Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 septembre 2018

6 septembre 2018

A VOIR OU A REVOIR : UN REGAL !

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 20 h 40 min

 ALLOCINE

MISERY

Date de sortie 13 février 1991 (1h 47min)

De Rob Reiner
Avec James Caan, Kathy Bates, Lauren Bacall plus
Genres Thriller, Drame
Nationalité américain

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Paul Sheldon, romancier et créateur du personnage de Misery dont il a écrit la saga est satisfait. Il vient enfin de faire mourir son héroïne et peut passer à autre chose. Il quitte l’hôtel de montagne où il a l’habitude d’écrire et prend la route de New York. Pris dans un violent blizzard, sa voiture dérape dans la neige et tombe dans un ravin. Paul Sheldon doit son salut à Annie Wilkes, infirmière retraitée qui vit dans un chalet isolé. Annie est justement une supporter inconditionnelle de la belle Misery.
misery
Image de prévisualisation YouTube
MISERY Stephen King
Le Marque-Page
épisode 14 où on parle de pas mal de choses, notamment du personnage d’Annie Wilkes à travers le phénomène du « fan », et de la question de l’appartenance d’une oeuvre. Ce personnage peut vite devenir fascinant non ?

 

LE COMMERCE DES MOTS

Je suis allée lire l’article où il est question de !

Ne dites pas «cotisations sociales» dites «charges sociales», ne dites pas «vagues de licenciement» dites «plan de sauvegarde de l’emploi»… Quand cette perversion du langage contamine les esprits et nous fait avaler l’idéologie dominante à notre insu. par Olivier Besancenot invité de Daniel Mermet. A voir sur La Vraie Démocratie FB

Vous pouvez aussi lire LE COMMERCE DES MOTS  » ! Sourire !

IMG_20170314_025918IMG_20170301_040602

Disponible à anelabougresse@orange.fr et à la Maison de la Presse de Pujols ! Hop !

 

C’est « Tournez Manège  »

large 19

Le crédit agrivole

Classé dans : Qui rit qui rit ? — eructeuse @ 7 h 33 min

Je bricole, tu bricoles  : La BCE met le crédit Agricole à l’amende ! Il devra s’acquitter de 4,3 millions d’euros, en raison d’une infraction aux règles du calcul de ses fonds propres ! Les Echos.fr

Ses fonds propres, je rirais si je n’avais les lèvres gercées !

Rentrée sociale

Classé dans : Atypique pique — eructeuse @ 6 h 49 min

rentrée sociale

L’ordonnance de la maintenance

Vindiou c’est pô Dieu possible ! Faut-il vivre en solitaire pour être soi-même, loin de tous ces conseils qui se veulent (certainement pas issus de la science), amis, protecteurs, tous ces « Faites comme ci, faites comme ça ! » L’ordonnance de la maintenance !

Ces formatages de la divine soumission à l’ordre établi, aux conventions, aux « ça sert à rien de bouger c’est comme ça on n’y peut rien ! » 

C’est ma fête : ce que je dois porter pour la rentrée, ce que je dois lire, ce que je dois écouter, ce que je dois suivre, ce que je dois prier…

Ma chère maman, me disait toujours :  » Il vaut mieux être seule que mal accompagnée ! » 

Ah venter les génuflexions, en faire des livres de chevet : Je suis une victime, et comme disait Mercredi dans la famille Addams : « Toute ta vie »…

L’heure n’est plus de faire de l’individu  un être au libre arbitre,  le fourretout idéologique, au service d’un pouvoir dont le seul but est de faire des gosses, les futurs esclaves flexibles, est en place, tout est bien ficelé, circulez ! Quant à la femme j’ai bien peur qu’elle ne soit pas prête de sortir de sa condition de boniche engoncée dans les émotions du : Tu m’aimes donc je suis et si tu ne m’aimes pas je casse tout, non mais ! Je suis une princesse ! ça me rappelle l’américaine qui avait perdu comme une nageuse de l’Allemagne de l’Est et qui avait dit à un journaliste : « Mais moi je suis jolie ! »… Quoi de neuf, rien ? Si maintenant c’est le règne de la consentance au service du règne patriarcal dont a besoin le capitalisme pour perdurer… Je suis soumise si je veux na ou je suis une féministe voilée, mais bien sûr !

Le formatage idéologique est constant, extrémiste :  Quand une société fait passer un syndicaliste pour un terroriste, un pauvre pour un délinquant d’abus de biens sociaux et quand les violeurs de référendum, ces porlitiques qui ont violé le vote des français en 2008, comme le font les dictateurs, paissent en toute impunité dans les draps de la République, on peut avoir envie de dire : je ne marcherai pas dans nos pas, na et votre ordonnance vous savez où je la mets ?

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus