Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

4 juillet 2018

Ce matin là

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 9 h 07 min

Ne souffrez point Edgar que je prenne de la distance ! C’est juste que votre verbiage plus proche du lancer de crachats que de la prose romantique ne convient point à mon habillage du matin !

Le pauvre Edgar, son vent souffla si fort, que la rupture tomba !

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus