Victoryne Moqkeuz alias La Bordczyk

pique et pique et décolle grave

24 février 2017

1 2 3 …

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 19 h 39 min

Que m’inspire l’alliance de Macron et de Bayrou ?

Bayrou l’homme au mille trous de balle !

C’est pas politique ! Sûre mon gars et la vaseline n’est pas un remède contre l’empapaoutement des peuples…

 

Mon sixième ouvrage

Classé dans : Mes écrits 2017,Mes livres — eructeuse @ 8 h 50 min

LE COMMERCE DES MOTS est un roman d’anticipation, l’action se passe en 2035 et le dérèglement climatique prévu hic pour 2050 sévit sur la planète, bling ! 

A suivre…

 

22 février 2017

C’est la touche finale

Classé dans : Mes livres,Va chemine va trottine — eructeuse @ 9 h 31 min

 Ni couchée ni debout l’obstinée révolutionnaire de pacotille va mettre un point final sur le BAT  de son roman

 Assise solidement – ben oui elle a plié sa chaise dernièrement, elle pouffe et dit : le poids de sa culture -  assise assise la damnée de la terre achève dans la fatigue et la patience ce travail de titan : la correction !

Ainsi donc bientôt son roman : LE COMMERCE DES MOTS

son sixième ouvrage, ce roman d’anticipation sortira en papier et sur internet en numérique voilà la nouveauté !

Hé oui il est l’heure de sortir de la clandestinité où  vivotaient ses écrits !

Elle l’a dit l’année 2017 sera une année de publication !

Elle me fait dire de vous envoyer un lot de baisers avec le bonjour de la bonne humeur !

612qwzby

 

21 février 2017

Le partage le mot qui fait mal aux nobleus

Classé dans : ça c'est ben vrai ! — eructeuse @ 7 h 01 min

rsa

Pris sur le site de l’Abbé Pierre !

Otage de lui-même

Classé dans : Allergique hic ! — eructeuse @ 5 h 58 min

Mehdi Meklat prétend que c’est son double maléfique qui tweetait !

Encore un mec qui nous prend pour des cons !

Je suis fictif mes chéris qu’il nous dit ! Pauvre homme  victime de son moi fictif ! Au secours un SS m’habite !

En plus cet innommable qui chie son racisme et son antisémitisme est même éditeur ! 

Le beurre n’a pas d’odeur !

 Ci-joint l’article de Martine Gozlan dans Marianne :

L’affaire Mehdi Meklat est une bombe à fragmentation. Révélée le 17 février après l’émission La grande librairie de François Busnel sur France 5, c’est la terrible histoire d’un jeune chroniqueur issu de la banlieue, chouchouté – jusqu’à la révélation de ses tweets – par des médias aussi importants que France Inter, Canal Plus et les Inrockuptibles, édité par le Seuil, adoubé par Christiane Taubira, bref l’histoire d’un petit saint dont on s’avise très tard qu’il crachait des horreurs.

Le dénommé Mehdi Meklat s’éclatait sans complexes en tweetant depuis plusieurs années sous pseudo – Marcelin Deschamps - des appels au meurtre, celui de Charlie avant le massacre - « Charb, j’ai juste envie de l’enc…avec des couteaux Laguiole » - ou « Faites entrer Hitler pour tuer les Juifs », et aussi « Sarkozy = la synagogue = les juifs = shalom = oui, mon fils = l’argent », et encore « Je trouve la phrase ‘J’aime la mort comme vous aimez la vie’ de Mohamed Merah troublante de beauté » et aussi « Marine le Pen je vais l’égorger selon le rite musulman », avec « Les blancs vous devez mourir asap » autrement dit as soon as possible, aussi vite que possible, etc… On en passe des dizaines que le lecteur pourra désormais retrouver sur les premiers sites et comptes (Printemps Républicain, l’écrivain et dessinateur Joann Sfar, notre consoeur Eugénie Bastié du Figaro.fr ) qui ont lancé un SOS en découvrant le pot aux roses fétides pas vraiment caché d’ailleurs.

Car le doux Mehdi, alter-égo de Badrou, charmante moitié du couple Mehdi-Badrou, les « Kids » de Pascale Clark jusqu’à un passé récent sur France Inter, se lâchait avec jouissance sur les réseaux sociaux sous pseudo. Il ré-écrit depuis 2016 sur Twitter en signant de son vrai nom - c’est ainsi que ses anciens messages ont pu ressortir. Devant le scandale révélé par des internautes, effarés après son passage le 16 février à la Grande Librairie chez François Busnel sur France 5, la star qui vient d’écrire avec Badrou un second roman, Minute (le Seuil), se défend en plaidant « les pulsions », « le double » et autres candides alibis d’écrivain chic. « A travers Marcelin Deschamps, je questionnais la notion d’excès et de provocation, s’est-il encore défendu sur son compte Facebook. (…) Les propos de ce personnage fictif (Marcelin Deschamps) ne représentent évidemment pas ma pensée et en sont tout l’inverse. Je m’excuse si ces tweets ont pu choquer certains d’entre vous : ils sont obsolètes.« 

Pascale Clark jure que « son personnage odieux, fictif, ne servait qu’à dénoncer »Attention, le jeune homme est aussi un éditeur, désormais aux commandes avec le même Badrou d’une revue Teleramadan, le journal « des musulmans qui ne veulent plus s’excuser d’exister » selon leurs propres termes. « Le grand remplacement, c’est nous ! » clamaient-ils en octobre 2016 à la une du magazine du Monde. L’enquête serrée de Marie-France Etchegoin, dans les mêmes colonnes, évoquait bel et bien à l’époque des tweets fâcheux – sans que l’on sache si elle était remontée jusqu’à ces tweets abominables. La journaliste rapportait des remontrances de Mouloud Achour, leur mentor, qui a couvé le lancement de Teleramadan. Il rappelait gentiment au gamin que « Twitter n’est pas une cour de récréation ». Ce sont ces termes grondeurs, applicables au fond à de sales gosses, juste à des sales gosses, pas à des admirateurs adultes du poignard, de la bombe et de la haine, qui se retrouvent aujourd’hui sur toutes les lèvres de leurs protecteurs.

On croit rêver, c’est à crever.Christiane Taubira, ex-garde des Sceaux, qui a posé avec ledit Mehdi et son pote en couverture des Inrockuptibles voici deux semaines, l’appelle à « demander pardon » : « Si c’était un jeu, il est trop pestilentiel et trop dangereux pour ne pas faire l’objet d’un examen rigoureux. » Pascale Clark jure que « son personnage odieux, fictif, ne servait qu’à dénoncer ». Pâmée, elle écrit : « A l’antenne, il ne fut que poésie, intelligence, et humanité » ! « C’est sa célébrité qui lui est un peu montée à la tête », nous confie le réalisateur Edouard Zambeaux (France Inter) qui travailla il y a quelques années sur le Bondy Blog. Le journaliste Claude Askolovitch en remet une couche : « Un gamin qui tweetait des blagues Nazes pour tester sa provo est moins immonde que ceux qui utilisent ses conneries passées »…

Quel est le point commun entre ces différents « éléments de langage » comme disent les cuistres ? La passivité, le déni, la volonté de réécrire le réel, fut-il abominable, d’une patte mouillée, peureuse, grelottante. Pensez ! Le bel enfant des banlieues, sanctifié par toute la médiatico-sphère des « déni-oui-oui » selon la si juste expression de notre ami Joseph Macé-Scaron, ce trublion chic et choc ne peut être qu’innocent, blagueur, enchanteur.

On croit rêver, c’est à crever. La haine crève l’écran et ils ne veulent pas la voir.          

 

 

20 février 2017

Dis moi ce que tu écris

Classé dans : Barbare rit, il suffit ! — eructeuse @ 23 h 56 min

dion

19 février 2017

Plainte

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 6 h 35 min

Les anti-racistes ont mis Dieu en résidence surveillée et ont porté plainte pour racisme déguisé !

Ce sale raciste n’a pas fait l’homme à son image ! Ben oui Dieu est omnipotent omniprésent et de sur croix invisible ah le rat !

PUGILAT SANGLANT

Classé dans : Mais qu'est-ce qu'elle bafouille encore cette baveuse ! — eructeuse @ 6 h 15 min

L’Assemblée Nationale est en proie à des heurts violents entre partisans du retrait du rectangle blanc dans le drapeau français et les partisans de son maintien ! Il va s’en dire que les millions de Français qui crêvent la dalle attendent le pronostic avec impatience !

Gare à tes lettres !

On apprend de sources sûres que les partisans du chocolat blanc se sont heurtés aux défenseurs du café noir, ce petit noir, vaillant premier en terrasse ou en comptoir des bars qui se trouve être accompagné que de chocolat noir contre ses flancs !  Bilan trente blessés dans chaque camp, tous rouge de sang ! Non m’enfin personne ne parle de communistes… dont deux illettrés qui se définissaient sans connotation !

18 février 2017

CHUT !

Classé dans : ça décoiffe ! — eructeuse @ 5 h 38 min

lobo

12345...162
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus