Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 octobre 2018

19 octobre 2018

ZENG XIO LIAN

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 21 h 47 min

Zeng Xiao Lian

BRUIT DU TIROIR CAISSE

Classé dans : Genre mauvais genre — eructeuse @ 16 h 24 min

Je ne suis pas suspicieuse mais quand un discours sorti d’un livre est opaque, j’ai comme une méfiance naturelle, alors je vais voir, je consulte, je regarde, lis et bien sûr je vais voir ce que disent les critiques, car c’est dans la confrontation des idées qu’on se fait la sienne !

Fondamentalement je m’en tamponne des prêcheurs, d’une force puissance grave ! Chacun fait ce qu’il veut de sa vie ! Je n’avais jamais entendu parler du développement personnel ou de la psychologie positive, je suis à des années lumières de ces croyances, (oui je navigue ni dans le créationnisme ni dans le crétinisme) et quand j’ai vu que ça venait des états-unis, je ne fus pas étonnée, quand on voit qui ils ont élu !

Si je passe du temps sur internet, c’est pour m’informer, les potins ne m’intéressent pas ;  le savoir, la connaissance, comprendre oui, cela m’intéressent ! Dieu est mort paraît-il, alors on cherche des substituts, en politique c’est pareil, le pouvoir monte vite au carafon qui surchauffe et on crie encore plus vite au crime de lèse-majesté !

Tout ça pour dire qu’un mec qui prêche en se faisant un paquet de pognon est dans la ligne droite du capitalisme bien présent : conférences, cassettes vidéos, bouquins et que je pose avec mon mentor, si j’en ai un, cet  élu divin ! ça m’évoque plus un charlatan qu’un bon samaritain… Quant au préchi précha du fameux discours, les critiques en sciences humaines parlent de gourou…

cash-register-23665__340

Tout ça encore pour dire que l’avenir est sombre, j’ai vu qu’ils vont encore attaquer l’histoire et la géographie… et quand on voit le baroufle autour de Mélenchon, c’est l’hôpital qui se fout de la charité ! Quand on en arrive à ce stade de confrontation c’est qu’on est tombé bien bas !

C’est dingue cette droite seigneuriale qui donnent des leçons ; et Karachi c’en est où, les barbouzes ! Tout ce que vous méritez violeurs de référendum, c’est une bonne révolution dans vos faces méprisantes !

Et si ce que j’écris ne plaît pas tant pis ! Si ça convient, c’est toi que ça regarde, heureuse qu’on soit deux  ! Je ne cherche pas l’approbation des masses ni à les éduquer, je ne suis pas un gourou ! Je ne suis qu’une voix ! Pas de risque que j’aille sucer un tel ou une telle pour qu’il ou elle valide mes écrits : je ne cherche pas l’encensement ! Juste être comprise et si on m’entend c’est déjà bien : Partager c’est déjà une sacré liberté !

Vache ! Oui !

La bise mouillée !

vache

Le retour du héros bientôt

Classé dans : Genre mauvais genre — eructeuse @ 12 h 17 min

Qu’adviendrait-il de Jésus, s’il revenait parmi nous ? Serait-il mis au banc des accusés et par qui ? Évidemment il y serait et proposé au bûcher par tous les seigneurs en houppelande qui parlent en son nom, aidés de leur pote du développement personnel et autres spécialistes de ta pensée qui passe par leur cerveau… ! Va te faire ton beurre après ça ! Mais pourquoi reviendrait-il, l’apocalypse c’est pour après après demain, patience… Un mec qui prône la pauvreté c’est suspect ! Forcément un feignant ! Bruit d’un délire ?

MARCHE AU PAS MARCHE DROIT

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 7 h 18 min

Une carte grise, bientôt obligatoire pour les vélos ? Et pour la marche, la carte du parti ?

rire sourire

DIABLE

Classé dans : Mes écrits 2018 — eructeuse @ 7 h 02 min

DIABLE

Mahlfieu sonne chez Hextaze, un dimanche matin tout fier de lui ! Il monte quatre à quatre le bel escalier dans l’entrée et rejoint son compère dans le salon : « Regarde ce que je t’ai amené, en direct du grenier de ma grand-mère !

- Ah t’es fou ! Tu veux ma mort ! 

 Mahlfieu est plié de rire !

- T’as perdu ton humour ! Tu bosses trop là ! Tu lui cherches la guerre ! Toujours plié de rire, t’es vraiment d’enfer ! Bosser le jour du seigneur !

   Hextaze qui n’a fait qu’effleurer le bouteille en plastique à l’effigie de Sainte Thérèse de Lisieux, maudit son ami !

- Tu finiras aux portes de l’enfer et tu pleureras de ne pouvoir y entrer ! Putain t’as fait fort ! En direct de Lourdes : c’est du lourd !

- T’es bon t’es bon je te retrouve ! Ah ah ah on ne dit pas putain mais Marie-Madeleine est pleine !

- T’es vraiment un gros porc qui ne respecte personne ! T’es d’une vulgarité !

- Ah ah ah c’est toi qui me parle de respect ! Tu passes ton temps, le nez collé sur les chasses d’eau des gens, à voir si leur pipi est jaune ou vert de gris, à vérifier s’il ne leur est pas poussé dans la nuit, un deuxième trou de balle !

- Je ne fais que mon métier ! J’ai des comptes à rendre moi !

- Tiens en parlant de comptes tu me paieras mon dû, si tu veux les résultats de ma dernière enquête !

Un bruit énorme retentit dans le bureau d’Hextaze !

- Le paiement est tombé, il est content de moi !

- Hé ne m’oublie pas monsieur l’avocat du Diable ! De moi aussi !

LA PANNE

Classé dans : Mes écrits 2018 — eructeuse @ 5 h 59 min

LA PANNE

« Tiens, les lumières de la rue sont éteintes, Cécile tâtonne, cherche le bouton de la lampe de chevet, le réveil est arrêté… Elle lève en entier le volet, c’est une belle nuit étoilée qui se finit… Elle enfile un pantalon, un pull et file sur le balcon et c’est une bonne odeur d’herbe fraîche qui l’accueille. Hum je vais boire mon café sur la terrasse, dit-elle… Pendant qu’il passe, je vais faire tenir cet épi qui joue à me rendre clown ! Tiens c’est fou comme ma mine a retrouvé ses couleurs, j’ai comme un goût de bonheur dans la bouche… »

Assise dans son fauteuil face à son pommier, elle savoure son café et ce moment intime avec la nature… Des pans entiers de souvenirs heureux chatouillèrent son esprit, des étoiles scintillent dans ses yeux ! Une certaine jovialité dynamise son corps ! « Bonjour les filles, cela faisait longtemps, trois petites souris dansent à ses pieds ! » Puis c’est l’horreur, des pneus crissent sur l’allée de cailloux gris, des gens crient, des gens l’entourent ! Il était temps ! En une fraction de seconde il lui ont versé dans les veines de quoi virer son égarement, vidé sa tasse de café et fait boire la liqueur de Sotère, le médicament du bon air ! « C’est bon, on rentre, mais c’était moins une ! Il y a beaucoup de panne en ce moment, tu parles d’une galère ! »

La lumière bleutée de la rue est revenue, avec son crépitement strident : les souris sont parties se cacher, déprimées… Cécile a un goût amer dans la bouche ! « Mais qu’est-ce que je fais dehors ? » Elle remonte à l’étage, le dos voûté, le teint jaune… Elle regarde l’horloge : « Ah c’est l’heure de mes médicaments » Elle ouvre son pilulier, avale ses cachets avec son eau minéral Sotère, sortie du ruissellement divin Mosantorien puis comme d’habitude enfile sa salopette, l’usine l’attend…

Le bonheur est une grave maladie que les gouvernements travaillent d’arrache-pied à éradiquer ! Il va sans dire que les laboratoires pharmaceutiques, œuvrent à la guérison des citoyens, aider par une panoplie de gens sympathiques qui travaillent avec ardeur au maintien de leur équilibre ! Une Sotère mon lecteur ?

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus