Victoryne Moqkeuz alias La Bordczyk

pique et pique et décolle grave

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 13 mai 2017

13 mai 2017

LA FAMILLE TRANQUILLE

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 16 h 24 min

LA FAMILLE TRANQUILLE

Monsieur et madame Personne ferment les volets devant, ouvrent la fenêtre de derrière, l’odeur du vent ne les dérange pas, même l’odeur de l’uniforme de monsieur rentrant du camp ne dérange pas madame, elle a la bonne lessive, celle qui lave plus blanc que blanc. Le blanc c’est la bonne odeur du propre, madame est ravie.

Monsieur et madame Personne ferment les volets devant, ouvrent la fenêtre de derrière, le bruit des bottes ne les dérange pas, le bruit de l’or endort bien des soucis.

Monsieur et madame Personne ferment les volets devant, ouvrent la fenêtre de derrière, le bruit des gémissements la nuit ne les dérange pas, ils dorment la conscience tranquille du devoir accompli…

Ainsi va la vie des petites gens tranquilles qui font bien tout ce que leur dit le parti qui dirige le pays avec ses belles industries…

Monsieur et madame personne pleuraient ils disaient que des vilains américains étaient venus les chercher pour ramasser les saletés du camp d’à côté, ce n’était pas juste, eux ils ne savaient rien, de ce qui ce passait juste à côté, ils fermaient les volets devant… 

Texte écrit en juin 2013

Il glissa sa plume dans l’encre de son dimanche

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 12 h 47 min

Il glissa sa plume dans l’encre de son dimanche

Comme d’autres leur matraque dans le crâne d’un manifestant.

Ce n’est pas la couleur de l’encre qui faisait son aigreur, c’était le fluide de ses maux qui colorait sa dictée, venue du fond de sa pensée, d’une puissance bouleversante.

Il avait au profond de lui, l’âme boutonneuse, une sorte d’acné de la rancœur prégnante.

En vieillissant, il était devenu cette petite plume vociférante, plaie suintante qui glissait sur le cœur du papier en génuflexion de la pensée, l’aridité de sa créativité…

La beauté des mots ne se mesure pas aux poids de leur docilité, la volupté des mots ne s’entend point sans l’universalité de la liberté…

le 6 mai 2013 …

Texte écrit le 7 avril 2013

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 12 h 39 min

L’ENGORGEMENT

L’ego amidonné, le sensé censeur scie la critique, cette ignominie tombée sous son nez, qu’il ne peut même pas déchirer.

Il enrage crache que cette pustule ridicule ne l’atteint pas.

Mais sa rage lui endeuille l’estomac, il étouffe d’infamie. Trop c’est trop !

C’est alors que sonne la révolte d’un intérieur confit.

L’aigreur s’installe toute raillerie déployée sans sourire, toute en moquerie.

Mais quel malheur, elle l’envahit et l’habite et le cul et la bite et dégorge son vomi.

« Aux chiottes, aux chiottes » hurle le mauvais caractère dans l’enfer de sa colère.

Le 7…il faut tourner sept fois….

TEXTE ECRIT LE 6 AVRIL 2013

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 12 h 35 min

JE M’ÉCOULE JE M’ÉCOULE DE PARTOUT

Je suinte je coule je dégouline j’urine je fleuve ma hargne ma folle folie écriturienne dans la presse à confesse de mes proutes indigestes hétérocastro, hétéro-cassecroute.

Je suis chienne je suis venin, je distille disperse renverse, je suis en transe , je suis née pour vous distraire dans ma langue de vipère, je suis fée sorcier démon diable, celui celle qui réitère et se terre dans chaque inconscient, je suis la mauvaise foi, celle qui braie, celle qui confère, celle qui martèle, argumente. Je vous nourris de mes poncifs mes stéréotypes, mes professions de foi véreuse, je suis l’hypocrisie de la patriarcale sociétale démocratie qui nique dès le berceau vos rêves de république…Je chie je ruse j’abuse je brame par mes lettres interposées que votre liberté m’intéresse plus que votre âme je joue les pères la vertu, je suis le capitalisme pour mon meilleur et pour votre pire !


Libérale libérale est-ce quej’ai une gueule d’libérale

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 6 h 06 min

Emmanuel Macron est-il vraiment libéral ? se demande le Figaro, il a l’air de bien plaire à d’me Merkel… Pour ce qui est de la liberté, nous, on en prend pour cinq ans alors après deux fois Chichi puis Nico le Démago suivi de l’homme qui abat la finance avec ses dents, on aimerait bien être libérable !

Dans la famille Liberté je demande la fille, t’es passée où Libération ?

Ah c’est en juin qu’il faut signer ?

Ah oui l’appel du mois de juin, à ne pas louper celui là parce que la pelle du 7 mai libérale ou pas dans ma gueule est bien rentrée…

girafe_qui_tire_la_langue

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus