Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

7 septembre 2018

ENQUÊTE

Classé dans : Mes écrits 2018 — eructeuse @ 7 h 48 min

ENQUÊTE

 Maître Lapinouchkaya, sûr de son étendard élevé, forniquait à tour de bras !

« Ah que je vais de ci de là ! » Il engouffra la belle Evangélista, la douce et tendre Maria dans un « Viens viens, c’est une prière et va ! »

Le saint et divin blabla « Croissez-vous, multipliez-vous » était adoré, amplifié, dans un rythme endiablé, il fut excommunié sans perte mais avec fracas !

Dieu, fort de cette expérience, changea de cobaye et prit le parti d’une personne pas trop futée mais prompte à suivre modestement sa divine parole et lui alloua sainte Bécassinella ! Hou là là !

Le monde allait comme il allait et le fils de Dieu refusa de retourner sur cette terre, ne voulant ni lapidation ni brûlure car porter toge et cheveux longs conduisait à recevoir insultes et réprobation ! Trouves-en un autre, père et, penchant son nez sous l’atmosphère de la terre, ajouta : « Pouha ! Cette terre c’est l’enfer ! Non merci, papa ! J’irai pas !

Devant le refus de son fils, Dieu se dit : « Il a raison, j’ai merdé sur ce coup là ! Basta laissons les se débrouiller entre eux ! Et il alla dîner chez d’autres divinités. »

C’est ainsi que des personnages sur cette terre continuèrent à engendrer guerres et guerres, à violer espaces beautés eaux de la belle bleue, jusqu’au jour, plus forts qu’un météore, assombrirent la vie sans autre considération que leurs profits !

Au fin fond de l’Univers, lors d’une partie de cartes entre divinités, le Fils de Dieu dit :

« Mais pourquoi les as-tu abandonnés père ?

-Tais-toi fils ingrat et joue ! »

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus