Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

9 août 2016

Cinquante millions d’aigris et mouha et mouha et mouha !

Classé dans : Genre mauvais genre — eructeuse @ 8 h 07 min

Monsieur Mouha se réveille, des chats hurlent à la mort à l’amour à la vie ! Impossible de se rendormir. Monsieur Mouha décide de se lever et de vider sa vessie. Il file à la salle de bain se lave les mains sans savon en se marrant : « Mouha j’économise pas l’eau mais le savon », et il jette un œil sur sa tignasse hirsute qu’il gèle d’un coup de main ! « Tiens sale chienne », puis va mettre le café en route ! « Grr peuvent pas me foutre la paix ces bestiaux toujours en rut ! J’veux dormir mouha ! Putain je bosse dans trois heures « . Monsieur Mouha se dit  : « à quoi bon me recoucher pour de ne pas entendre sonner le réveil ». Il sirote son café sur le balcon, regarde cette nuit sombre comme ses états d’âme et piaille  : « Pas une étoile à l’horizon il est où ce con ». Hé oui Monsieur Mouha a une âme et il ajoute tout trempé des aigreurs de sa vie avec une pincée de sel « j’cause trique » comme il aime à nommer ses tergiversations et ses conversations pour assaisonner son tout : «  Oui on peut rire de tout ! ah ah ah le mouha est haïssable l’avait bien raison le Pascal ! et en plus j’me soigne pô na ! ».

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus