Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 octobre 2018

20 octobre 2018

Pas un jour sans rigolade !

La Libre.be titre :  » Jean-Luc entretiendrait une relation avec une de ses conseillères »

Quand je vous parle de la presse à con-fesses dans le mille !

Du coup la police fut diligentée pour vérifier ses bourses !

Alors bourses molles ?

rire sourire

 

Animation

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 18 h 31 min

De chez moi j’entends la « musique » venue du centre ville ! C’est la corrida du pruneau ! Une course a eu lieu et c’est la fanfare  » Batucada » qui accueille les participants…

Je suis allée ce matin chercher des enveloppes pour mes correspondants… Je croise toujours quelques personnes, que je connais et nous échangeons cordialement quelques mots !  Sans compter le plaisir de rencontrer quelques treizistes…

J’ai donc pu voir de près l’évènement ! C’est sûr que demain ça fait la Une des journaux !

Moi aussi je prépare ma parade sans pruneau certes mais il y aura aussi de l’animation ! Foi de Bougresse ! A suivre !

a ane 6

LA RAIE D’HONNEUR

Classé dans : Féministe vindiou pour sûr ! — eructeuse @ 9 h 21 min

La raie d’honneur

« Mes films pornographiques sont des films féministes. » Puis d’expliquer : « J’avais souvent le rôle d’une femme mariée qui vit avec un mari qui ne la satisfait pas et qui décide de prendre des amants. Les hommes étaient au service des actrices. À l’époque, mon porno était donc féministe ! Aujourd’hui, le porno est très machiste. » Brigitte Lahaie

Donc si je comprends bien ce porno s’adressait aux femmes pour les libérer de leurs affreux maris : Vils tenanciers du plaisir !

Tiens ! C’est marrant je n’avais point vu dans ma revue féministe «Femmes en mouvement» han han, la mise en relief d’une telle révolution : La pornographie !

En voilà de bons conseils révolutionnaires car le féminisme est intrinsèquement, et même mouillé, révolutionnaire !

Ah quelle dureté de la vie : un mari très con qui n’analyse pas tes silences sur ton insatisfaction ! Comment vilain mâle tu ne sais rien des silences qui parlent ! C’est clair que devant un tel fiasco, vite prendre des amants, eux savent le langage sans signes de la femme !

Ah les amants, ils savent tout et mieux que toi, de 5 à 7 ou dans le fond d’une voiture, ils te régalent de leurs salades (bio évidemment m’enfin !) car comme toute femme sait : c’est l’homme qui fait la femme qui la révèle à elle-même !

Petite ignorante des choses du sexe !

T’es lesbienne ? Ah t’es trop conne !

Il  te demande si tu es clitoridienne ou vaginale, question posée par l’inculte de ta sexualité, pendant qu’il te défonce le bas du dos !

Une bonne sodomie c’est mieux que rien, car il est pressé, bobonne a dit : «On mange à 19h pétante… » et elle, la vilaine ne veut pas de visites en ce lieu de péchés ! Vilaine femelle qui ne satisfait pas son mari ! Mais quel monde !

Ah il a trouvé ta compassion, il crie sa délivrance… Sur le coup, la question du lieu d’arrimage de ton orgasme, te semble un tantinet déplacée… Et puis il a gloussé :  » Ah ! T’es une vraie salope ! » Te voilà très honorée !

Ah l’homme au service de la femme : moi je croyais que c’était un exercice où chacun est au service de l’autre ?

Ah ces pauvres femmes toujours en attente d’un service, d’une crèche, d’une bonne machine à laver, d’un bon aspirateur et est-ce qu’il aspire bien ton aspirateur sur pattes ?

Ps : Avoir du plaisir, c’est bien du soucis, mais qu’allait-être faire dans une mairie ?

La galerie

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 7 h 34 min

Quand nous partions avec mon père pour passer nos vacances là où il travaillait, enfin ce ne fut qu’un certain temps, la Deudeuche était pleine jusqu’à la galerie, ça ne faisait rire personne, sauf un garçon sur le bord du trottoir… Je ne me souviens plus de son prénom… On dit bien : amuser la galerie, telle n’était point notre intention… 

fou-du-roi

Aujourd’hui  amuser le peuple est toujours de mise,  il faut bien lui maintenir la tête hors de l’eau  (condoléances aux Audois et à tous les noyés de la planète…) pour qu’il puisse encore avaler les couleuvres offertes à sa consommation…

Le spectacle pour amuser la galerie est de tous les domaines, il s’agite constamment c’est qu’il faut remplir les bourses de tous ces jongleurs… et toi, tu joues si bien le jeu du consommateur friand  de nouveautés qu’on passe constamment sous ton nez pour que tu accèdes à ce bonheur qui remplis les caisses des vendeurs; comme ils l’ont fait jusqu’à ce que l’Irlande disent enfin oui au référendum de l’Europe niqueuse de peuple !

Dans le domaine politique, il en est de même, on amuse la galerie en agitant ses petits papiers, ses états d’âme d’élu non rassasié avec ses pâtes ! Un vrai galérien ! Ah les hommes politiques sont de vrais comiques, sans oublier ceux qui les mettent en lumière : ces valets, le micro à la bouche suçant leurs divins mots, les yeux gros comme le ventre, en quête des miettes d’un pouvoir que le peuple devrait avoir le droit de révoquer à tout instant pour non respect des engagements !

Ainsi donc on amuse la galerie s’en cesse, faut meubler les cerveaux, alimenter les jeux de ce cirque, car vois-tu cher peuple, tu vas être amené sous peu bientôt à utiliser du papier à chiottes : le bulletin de vote !

a voter

DE PASSAGE

Classé dans : Va chemine va trottine — eructeuse @ 6 h 30 min

Qu’ils soient furtifs ou pétaradants, complices ou indifférents, merci de vos 2100 passages hier sur mes mots…  évidemment tirés des statistiques hic basiques ! Bonne journée !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus