Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2017

30 novembre 2017

Des nouvelles de la journée au profit de la recherche sur le cancer des enfants à Biganos

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 12 h 02 min

biganos22

Les esclaves de Carrefour et des autres…

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 9 h 27 min

L’expression porter sa croix prend tout son sens quand on est touché de part en part, de l’âme au cœur ! Aimer son prochain ne conduit pas à recevoir la pareille, Jésus sur la croix en est pour moi la preuve… Qu’est-ce qui remue l’homme, inscrite en lui, dès sa naissance, c’est bien l’injustice et c’est au mon de la justice volée qui lui doit d’être rendue qu’il se rebelle ! Les torts se soignent par la loi… qui se doit d’être juste ! Le monde, l’Homme est en mouvement, nous ne sommes plus aux temps des batailles sans fin pour survivre, mais hélas pas pour tout le monde sur cette planète ! Les guerres, la faim, l’intolérance, la barbarie siègent encore dans notre monde… L’expression se serrer les coudes prend tout son sens et ce n’est pas parce que sont toujours les mêmes qui se poussent pour accueillir les autres qu’il faut cesser d’être solidaire ! Dans notre monde des enfants sont esclaves des esclaves économiques cela dure depuis un moment mais quand ça vient aux oreilles des gens c’est normal qu’il y ait des réactions ! Dernièrement j’ai appris par quelqu’un, je ne l’avait même pas ni vu ni lu, qu’Élise Lucet c’est fait huer par des actionnaires de CARREFOUR parce qu’elle venait dénoncer les tee shirts de Carrefour faits par des enfants ! Je suis donc allée voir ! Des êtres dans l’opulence lui lancèrent maintes insultes ! Des enfants ils n’en avaient cure ! Le capitalisme est impitoyable, là on n’est pas devant une série télévisée, on est dans le réel ! le coton : travail forcé, coups, menace de mort mais 37 milliards dans les caisses des négociants alors les droits de l’homme ça passe après les accords commerciaux ! Les chartes des productions ne sont que des normes sans contraintes où on nous vend de la transparence, de l’éthique et de la responsabilité et le bien-être des travailleurs… sur le papier… mais sur place … Sur place c’est le réel ! Et c’est par ce réel que l’on comprend  que c’est pas encore gagné la fraternité mondiale, déjà qu’ici bas les repus crachent à longueur de temps sur les pauvres ! Alors des gosses, pauvres, loin des yeux, pensez donc ! Des jeunes gens non payés de quoi plaire aux capitalistes de chez nous eux qui rognent les droits de salariées-és ! Merci madame Lucet, merci à ceux et celles qui luttent pour un monde meilleur merci ! Merci à tous ceux et celles qui se dressent contre l’injustice ! La vie est un combat ! Merci !

CASH investigation : Coton l’envers de nos tee-shirts… à voir !

coopération

Allez un dernier pour la route

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 4 h 28 min

biocoop

CLAIRE OU PAS CLAIRE ?

Classé dans : Art, vie et avis — eructeuse @ 3 h 49 min

Stage pour « racisés » : prise de bec entre Jean-Luc Mélenchon et Danièle Obono à l’Assemblée, article tiré de Marianne.fr

Par Louis Hausalter
Publié le 29/11/2017
Jean-Luc Mélenchon et sa collègue Insoumise Danièle Obono n’étaient visiblement pas d’accord sur la condamnation par le ministre Jean-Michel Blanquer des formations « en non-mixité » organisées par Sud-Education 93.

Le communautarisme, voilà sans doute le sujet qui suscite le plus de malaise chez La France insoumise (LFI). Une scène l’a encore illustré à l’Assemblée nationale, mardi 21 novembre. Selon plusieurs députés interrogés par Marianne, Jean-Luc Mélenchon et sa collègue Danièle Obono se sont pris le bec en pleine séance, à la suite d’une question au gouvernement sur les ateliers de formation « en non-mixité » organisés par le syndicat Sud-Education 93. Autrement dit, des stages réservés à des « enseignant-e-s racisé-e-s » (sic), c’est à dire non-blancs.

Interrogé sur le sujet par la députée Cécile Rilhac (La République en marche), le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, condamne alors fermement la démarche et annonce une plainte pour « diffamation » contre le syndicat, qui dénonce un prétendu « racisme d’Etat ». A la fin de sa réponse, une grande partie des députés se lèvent pour l’applaudir. Mais tout à gauche de l’Hémicycle, aucun élu de La France insoumise ne participe à la standing ovation. Jean-Luc Mélenchon applaudit tout de même le ministre, ainsi que son bras droit Alexis Corbière, alors que Danièle Obono est assise juste derrière eux. A ce moment, « Obono met la main sur l’épaule de Mélenchon et lui dit quelque chose. Mélenchon se retourne et ils s’engueulent pendant deux ou trois minutes », rapporte un député Les Républicains présent.

Une députée de la majorité assise non loin des bancs de LFI confirme la scène. « Mélenchon était très en colère », glisse-t-elle, même si elle n’a pas pu entendre les propos échangés. « Ils ont eu un différend sur le sujet », abonde un autre député LREM qui siège lui aussi non loin dans l’Hémicycle. Il ajoute que ce n’est pas la première fois que Jean-Luc Mélenchon et Danièle Obono se querellent en séance : « Ils ont déjà eu un accrochage sur l’écriture inclusive. »

« La pratique de la non-mixité n’est pas dangereuse »

Depuis cet épisode, Danièle Obono a publiquement défendu les stages « non-mixtes » organisés par Sud-Education 93. « La pratique de la non-mixité n’est pas dangereuse dans le sens où c’est une pratique qui répond à des besoins de catégorie », a-t-elle déclaré le 24 novembre sur Sud Radio, parlant d’« un outil pédagogique pour pouvoir libérer plus facilement la parole ». Ce n’est pas ce qu’en pensent ses petits camarades Insoumis, tels Alexis Corbière ou Adrien Quatennens, qui ont condamné l’initiative.

Jean-Luc Mélenchon, lui, a toujours refusé de désavouer publiquement Danièle Obono, qui avait déjà fait parler d’elle pour avoir défendu la porte-parole des Indigènes de la République ou refusé de voir une radicalisation chez un chauffeur de bus qui ne prendrait pas le volant à la suite d’une femme. « Danièle Obono est une amie combattante. Elle est parfaitement claire, dans ses positions politiques et sur la laïcité », affirmait même l’ex-candidat à la présidentielle dans Le Parisien le 24 novembre. Ce qui n’empêche visiblement pas quelques échanges houleux entre camarades sur les bancs de l’Assemblée…

Elle est parfaitement claire, un coup à se faire interdire l’entrée des camps non mixtes ! on est mal on est mal ! Tout cela me rend sombre et je pèse mes mots !

Un incroyable talent

Classé dans : Allergique hic ! — eructeuse @ 3 h 35 min

Un candidat de  » la France a un incroyable talent » s’est inventé un ami mort au bataclan pour émouvoir le jury …. C’est passé comme une lettre à la poste sur M6 ! C’est ce qu’on appelle avoir un incroyable talent de menteur ! Business is business !

ecinom

L’humour nous sauve de tout

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 3 h 21 min

François Hollande remporte le prix de l’humour politique 2017 ! Qu’est ce qu’on a ri, j’en ris encore ! Le code du travail guillotiné aussi !

Mdr

29 novembre 2017

Le fond du fond

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 18 h 05 min

On croyait avoir touché le fond avec Macron ben non, Duflot revient en politique ! Mais quel monde je fonds !

a grenouille 6

EXCELLENT

Dans le Fakir nouveau actuellement en kiosques ! Bouzon !

fakir

HUIT HUIT

Classé dans : Mes livres — eructeuse @ 5 h 18 min

Mon huitième ouvrage, « Mémé Gâteau et La Planète Orange » vous est présenté sur mon blog Mes romans Caroline Bordczyk, je vous souhaite bonne visite !

IMG_20171128_155300

Vous pouvez commander mes ouvrages à anelabougresse@orange.fr et balancez les frais de port, je les offre lol !

28 novembre 2017

Trompettes de la renommée

Classé dans : Atypique pique,Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 12 h 00 min

Ni dans l’ombre ni dans la lumière, juste sous ma lampe de bureau, j’écris par envie, par plaisir, il y a fort à parier que si je n’étais pas tombée en maladie en 2007, je n’aurais pas écrit* des romans et surtout publié ! Je ne suis sur aucun réseau de lecture, par choix, je n’ai pas x comptes Facebook, et j’ai ré-ouvert mon comte Google il y a peu de temps… Je suis à contre courant du temps, c’est inscrit dans mon sang… Quant à la vente de mes livres, mon objectif a toujours été de vendre un minimum pour me rembourser et pouvoir sortir le livre suivant puisque je m’auto-édite et que le carburant ne se ramasse pas à la pelle… Mon ambition ? Aucune ! Mon passage encré est un chemin de liberté… Point d’ancrage obligatoire, si la lucidité m’habite, je n’écrirai point les mots de la facilité ou du lustrage de glorieuses coucougnettes qui claironnent aussi dans la bassesse… seul importe de transmettre de communiquer de partager… après moi les mouches ! … Mes choix sont sans ambiguïté et je ne cherche point la renommée, cette poudre de perlimpinpin,  d’une société sclérosée futile et ségrégative où seul le fric compte où le bonheur se marchande !

J’ai eu la chance d’exercer un métier qui m’a plu, d’avoir milité autant que j’ai pu pour mes choix de société…  Mes blogs sont du plaisir même s’ils sont une correspondance à sens presque unique question message, mais question visite, ben je vous dis bien merci !!

Quelque peu recluse, l’auto-éditée ne conduit plus, n’arrive plus à porter provisions, et passer le torchon devient bien du soucis… Depuis cet été, ravagée par la chaleur et les douleurs, sans parler des allergies et des tendinites à répétition, je stationne au point-mort et je suis bien heureuse de voir toutes ces jeunes femmes se battre pour les droits des Femmes et donc de l’humanité ! J’ai moi aussi fait le boulot, maintenant j’ai besoin de repos, en étant forcément solidaire, et pas question de me taire ! Vivent les femmes comme disait Reiser et que le progrès soit pour toutes et tous ! Bises et love !

même si j’ai écrit dès le lycée, j’avais fait un poème contre Pinochet que j’avais montré à ma prof de français en seconde…

12345...13
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus