Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 décembre 2018

5 décembre 2018

LA PRIME MIRACULEUSE : NOËL CHANTONS TOUS NOËL !

duf

QUI SE PLAINT H 24 ?

Classé dans : Genre mauvais genre — eructeuse @ 11 h 30 min

Ô nobles tenanciers de caisses enregistreuses  comme je comprends ta souffrance devant ces pauvres gens ne pouvant plus t’apporter leur contribution et comme j’entends ton cri désespéré : comme lorsque qu’un état ose toucher aux vacances scolaires !

Hein que dis-tu ce n’est pas ça ? Mais alors c’est quoi ton cri de souffrance ?

Il fut un temps où foisonnaient innovations et réflexions

Classé dans : Je rirais si je n'avais les lèvres gercées ! — eructeuse @ 11 h 20 min

Beaucoup doivent se souvenir des tâtonnements où l’on cherchait son chemin : Freinet… Méthode naturelle… etc…  Aujourd’hui des colloques sont organisés pour les enseignants et que leur vante-t-on ? La psychologie positive ! Vu sur une vidéo ! Vindiou ! Je rirais si je n’avais les lèvres gercées :  trier les pensées déjà qu’on trie le savoir ! En génuflexion l’enseignement !

QUI RIT QUI RIT ?

qui rit qui rit

LE RÉSEAU

Classé dans : Atypique pique,Mes écrits 2018 — eructeuse @ 7 h 03 min

LE RÉSEAU

Fi que vous voilà bien désagréable, vous là-bas !

Ô toi, tu peux ricaner, tu n’es pas mieux !

Que de désagrément tu donnes à mon cœur rythmant sans rimes ses débordements tapageurs !

Vil faquin !

Ton électricité je la sens bien monter !

Ris ris, je n’ai pas encore perdu mes réparties !

Gare gare, la facture de mes revendications pourrait vous être présentée !

Ah tu m’enfumes encore !

Non non tes gaz n’atteindront pas ma liberté de penser : envahisseur de malheur et si ma mémoire défaille, je sais encore qui je suis !

Quoi quoi ? Que dis-tu toi aussi ?

Livreur de tendineuses exactions, tu veux réduire ma marche, tu me broies déjà si souvent les pieds, ça ne te suffit pas ?

Ah ! Tu te moques que je ne puisse plus porter que mes propos de sorcière ?

En cet instant où vous saccagez mon corps, oui je vous le dis, membres de ce vil réseau tentaculaire autoimmuné : Vous n’aurez pas mon âme sur  votre étal, du hachoir je vais table rase !

Tant que je peux ? ricanez-vous !

Oui tant que je veux !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus