Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 septembre 2018

15 septembre 2018

Un peu de douceur

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 16 h 43 min

MaRa

MaRa Google

jenny loveva

Jenny Loveva GOOGLE

GRIFFE je t’aime !

Griffe

HONTEUX

Classé dans : Allergique hic ! — eructeuse @ 15 h 12 min

Se servir des élèves pour vendre sa camelote !

5 sept. 2018 – Des élus d’opposition à la région se sont émus dans des communiqués de presse de l’envoi à des lycéens d’un texto signé « Laurent Wauquiez …

On est bien dans un pays capitaliste, les mercantiles rien ne les arrêtent !

Allo l’Éducation Nationale…

Allo les parents !  Fais ça à mon gosse tu auras ma plainte au cul !

Ben quoi avoir du sens moral c’est pô dans son programme !

COURS COURS BAMBI

Classé dans : Allergique hic ! — eructeuse @ 14 h 56 min
Image de prévisualisation YouTube

HENRI TACHAN

La chasse c’est le défoulement national c’est la soupape des frustrés…

FEMINISTE ? PLIEE EN DEUX DE RIRE

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 8 h 44 min
Des paroles et des actes sur Marianne

​Militante ou secrétaire d’État : mais à quoi sert vraiment Marlène Schiappa ?

Par Anthony Corty Publié le 14/09/2018 à 07 :

Installée depuis un peu plus d’un an au secrétariat d’État pour l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa enchaîne les prises de position enflammées sans forcément les accompagner d’actes politiques concrets. Et l’agacement gagne peu à peu les rangs du monde associatif féministe.

Je rêve là ? Féministe ? Où ça ?

rire sourire

Elle est l’une des figures emblématiques du gouvernement Philippe. Issue de la société civile et traînant une solide réputation de féministe – de par les nombreux ouvrages qu’elle a consacrés aux droits des femmes ces dernières années -, PTDR

la nomination de Marlène Schiappa au secrétariat d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes avait suscité quelques espoirs. Mais bien sûr. Ah la croyance ! Seize mois plus tard, c’est plutôt l’exaspération qui domine. Si beaucoup lui reconnaissent une certaine sincérité dans son engagement, ils sont tout autant à déplorer un art de la représentation et de la communication poussé à l’excès, au détriment d’actes politiques concrets. Indignée, revendicative ou pédagogue, elle ne rate pas une seule occasion d’exister sur les réseaux sociaux ou sur les plateaux de télévision… Mais rattrapée par son impuissance et le manque de moyens, la militante passionnée PTDR passe régulièrement le relais à la secrétaire d’État mesurée. De là à s’interroger sur son utilité dans le gouvernement Philippe, il n’y a qu’un pas…

Double langage

Dernier exemple en date, ce jeudi 13 septembre à l’antenne de BFM TV. Face à Jean-Jacques Bourdin, la secrétaire d’Etat semble tiraillée, partagée entre ses différentes casquettes. D’abord celle de la militante et même de la mère, outrée de voir qu’une énorme majorité de femmes continuent, lors de la rentrée scolaire, d’accompagner leurs enfants à l’école – comme dans celle de sa fille – et pas les hommes. Militante encore à l’évocation d’un éventuel allongement du congé paternité. Interrogée sur le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) remis la veille au gouvernement et qui préconise de porter sa durée de 11 jours à 4 semaines, Marlène Schiappa lance : « Moi, je suis favorable à l’allongement du congé paternité, à titre personnel. Cela fait des années que je milite pour cela. » Puis arrive le discours de la secrétaire d’État prudente quelques secondes plus tard : « Il y a un engagement de la part du gouvernement à étudier ce sujet, maintenant il va falloir concerter les partenaires sociaux avec la ministre du Travail, celle de la Solidarité et de la Santé… Après il faut étudier la manière dont on le finance. » Pour espérer compter sur son poids politique, il faudra visiblement repasser…

 

 

 

AH MDR LES CITATIONS C’EST SI BON !

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 7 h 38 min

Marlène Schiappa reçoit une leçon de marxisme de son père

Jean-Marc Schiappa, militant trotskiste, a publié un texte sur Facebook visant sa fille et ses références à l’auteur du « Capital ».

LE MONDE | 15.06.2018 à 16h15 • Mis à jour le 18.06.2018 à 15h56 | Par Abel Mestre

Marlène Schiappa, le 16 mai.

La patience des parents a parfois des limites. Marlène Schiappa vient d’en faire l’expérience. Dans un message publié sur Facebook vendredi 15 juin, Jean-Marc Schiappa, père de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, a tenu à expliquer à sa fille ce que signifiait « l’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes ». Mme Schiappa avait, en effet, cité cette phrase qu’elle attribuait à Karl Marx pour appuyer les propos d’Emmanuel Macron sur les aides sociales et « le pognon de dingue » qu’elles coûteraient aux finances de l’État au regard de leurs résultats réels, selon le président de la République.

« Toucher 550 € de RSA par mois ne permet pas de sortir de la pauvreté s’il n’y a pas d’accompagnement efficace vers le travail. Un vrai travail, un vrai salaire : voilà le projet du gouvernement ! », avait écrit Mme Schiappa, mercredi 13 juin, sur Twitter, suscitant des dizaines de réactions de personnalités de gauche ulcérées par une telle récupération.

C’est aussi l’avis de Jean-Marc Schiappa, « trotskiste depuis l’âge de 15 ans et demi », d’obédience lambertiste, car, selon lui, « un trotskiste n’est que lambertiste », explique-t-il au Monde. Agé de 61 ans, ex-enseignant en collège, spécialiste du révolutionnaire Gracchus Babeuf, Jean-Marc Schiappa a donc écrit un texte pour passer un savon à sa fille.

Tout d’abord, il tient à préciser que Marlène Schiappa commet une première erreur quand elle attribue la phrase au philosophe allemand dont on fête le bicentenaire de la naissance cette année. C’est « la 1re Internationale [qui] écrit, sur proposition de Karl Marx (donc il est inexact de citer cette phrase comme venant du seul Marx), “l’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes” », rectifie l’ancien délégué syndical Force ouvrière.

Hors sujet

Puis vient l’argumentation sous forme de leçon de philosophie politique visant à la fois la secrétaire d’État (sans jamais la nommer néanmoins), le gouvernement auquel elle appartient et la politique menée. Pour Schiappa père, sa fille est totalement hors sujet. « Il s’agit d’une œuvre collective (“les travailleurs”) et non individuelle (chaque travailleur devant se débrouiller tout seul) ; le but est l’émancipation collective (et non une réussite personnelle laquelle, au demeurant ?), celle des travailleurs, du prolétariat, rappelle-t-il sur le réseau social. On ne peut attendre de salut de personne sauf de l’action organisée, donc consciente. »

Avant de porter l’estocade, en forme de réquisitoire contre la « start-up nation » macronienne :

« Ce n’est en rien une défense de l’individualisme petit-bourgeois (“allez, monte ta start-up, toi aussi). Au passage, détruire les aides sociales n’est pas un problème pour ceux (et celles) qui montent leurs start-up en bénéficiant des exonérations fiscales, primes diverses de l’État, etc. »

Jean-Marc Schiappa précise que « l’on peut faire circuler » son texte. Pas forcément la meilleure manière de préparer la fête des Pères, dimanche 17 juin.

 

MODE OU ABRUTISSEMENT ?

Classé dans : Le mollard qui frappe ou la gueuse baveuse ! — eructeuse @ 7 h 14 min

Dis ça s’appelle comment quand tu défends ta région et que tu traites ton voisin comme un envahisseur ? On n’est plus dans la Fraternité ? Toute la société est mise en compétition, un bel exemple se voit dans les tribunes sportives ! La décentralisation c’est la mise en concurrence rance des régions entre elles à l’identique de la guerre économique mondial ! On tire sur son voisin, merde, ben quoi on n’es pas du même sol ? Ah ben non et vas y qu’on se bat pour des prénoms régionalistes, des drapeaux régionalistes et on conchie  son pays comme si être régionaliste c’est être révolutionnaire, ben on a les combats qu’on peut ! Il y a un paquet de fachos, non, chez les régionalistes ? Ah diviser pour régner ! C’est pas pour rien qu’on a donné la compétence éducative aux régions… On note les lycées comme on note les États… Chic c’est moi qui aie les meilleures notes, les patrons vous venir chez moi ! Battez-vous entre-vous les gars, vous la sentez votre Égalité ? Vous la sentez votre Liberté de ressembler aux USA !  Victimes consentantes d’un régime de rapaces ! Gagné les gars, le capitalisme se frotte les mains !


Fin du monde ou fin des Hommes ?

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 7 h 10 min
Image de prévisualisation YouTube

L’empirisme politique se porte bien quand je vois des gens des mouvements qui se prétendent écolos et dont les slogans disent qu’il faut sauver la planète ! La terre a plus de quatre milliards d’années  et si on ne change pas de modes de production, si on ne balance pas le capitalisme, on va griller, qui nous, pas la planète, chut, faire croire que de trier c’est sauver la planète ? C’est forcément utile mais c’est nous qu’il faut sauver parce que c’est ça le fond du problème, on est sur le chemin de l’extinction, avec les animaux, grâce au « genfoutisme » ambiant, pourquoi mentir aux gens ? La planète est bien mise à mal, et vous croyez qu’elle va mourir ? S’attaquer aux vrais problèmes mais vous n’y pensez pas c’est politique !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus