j’entendais bien l’injustice qu’il a connu dans ta vie ! Je suis issue de la classe ouvrière, de cette classe méprisée, de cette classe d’opprimés, de cette classe sur laquelle la République a tiré à balles réelles quand ses gouvernants sentent que leurs privilèges sont en danger !

Il n’y a qu’une sécurité qui importe aux puissants celle de leur coffre-fort !

Mais messieurs les puissants il n’y a rien d’imprenable ni les bastilles ni les banques !

Il paraît qu’il ne faut pas prendre ses désirs pour des réalités !

Quand j’étais petite, je me costumais en Zorro et mes rêves de justice  sont en moi indéfiniment et au delà !

Pensées à ceux qui nous ont quittés, forts de leurs convictions, forts de leur sagesse ! 

Ma tristesse n’entame en rien la force de mes convictions, rien que pour les honorer !

crystal-ball

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus